21/09 15:42

Le documentariste Lech Kowalski, placé en garde à vue hier à l'issue d'une manifestation des ouvriers de GM&S, remis en liberté

Le documentariste Lech Kowalski, placé en garde à vue mercredi à l'issue d'une manifestation des ouvriers creusois de GM&S, a été remis en liberté jeudi midi et devra répondre de "rébellion" le 15 novembre devant le tribunal d'instance de Guéret, a annoncé son épouse à l'AFP. "Lech doit parler avec son avocat pour décider ensemble ce qu'ils font. Lors de son audition, il a simplement dit qu'il faisait son travail", a expliqué Odile Allard.
Depuis avril, le réalisateur suit les ouvriers creusois dans le cadre d'un documentaire sur l'actualité sociale française. "En 36 ans de carrière, alors qu'il a tourné dans le monde entier, du Mexique à l'Afghanistan en pleine guerre, cela ne lui est jamais arrivé de passer une nuit au poste", a assuré son épouse. Le cinéaste avait été interpellé mercredi alors qu'il était venu filmer devant la préfecture de Guéret une manifestation des ouvriers de l'équipementier automobile GM&S de La Souterraine, qui vient d'être repris par GMD.
Selon plusieurs témoins, le documentariste accompagnait les salariés qui avaient envahi la préfecture quand les gendarmes ont demandé aux médias de quitter la salle, avant qu'ils n'en procèdent à l'évacuation. Selon un journaliste sur place, les gendarmes auraient tenté de prendre la caméra du documentariste qui se serait agrippé à son matériel.
Né en 1951 de parents polonais à Londres, Lech Kowalsi qui réside en France depuis 1999, a débuté sa carrière en filmant le New York underground. Il est aussi l'auteur de nombreux documentaires sur la scène punk rock, et les sites industriels et villes sinistrés, notamment aux Etats-Unis.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Mathieu.O
21/septembre/2017 - 23h26

Ou va le monde? Dand ce pays un jeune caïd vendeur de drogue est mieux traité qu un documentariste témoin d un drame social. Ou en sommes nous arrivés. Pauvre pays. Pauvre France.

Les plus vus