13/09 08:36

Le prix du paquet de cigarettes devrait augmenter de 1 euro au début de l'année prochaine

Selon plusieurs sources gouvernementales, les ministères de la Santé et du Budget travaillent sur le scénario d’une hausse de la fiscalité du tabac poussant à une augmentation des prix de 1 euro en 2018.

Les cigarettes les plus vendues (Marlboro) passeraient de 7 à 8 euros et les moins chères (Lucky Strike) de 6,5 à 7,5 euros précise BFM TV qui donne l'information ce matin.

..

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BBKING
13/septembre/2017 - 18h43 - depuis l'application mobile

Le paquet à 10 balles et on en parle plus pendant quelques années me souffle Tom

Portrait de .legay
13/septembre/2017 - 17h34
lumelec a écrit :

et vos medicaments, les pesticides , c'est pas du poison légal

 

Quand j'étais gamin, on voyait de temps à autres à la télé, des interviews de vieux paysans tout burinés par le travail sous le soleil.

Ces ptits vieux avaient 90 ou 95 ans, toujours en forme, travaillaient encore dans les champs, et lors de l'interview, alors qu'ils se roulaient à la main devant la camera la 3eme cigarette de l'interview avec du tabac brun qui "arrachait"!!!, et lorsque le journaliste leur demandait le secret de leur longévité et bonne forme à 95 ans, ils répondaient, la cigarette collée à la lèvre, et avec un petit sourire: "Un bon ptit coup de gnôle tous les matins" !!! smiley

 

Ces braves paysans ont fumés et bu de l'alcool toute leur vie , et à 95 ans, ils continuaient, seulement voila !!!!! à l'époque ils respiraient un bon air, ils ne se nourrissaient que de bons produits, sains, issus de leur ferme,sans pesticides, sans engrais chimiques, sans aucune cochonnerie ajoutée, et déja certainement bien plus "Bio" qu'aujourd'hui !!!

Si j'osais, j'en conclurais que le tabac et l'alcool ont trop facilement bons dos, et sont des coupables bien facilement désignés !!!

Portrait de lumelec
13/septembre/2017 - 11h53
ale35 a écrit :

Pas encore assez pour ce poison légal

et vos medicaments, les pesticides , c'est pas du poison légal

 

Portrait de lumelec
13/septembre/2017 - 11h52
Monte-Cristo a écrit :

Dans ma région, le Nord, les bureaux de tabac ferment a un rythme effréné. Par contre, il n'y a pas moins de fumeurs... Il y a la Belgique, à quelques kilomètres de chez moi, où les cigarettes sont moins chères et où le tabac à tuber est vendu en seau à un prix défiant toute concurrence. 

Dans les autres régions, ce sont les cigarettes de contrebande qui alimentent l'économie parallèle. C'est une activité très lucrative et beaucoup moins risquée pénalement que le trafic de stupéfiants.

En réalité, l'augmentation du prix des cigarettes ne fait pas baisser le nombre de fumeurs. Il sert juste à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Et quand les médias citent l'exemple de l'Australie - qui est une île... - pour tenter de nous faire gober qu'un paquet de cigarettes très cher fait baisser le nombre de fumeurs, c'est vraiment du foutage de gueule !

 

tout à fait d'accord

Portrait de Monte-Cristo
13/septembre/2017 - 11h03
onebob a écrit :

achat de tabac sur le net n est pas autoriser lol , la douane peut venir chez toi, trafic....

 

Il n'y a pas de contrôles douaniers sur les envois nationaux. Bien entendu, les buralistes belges et luxembourgeois envoient leurs colis à partir d'un bureau de poste situé en France. 

 

Portrait de onebob
13/septembre/2017 - 10h30
12.7. a écrit :

On trouve des débitants de tabac Belges ou Luxembourgeois qui vendent sur le net. Même avec les frais de port c'est rentable surtout avec le tubage.

achat de tabac sur le net n est pas autoriser lol , la douane peut venir chez toi, trafic....

 

Portrait de 12.7.
13/septembre/2017 - 09h58
El Cochanec a écrit :

Effectivement l'Australie est un très mauvais exemple car ils n'ont pas de frontières !! Donc pas de marché parallèles frontaliers, à moins d'aller faire une ballade en bateau en NZ lol !

Pour le reste, seuls ceux qui habitent à côté des frontières en france peuvent aller chercher leur clopes ailleurs (votre exemple du nord n'est pas représentatif de la France, parlez en au gars à Clermont Ferrand ou à Brest), pour la majorité des français ce n'est pas possible, et donc oui les gens payeront 1 euro de plus leurs clopes et donc cela fera peut être baisser un peu le nombre de consommateurs.

On trouve des débitants de tabac Belges ou Luxembourgeois qui vendent sur le net. Même avec les frais de port c'est rentable surtout avec le tubage.

Portrait de .legay
13/septembre/2017 - 09h51

Pffffff !!!!

Obligé de mettre de moins en moins de tabac dans mes pétards, ça deviens trop cher !!! smiley

Portrait de onebob
13/septembre/2017 - 09h48

si au moins l argent servait a quelque chose ..mais il sera dilapider en coiffeur ,énième mediatheque ,  ou autres futilité de l etat..

la douane lol, il ya des gens qui travaille en belgique ou autres qui passe la frontiere 2 fois par jour , 2 cartouches legale *2 , 4 * xjour de travail ...deja la drogue illegal passe par millions de tonnes , alors le tabac legal....

Portrait de El Cochanec
13/septembre/2017 - 09h23
Monte-Cristo a écrit :

Dans ma région, le Nord, les bureaux de tabac ferment a un rythme effréné. Par contre, il n'y a pas moins de fumeurs... Il y a la Belgique, à quelques kilomètres de chez moi, où les cigarettes sont moins chères et où le tabac à tuber est vendu en seau à un prix défiant toute concurrence. 

Dans les autres régions, ce sont les cigarettes de contrebande qui alimentent l'économie parallèle. C'est une activité très lucrative et beaucoup moins risquée pénalement que le trafic de stupéfiants.

En réalité, l'augmentation du prix des cigarettes ne fait pas baisser le nombre de fumeurs. Il sert juste à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Et quand les médias citent l'exemple de l'Australie - qui est une île... - pour tenter de nous faire gober qu'un paquet de cigarettes très cher fait baisser le nombre de fumeurs, c'est vraiment du foutage de gueule !

 

Effectivement l'Australie est un très mauvais exemple car ils n'ont pas de frontières !! Donc pas de marché parallèles frontaliers, à moins d'aller faire une ballade en bateau en NZ lol !

Pour le reste, seuls ceux qui habitent à côté des frontières en france peuvent aller chercher leur clopes ailleurs (votre exemple du nord n'est pas représentatif de la France, parlez en au gars à Clermont Ferrand ou à Brest), pour la majorité des français ce n'est pas possible, et donc oui les gens payeront 1 euro de plus leurs clopes et donc cela fera peut être baisser un peu le nombre de consommateurs.

Portrait de oyanis
13/septembre/2017 - 09h23

quel que soit le prix tu peux pas t'en passer et c'est le principe d'une drogue! ça vaut aussi pour l'alcool d'ailleurs... (le corps fabrique des contrepoisons qui créent l'effet de manque quand le poison est absent: un comble)

Portrait de Filoû02
13/septembre/2017 - 09h18

les fumeurs n'arrêteront pas pour autant !  Et ça les gouvernements successifs et les fabricants de cigarettes sont en quelque sorte complice ! C'est un cercle vicieux...

Portrait de Wouhpinaise
13/septembre/2017 - 09h16
ale35 a écrit :

Vous faites parti de privilégiés qui ne sont pas loin de frontières mais pour  la grande majorité le trajet coûte trop cher pour le gain réalisé et les risques encourus

Et puis est-ce une si mauvaise idée que ça de freiner la limitation de la consommation du tabac .. Pour les buralistes comme des tas d'autres métier il faut se reconvertir , vendre autre chose . Plus difficile à dire qu'à faire , mais pourtant dans beaucoup de métier si on ne se forme pas tout au long de sa vie , c'est le chômage assuré car on est vite dépassé par l'évolution des technologies

Justement @ale35, avec l'augmentation du prix du tabac qui se profile (10 €), le déplacement dans les pays frontaliers va devenir rentable. Quant aux douanes, est-il prévu le recrutement de douaniers pour augmenter les contrôles ? Je ne pense pas. Par contre, je ne serais pas étonné que l'état décide, en même temps que l'augmentation du prix, une baisse des quantités légales d'importation ; genre 2 cartouches au lieu de 4 par exemple.

Portrait de ale35
13/septembre/2017 - 09h07
Wouhpinaise a écrit :

Les buralistes frontaliers et les contrebandiers se frottent déjà les mains...

les douaniers aussi

Portrait de ale35
13/septembre/2017 - 09h06
Monte-Cristo a écrit :

Dans ma région, le Nord, les bureaux de tabac ferment a un rythme effréné. Par contre, il n'y a pas moins de fumeurs... Il y a la Belgique, à quelques kilomètres de chez moi, où les cigarettes sont moins chères et où le tabac à tuber est vendu en seau à un prix défiant toute concurrence. 

Dans les autres régions, ce sont les cigarettes de contrebande qui alimentent l'économie parallèle. C'est une activité très lucrative et beaucoup moins risquée pénalement que le trafic de stupéfiants.

En réalité, l'augmentation du prix des cigarettes ne fait pas baisser le nombre de fumeurs. Il sert juste à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Et quand les médias citent l'exemple de l'Australie - qui est une île... - pour tenter de nous faire gober qu'un paquet de cigarettes très cher fait baisser le nombre de fumeurs, c'est vraiment du foutage de gueule !

 

Vous faites parti de privilégiés qui ne sont pas loin de frontières mais pour  la grande majorité le trajet coûte trop cher pour le gain réalisé et les risques encourus

Et puis est-ce une si mauvaise idée que ça de freiner la limitation de la consommation du tabac .. Pour les buralistes comme des tas d'autres métier il faut se reconvertir , vendre autre chose . Plus difficile à dire qu'à faire , mais pourtant dans beaucoup de métier si on ne se forme pas tout au long de sa vie , c'est le chômage assuré car on est vite dépassé par l'évolution des technologies

Portrait de Wouhpinaise
13/septembre/2017 - 09h03

Les buralistes frontaliers et les contrebandiers se frottent déjà les mains...

Portrait de ale35
13/septembre/2017 - 09h01

Pas encore assez pour ce poison légal

Portrait de Monte-Cristo
13/septembre/2017 - 08h54

Dans ma région, le Nord, les bureaux de tabac ferment a un rythme effréné. Par contre, il n'y a pas moins de fumeurs... Il y a la Belgique, à quelques kilomètres de chez moi, où les cigarettes sont moins chères et où le tabac à tuber est vendu en seau à un prix défiant toute concurrence. 

Dans les autres régions, ce sont les cigarettes de contrebande qui alimentent l'économie parallèle. C'est une activité très lucrative et beaucoup moins risquée pénalement que le trafic de stupéfiants.

En réalité, l'augmentation du prix des cigarettes ne fait pas baisser le nombre de fumeurs. Il sert juste à faire rentrer de l'argent dans les caisses de l'Etat.

Et quand les médias citent l'exemple de l'Australie - qui est une île... - pour tenter de nous faire gober qu'un paquet de cigarettes très cher fait baisser le nombre de fumeurs, c'est vraiment du foutage de gueule !

 

Les plus vus