14/09/2017 06:35

OFFICIEL: Comme on s'y attendait le CIO a annoncé que Paris a obtenu les Jeux Olympiques de 2024 et Los Angeles ceux de 2028

Sans surprise, les 84 membres du CIO présents au Pérou ont validé à l'unanimité l'accord tripartite qui accorde les JO-2024 à Paris, ceux de 2028 à Los Angeles et sauve provisoirement leur institution, confrontée à une désaffection des villes potentiellement candidates. Assurés de l'issue de la campagne depuis juillet et le renoncement de Los Angeles pour 2024, les porteurs du dossier parisien n'en sont pas moins grandement soulagés.

"Il y a moins de suspense mais ça ne diminue en rien l'émotion et l'importance de ce moment", confiait à l'AFP le co-président de Paris-2024, Tony Estanguet, à la veille du vote ramenant les Jeux à Paris un siècle après ceux de 1924. Avant de s'enflammer mercredi. "C'est une victoire magique, unique", s'est félicité le pourtant triple champion olympique de canoë. "On a travaillé dur depuis trois ans, avec Anne Hidalgo et l'ensemble de cette famille Paris-2024. C'est un succès collectif. J'ai vécu une émotion que j'ai rarement vécue dans ma vie".

"Ramener les Jeux à la maison 100 ans après, c'est un bonheur immense et surtout ça va faire du bien à notre pays, à Paris et à la Seine-Saint-Denis. C'est maintenant le début d'une nouvelle aventure extraordinaire", a renchéri Anne Hidalgo, la maire de Paris. Bridée depuis deux mois, la joie des acteurs du dossier parisien s'est libérée dès l'annonce par Thomas Bach, patron du CIO, de l'officialisation des attributions. Mais ce n'est qu'après le retour en France, vendredi matin via Roissy, que la victoire sera véritablement partagée. Dès ce jour-là, des festivités auront lieu à l'Hôtel de Ville et à l'Elysée. Son hôte, Emmanuel Macron, y recevra en effet les artisans du succès parisien à 17 heures pour leur redire que "cette victoire, c'est la France", comme il l'a lancé mercredi, immédiatement après le vote unanime du CIO, depuis l'aéroport de Pointe-à-Pitre d'où il s'apprêtait à regagner la métropole après sa visite dans les îles sinistrées par l'ouragan Irma. Après le temps des célébrations, l'équipe de Paris-2024 se remettra au travail. Réintégrée au calendrier olympique pour la première fois après les JO 1900, 1924 et après ses échecs pour 1992, 2008 et 2012, Paris se dit prête, ou presque.

Son dossier s'appuie en effet sur 93 à 95% d'équipements déjà existants. Le Stade de France, Bercy, Roland-Garros, le Vélodrome de Saint-Quentin en Yvelines, le Zénith, la base nautique de Vaires sur Marne, mais également les sites mythiques de la capitale comme le Champs de Mars, le Trocadéro, l'esplanade des Invalides ou le Grand Palais sont retenus pour accueillir les quelque 10.500 athlètes attendus dans sept ans et leurs collègues paralympiques qui leur succèderont en septembre 2024. Les équipements pérennes à construire seront mis en chantier d'ici à deux ans avec le souci de coller aux besoins des territoires concernés, selon le voeu du CIO, principalement la Seine-Saint-Denis. Dans ce département de la banlieue nord de Paris, le plus pauvre et le plus jeune de France métropolitaine, seront construits un centre aquatique, promis depuis deux décennies, et deux villages, média et olympique, reconvertis ensuite en 17.000 logements.

Le tout devrait être réalisé pour un budget global de 6,6 milliards d'euros, soit largement en deça des dernières éditions qui, de Londres-2012 à Rio-2016, ont culminé à plus de 11 milliards. Bernard Lapasset, co-président du comité de candidature, estime ainsi le projet "à l'abri de tout dérapage financier", grâce aux nombreux équipements existants et à l'absence de coûts d'aménagement de transports publics, pris en charge par les collectivités locales dans le cadre du projet du Grand Paris.

Le CIO vient d'annoncer officiellement que Paris a obtenu les Jeux Olympiques de 2024

Après un siècle d'attente et de cuisants échecs, Paris est officiellement désignée ville hôte des jeux Olympiques 2024.

"La France mérite ce moment", a estimé dans un entretien à l'AFP Tony Estanguet, qui dit avoir "hâte d'être au 2 août 2024 pour la cérémonie d'ouverture".

Quant à Anne Hidalgo, elle se dit "tellement heureuse d'être la maire de Paris" au moment où la capitale française voit officialisée la "victoire collective" de l'attribution des jeux Olympiques 2024, dans un entretien téléphonique avec l'AFP.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de deuns
14/septembre/2017 - 14h05
grandglouton a écrit :

Et voilà, le caprice de quelques centaines d'athlètes, athlètes retraités et politiciens de tous bords est réalisé. Paris a ses Jeux et le pays tout entier va payer la note. Merci en tout premier lieu à Tony Estanguet, l'un des leaders de ce fiasco (car ce sera un fiasco financier comme pour toutes les éditions précédentes où les budgets prévus sont allègrement dépassés).

Estanguet y s'en branle. Il a son poste de Président, il va placer famille et amis pour lui c'est tout bénef. Pareil pour double nationalité. Ça va y aller les gueuletons et réceptions aux frais du contribuable.

 

Portrait de claud34
14/septembre/2017 - 13h05

Il ne faut pas oublier que nous sommes en guerre et en 2024 nous le serons probablement toujours. Comment ferons-nous pour assurer la sécurité du petit peuple, les sans-dents, qu'on endort avec le foot et les J.O. ?

Portrait de Navire Amiral
14/septembre/2017 - 10h23 - depuis l'application mobile
airbox a écrit :
C'est dingue ! Pas UN SEUL commentaire positif !! Et bien moi je suis content que la France puisse accueillir ce bel événement. Oui ça coûtera du fric mais 95% des infrastructures existent c'est plutôt rassurant. Rappelons nous qu'Albertville 1992 avait été bien géré avec ses stades démontables bien loin de la gabegie de Grenoble 1968. Espérons qu'on ne puisse faire que mieux...

Moi aussi, plutôt satisfaite.
A croire que tous ces râleurs ne rêvent que de la défaite systématique des autres histoire de compenser avec leurs échecs personnels.
Tellement ras le bol de ce mauvais esprit.
;-)

Portrait de Wouhpinaise
14/septembre/2017 - 10h16

Je serais très étonné que le budget de 6,6 milliards d'euros soit respecté. Il n'y a qu'à regarder à côté de chez avec Londres 2012. En 2005, la ville a obtenu les JO avec un budget prévisionnel de 3,5 milliards, pour finir à plus de11 milliards...

Portrait de Lax069
14/septembre/2017 - 08h52 - depuis l'application mobile

Aux moins ca va activer les choses sur certains points car la faut etre carre, le cio va surveiller de pres

Portrait de Le Campanier
14/septembre/2017 - 08h45

j'en veut pas et c'est moi qui paye

Portrait de pumpernickel
14/septembre/2017 - 08h30

On n'a pas fini d'en "bouffer" des jeux !!!!! on croirait qu'en France il n'y a aucun problème. On n'a pas fini de payer ..............

Portrait de jasonmadyson
14/septembre/2017 - 08h20
airbox a écrit :
C'est dingue ! Pas UN SEUL commentaire positif !! Et bien moi je suis content que la France puisse accueillir ce bel événement. Oui ça coûtera du fric mais 95% des infrastructures existent c'est plutôt rassurant. Rappelons nous qu'Albertville 1992 avait été bien géré avec ses stades démontables bien loin de la gabegie de Grenoble 1968. Espérons qu'on ne puisse faire que mieux...

et vous êtes prêt a avaler leur salades !!!

c'est des conneries,il manque plein de chose encore,depuis des années,la seine saint denis pourrit,y'a tout a faire...

la note sera salé,comme d"habitude,c'est les gens qui bosse qui vont régler la note...

Portrait de Le Zef
14/septembre/2017 - 08h17

Paris la ville la plus crasseuse du monde ,qu'elle s'achètent des balais !

Portrait de jasonmadyson
14/septembre/2017 - 08h10

paris pour résumé ;

ville de migrant,gréviste,terroriste....

touriste oui,mais pas de boulot ou alors boulot de merde!

Portrait de jasonmadyson
14/septembre/2017 - 08h06

que de suspense !

entre paris et paris c'est ?

candidat depuis 1996 il était temps,de plus tout le monde est passé avant nous,bref...

je voit pas ou est la joie d'accueillir les jeux,comme d'habitude cela va profiter a quelque ramasse merde ou avare du fric.

la coupe du monde de foot 1998 n'a apporter que de la racaille en plus a la seine saint denis,habitant du departement,moi personnellement ça ne m'apporte rien.

ça profitera au touriste et provinciaux qui viendront dépenser leur tunes.

j'espère avoir quitter cette région avant 2024 !!!

 

Portrait de airbox
14/septembre/2017 - 07h28 - depuis l'application mobile

C'est dingue ! Pas UN SEUL commentaire positif !! Et bien moi je suis content que la France puisse accueillir ce bel événement. Oui ça coûtera du fric mais 95% des infrastructures existent c'est plutôt rassurant. Rappelons nous qu'Albertville 1992 avait été bien géré avec ses stades démontables bien loin de la gabegie de Grenoble 1968. Espérons qu'on ne puisse faire que mieux...

Portrait de Laziq
13/septembre/2017 - 23h44

Maintenant, les JO reviennent à faire des bénéfices privés avec de l'endettement public.

Ca va se goinfrer à tous les étages avec l'aimable collaboration des élus qui présenteront la note finale aux contribuables.

Le hold-up parfait.

Portrait de lily6228
13/septembre/2017 - 21h01
.legay a écrit :

Le plus heureux sur ces images, et le grand gagnant, c'est le président du CIO.!!!

Il a réussi a refourguer une vieille patate chaude hors de prix dont plus personne ne veut à 2 villes d'un coup !

Tranquille pépère pour les 10 prochaines années !

 

Si personne ne se porte plus candidat c'est car très rares sont les villes qui ont déjà la quasi totalité des structures comme Paris, provoquant des coûts énormissimes.

Portrait de nataflo1
13/septembre/2017 - 20h40

Waou et ben quelle surprise!!!!! Mme Hidalgo mérite l'oscar!!!! Sinon quel est le prix de la dépollution de la Seine????

Portrait de mimide-56
13/septembre/2017 - 20h19
PasManipulé a écrit :

Une ruineuse connerie pour égo boursouflé d'Hidalgo et autres élites sportives.

Les français se contenteront de payer les déficits, mais c'est bien, ils ont les JO (que plus personne ne veut, c'est bien pour ca qu'on les a eu...)

Il suffit de comparer les reactions des 2 delegations...sobre pour les USA et demesurés pour la France...comme les depenses que plus aucun pays dans le monde ne peut se permettre...enfin ca fera des logements pour les migrants...

Savoir que cette delegation va faire la fete dans un des plus grand restaurant du pays est toalement indescent... 

Portrait de shansa
13/septembre/2017 - 20h08

c'était prévisible mais une grosse déception quand même  Beaucoup de villes ont renoncé pour des raisons financières et pour des raisons de sécurité Mais nous, comme des inconscients on y va et nous sommes mêmes fiers de nous Mme Hidalgo est contente mais ce n'est pas elle qui va payer la facture et surtout les dépassements de factures   

 

Les plus vus