15/09 06:47

Pour la deuxième fois en un mois, la Corée du Nord a lancé tôt ce matin un nouveau missile au-dessus du Japon

Pour la deuxième fois en un mois, Pyongyang a lancé un missile au-dessus du Japon, ce matin (7h au japon, 23h en France jeudi). Les habitants du nord du pays ont de nouveau été saisi par la « J-alert » qui les a sommés de se mettre à l'abri au plus vite. Jeudi, la Corée du Nord avait affirmé vouloir « couler » le Japon et réduire les Etats-Unis « en cendres ».

L'ONU a annoncé dans la foulée la réunion en urgence, ce vendredi après-midi, d'un conseil de sécurité. La Corée du Nord a répondu aux sanctions « maléfiques » votées par le conseil de sécurité de l'ONU par un nouveau tir de missile dans le Pacifique dans la nuit de nuit de vendredi, au-dessus du Japon, après avoir proférer, jeudi, des menaces de « couler » le Japon et de réduire les Etats-Unis « en cendres ».

Le président américain Donald Trump a été informé de ce nouveau tir, a indiqué la porte-parole de la Maison Blanche. S'il n'a pas réagi personnellement, les États-Unis ont par contre appelé la Chine et la Russie à agir directement, « de leur propre chef », via un communiqué du secrétaire d'Etat Rex Tillerson.

D'après le Commandement des opérations militaires américaines dans le Pacifique (Pacom), il s'agissait d'un missile à portée intermédiaire qui n'a pas menacé le continent américain ni le territoire américain de Guam, dans le Pacifique, où Washington possède des installations militaires stratégiques.

L'engin a survolé l'île septentrionale japonaise de Hokkaido à 07h06 minutes locales (jeudi 22h06 GMT), a annoncé le gouvernement nippon, précisant l'annonce de ce tir faite quelques minutes plus tôt par l'agence de presse sud-coréenne Yonhap. Il serait tombé dans le Pacifique à environ 2.000 km à l'est d'Hokkaido, selon le ministère japonais de la Défense.

Les autorités japonaises ont souligné que le système d'avertissement J-Alert avait été déclenché dans plusieurs régions du nord de l'archipel après ce nouveau tir du régime de Pyongyang.

"Un missile passe, un missile passe. Il va vraisemblablement passer au-dessus de Hokkaido en direction du Pacifique. Ne ramassez surtout pas des objets que vous pourriez trouver", a précisé le système J-Alert, dont les médias ont retransmis les images.

Ce nouveau tir est intervenu alors que le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, se trouve en visite en Inde où, jeudi, il a de nouveau appelé à renforcer la pression sur la Corée du Nord.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de rude boy
15/septembre/2017 - 12h04
jp91 a écrit :

arrêtez donc avec ces J.O normalement prévu dans  7 ans mais  qui n'auront peut-être jamais lieu ! car de l'eau va couler sous les ponts d'ici là

en corée du sud mon bon monsieur 

Portrait de jp91
15/septembre/2017 - 11h23
rude boy a écrit :

l'énergumène serait bien capable de tirer un missile pendant les J.O. 

arrêtez donc avec ces J.O normalement prévu dans  7 ans mais  qui n'auront peut-être jamais lieu ! car de l'eau va couler sous les ponts d'ici là

Portrait de rude boy
15/septembre/2017 - 09h51

l'énergumène serait bien capable de tirer un missile pendant les J.O. 

Portrait de djbaxter
15/septembre/2017 - 08h59
Laziq a écrit :

Logique.

La Corée du Nord fait partie de ces pays qui n'ont jamais reconnu l'existence d'Israël et qui n'entendent pas se soumettre à l'Empire.

A partir de là, elle est contrainte de montrer qu'elle est en capacité de se défendre et d'attaquer.

Le discours soralien pro-coréen du Nord est très difficilement audible. Une puissance militaire qui profère des menaces à l'extérieur (au lieu de se limiter strictement à sa défense intérieure), belliqueuse avec des vidéos de propagande à base de montage vidéos montrant les autres pays en feu et détruits, ben non, ils n'ont pas le droit de détenir la bombe nucléaire. C'est quand même depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un et sa soif d'asseoir son pouvoir qui l'ont poussé à des décisions amenant cette situation aussi tendue. Son père et son grand-père ont été tolérés parce qu'ils ne démontraient pas de force de nuisance extérieure aussi dangereuse. Mais quand lui a décidé de stopper les échanges économiques dans la zone de Kaesong avec les coréens du Sud, et qu'il a lancé son programme nucléaire, c'est là qu'il a commencé à foirer en attirant trop l'attention sur sa population qui en paie les conséquences. Et çà, ce n'est pas protéger sa survie... c'est se donner de la grandeur à niveau national, asseoir son autorité, en bonne dictature autocratique de modèle stalinien. J'en ferai le parallèle avec la défense de Maduro au Vénézuela par ton maître, jusqu'à nier les pénuries.. Pour avoir de la famille sur place et dans toutes les régions, on sait bien que là aussi, c'est de la propagande.. et pas du tout de l'information dissidente véridique sur ce coup.

Portrait de Laziq
15/septembre/2017 - 08h09

Logique.

La Corée du Nord fait partie de ces pays qui n'ont jamais reconnu l'existence d'Israël et qui n'entendent pas se soumettre à l'Empire.

A partir de là, elle est contrainte de montrer qu'elle est en capacité de se défendre et d'attaquer.

Portrait de Jarod26
15/septembre/2017 - 07h46 - depuis l'application mobile

qu'on fasse tout péter dans ce payer

Portrait de teji
15/septembre/2017 - 07h32

Il faut le defoncer ce con de coreen. On en profitera pour liberer les nord coreen du joug de ne nase.

 

Les plus vus