20/09 10:16

Le maire de Béziers Robert Ménard au coeur d'une polémique à cause d'une affiche associant baisse de dotations de l’État et violences conjugales

A Béziers, Robert Ménard est au coeur d'une nouvelle polémique à cause d'affiches placardées dans la ville sur lesquelles on peut lire: "L’État étrangle nos communes" ou encore "Dotations, emplois aidés, logement, subventions... L’État étrangle nos communes #çaFaitMal"Cette association entre la baisse de dotations de l’État et les violences conjugales a en effet provoqué la colère du préfet de l'Hérault. L'image est également pointé du doigt, on peut y voir un homme en colère, en train d'étrangler une jeune femme blonde, la tête renversée.

"Cette affiche est scandaleuse. Elle exalte la violence et la haine" a fustigé le préfet, Pierre Pouëssel, dans un communiqué. Et d'ajouter: "Elle contient tous les ingrédients d'un populisme de caniveau que le maire de Béziers cultive sans vergogne".

Le Mouvement des jeunes socialistes de l'Hérault, très en colère également, demande le retrait de cette campagne, et dénonce les "représentations sociales sexistes, propres au patriarcat" utilisées par Robert Ménard. "A banaliser encore plus qu’ils ne le sont déjà les comportements de violences et de domination des hommes envers les femmes, cette campagne est complice", peut-on lire dans le communiqué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Strangulator
21/septembre/2017 - 07h14

Belle affiche,qui est dans mes idées !

Portrait de colin33
20/septembre/2017 - 14h34 - depuis l'application mobile

il l ne faut pas se plaindre, il a malheureusement été élu par la population de Béziers !!!

Portrait de jeffcostello67
20/septembre/2017 - 12h18

Polémique assez révélatrice de l'incapacité d'une grande partie de la classe politique à faire preuve d'un minimum de bon sens dès lors qu'il est question d'un élu FN (ou apparenté).

Cette affiche n'exalte pas la violence et la haine puisque précisément elle la dénonce par le biais de la métaphore état/bourreau commune/victime.

En jouant les vierges effarouchées devant cette affiche au lieu de s'indigner devant la baisse des dotations de l'état aux communes, le préfet et le mouvement des jeunes socialistes de l'Hérault sont complètement à côté de la plaque.

Portrait de Planète des singes
20/septembre/2017 - 11h08

Que ce soit vrai ou pas, l'affiche est particulièrement de mauvais goût. Il y avait plein d'autres manières de véhiculer le message en étant plus digne vis à vis des femmes. Elles auraient certainement moins fait le buzz. Comme ça maintenant tout le monde en parle. smiley

Portrait de peukeu
20/septembre/2017 - 11h03
nork a écrit :

Il a pas tort.

Et, c'est bien connu, le tort tue.smiley

Portrait de SECOTINE
20/septembre/2017 - 10h35

C'est la réalité, je plains certains maires la gestion ne va pas être facile.

Cela ne m'étonne pas que certaines petites communes ne trouvent pas de maire.

Portrait de nork
20/septembre/2017 - 10h21

Il a pas tort.

Les plus vus