17/10 13:52

La Commission européenne réagit à l'assassinat d'une blogueuse maltaise anti-corruption: "Ceci est un acte scandaleux"

La Commission européenne s'est dite "horrifiée" mardi par l'assassinat d'une journaliste et blogueuse maltaise anti-corruption, Daphne Caruana Galizia, tuée la veille par une bombe placée sous sa voiture et a réclamé que "justice soit faite".
"Nous sommes horrifiés par le fait qu'une journaliste bien connue et respectée, Mme Daphne Caruana Galizia, a perdu la vie hier dans ce qui est apparemment une attaque ciblée", a déclaré le porte-parole de l'exécutif européen, Margaritis Schinas. "Ceci est un acte scandaleux", a-t-il insisté. "Ce qui compte maintenant c'est que justice soit faite". Mme Caruana Galizia "était une pionnière du journalisme d'investigation à Malte", a-t-il rappelé. Le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, et ses commissaires "condamnent cette attaque dans les termes les plus forts", a ajouté M. Schinas.
"Le droit pour un journaliste d'enquêter, de poser des questions inconfortables et de rendre compte est au coeur de nos valeurs et doit être garanti à tout moment", a-t-il estimé. Le fils de Mme Caruana Galizia a accusé mardi le gouvernement maltais de complicité dans ce meurtre. "Vous êtes complices, vous êtes responsables de ça", a lancé sur Facebook à l'adresse des autorités Matthew Caruana Galizia, membre du Consortium international des journalistes d'investigation (ICIJ). Il s'en est pris au Premier ministre travailliste Joseph Muscat et à son entourage, les accusant d'avoir rempli le gouvernement, la police et les tribunaux d'"escrocs".
Au printemps, la blogueuse avait été à l'origine d'une série de scandales impliquant plusieurs proches de M. Muscat, et en particulier son épouse Michelle, accusée d'avoir ouvert un compte au Panama pour y abriter, entre autres, des pots-de-vin versés par l'Azerbaïdjan. "Le plus gros mensonge de l'histoire politique maltaise", avait réagi M. Muscat, promettant de démissionner si les faits étaient avérés. Mais il avait gardé son chef de cabinet Keith Schembri et son ministre de l'énergie, Konrad Mizzi, alors qu'ils détenaient des comptes secrets au Panama.
M. Juncker doit rencontrer jeudi, avant un sommet européen à Bruxelles, le nouveau dirigeant de l'opposition maltaise Adrian Delia, mais M. Schinas n'a pas précisé si ce rendez-vous avait un lien avec l'assassinat de Mme Caruana Galizia.

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus