21/09 12:49

EXCLU - Invité de "Morandini Live", Thomas Sotto raconte comment "Complément d'enquête" a réussi à s'installer à l'Elysée - VIDEO

Ce soir, Thomas Sotto présentera un nouveau numéro de "Complément d'enquête" sur France 2. Pour la première fois depuis qu'Emmanuel Macron est président de la République, une émission va s'installer en direct dans la cour de l'Elysée.

Invité ce matin de Jean-Marc Morandini dans "Morandini Live" sur CNews et Non Stop People, le journaliste a révélé, en exclusivité, comment il a réussi à installer les célèbres fauteuils rouges de l'émission à l'Elysée.

"Il y a un mois, on s'est dit qu'on allait s'intéresser à la communication d'Emmanuel Macron et de la présidence. Je suis allé voir sa conseillère presse [Sibeth Ndiaye, ndlr]. Ma première idée, c'était de l'accompagner en Grèce pendant son voyage en espérant avoir des accès et y aller avec nos fauteuils rouges. Mais, on s'est rendu compte que c'était compliqué", a confié Thomas Sotto. Et d'ajouter : "Je lui ai dit qu'on aimerait bien mettre nos fauteuils rouges dans la cour de l'Elysée. Honnêtement, je n'y croyais pas trop. On a refait une demande par écrit derrière et, deux jours après, ça a été accepté".

Thomas Sotto a précisé qu'aucune condition n'a été formulée par l'équipe d'Emmanuel Macron. "Ils n'ont pas vu les sujets. Ils savent de quoi ils vont parler comme tout le monde, via le communiqué de presse. Ce n'est pas du tout une coproduction avec l'Elysée. C'est 'Complètement d'Enquête' qui s'installe à l'Elysée. Ils sont fairplay de nous ouvrir les portes parce qu'on est une émission d’enquête. On creuse, on cherche des choses", a continué l'ex-matinalier d'Europe 1 en précisant avoir fait une demande afin d'avoir une interview du couple Macron ("la réponse a été négative").

.

Regardez

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus