23/10 14:01

Persécution des homosexuels en Tchétchénie: Le chanteur russe Zelimkhan Bakaev serait décédé après avoir été torturé

Selon les sites "NewNowNext" et "Back2stonewall.com", Zelimkhan Bakaev serait décédé après avoir été torturé pendant plusieurs heures en Tchétchénie

Alors qu'il était porté disparu depuis le mois d'août, les autorités tchétchènes sont soupçonnées de l'avoir enlevé car le régime le soupçonnait d'être homosexuel. En effet, la Tchétchénie, dirigée par le dictateur Ramzan Kadyrov, mène une répression contre la communauté LGBT. Dans sa lutte, le pays a même ouvert des camps.

Une source des milieux activistes a été la première à avoir annoncé la nouvelle. Elle a indiqué à NewNowNext que, quand le chanteur est arrivé à Grozny pour aller au mariage de sa sœur, "il a été arrêté par la police dans les trois heures qui ont suivi. Dix heures plus tard, il était tué".

Une autre source confirme ces dires. Le fondateur du "Russian LGBT Network", Igor Kochetkov, avait aussi confirmé l'arrestation de Zelimkhan Bakaev par la police tchétchène. Pourtant, les services de police tchétchènes démentent l'histoire. Ils confirment uniquement le fait que le chanteur soit entré dans le territoire. Pour se défendre, ils ont même créé un coup monté pour manipuler l'opinion. Ils ont réalisé un montage vidéo avec une personne jouant le chanteur qui aurait déménagé en Allemagne mais plusieurs incohérences ont été repérées par les activistes LGBT.

Selon une chaîne de télévision russe, début septembre, le chanteur aurait, envoyé un message à sa mère et à sa tante sur l'application Whatsapp. Il leur disait qu'il était vivant et qu'il avait déménagé à l'étranger, puis il a coupé son téléphone.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de nork
23/octobre/2017 - 15h49

Prochain concert à Grozny : Patrick Juvet et Modern Talking

Portrait de DVT
23/octobre/2017 - 15h26

Il faut vraiment que les états européens agissent car nous le peuple on peut rien faire sauf manifester.

Portrait de nork
23/octobre/2017 - 14h37

Il ne faut pas se mettre la Russie à dos, voyons !!!

Loin de moi l'idée de ne pas condamner l'homophobie telle qu'elle se présente chez nous. Mais les associations de tous genres, si promptes à dénoncer les actes homophobes, je ne les vois pas manifester devant l'ambassade russe.

Les plus vus