01/09 13:00

Savez-vous ce que vous risquez si vous ne vaccinez pas vos enfants ? Voici la réponse - Regardez

Hier, Agnès Buzyn, la ministre de la Santé, a indiqué que l'entrée en vigueur des onze vaccins obligatoires pour les enfants sera effective à partir du 1er janvier prochain. Aux trois vaccins déjà obligatoires (diphtérie, tétanos et poliomyélite) viennent s'ajouter : haemophilius influenzae B, coqueluche, hépatite B, rougeole, oreillons, rubéole, méningocoque C et pneumocoque.

Le "19.45" sur M6 s'est posé une question : que risque-t-on si on ne fait réaliser les onze vaccins ? Les parents s'exposent alors à des amendes. Certains ont même écopés de prison avec sursis !

.

Regardez

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Et la liberté alors.
3/septembre/2017 - 14h30
Planète des singes a écrit :

Tout le monde oublie et les politiques se gardent bien de nous le rappeler, que la France est devenue une route voire un pays migratoire avec des personnes arrivant de pays dans lesquels il n'y a pas de vaccination obligatoire et qui peuvent être porteurs (sains ou non) de maladies qui chez nous avaient été éradiquées et pour lesquelles on ne vaccinait plus. Il y a donc un risque important de voir réapparaître certaines de ces maladies. En Italie, la vaccination obligatoire vient d'être passée à 12 vaccins. 

Ces populations sont vaccinées.  Quant à l'Italie, ils ont réduit à 10 vaccins mais la population descend beaucoup dans la rue pour lutter contre cela. Obliger les gens à se faire injecter ou à injecter un produit dans leur corps est contraire à la logie humaine

Portrait de Et la liberté alors.
3/septembre/2017 - 14h27
Glandeurman a écrit :
Le gens me font bien rires. Pas plus tard qu'hier une amie s'offusquée d'imaginer que ses enfants pourraient se retrouver avec 11 vaccins dans le corps. On lui demande alors de nous montrer les carnets de santé de ses enfants!! Et oh magie.... ses enfants sont déjà vaccinés!!! Et oui, ce que les gens ne comprennent pas c'est que les vaccins qui vont devenir obligatoires sont déjà des vaccins "recommandé " et que ce sont donc déjà les vaccins que la majorité des enfants ont déjà eu. Donc les gens s'offusquent pour quelques choses qui ne changera pas leur vie. Juste que car comme certaines maladies sont en train de réapparaître, les vaccins deviennent obligatoire pour lutter contre la propagation de ses maladies et aussi pour protéger les enfants fragiles qui eux ne peuvent pas se faire vacciner pour divers raison. En se protégeant nous protégeons ses gens fragiles.

Ce qui signifie que les médecins ne l'ont pas informée des vaccins effectués à ses enfants, et des risques encourus.  C'est grave, déontologiquement très grave. 

Les médecins doivent informer leurs patients, et les parents de leurs patients des traitements qu'ils leurs proposent. 

Aucune maladie n'est en train de réapparaitre; il y a juste des foyers dans certaines zones , mais aucune maladie n'est en train de réapparaitre car aucune maladie n'a disparu. 

Les vaccins deviennent obligatoires uniquement pour remplir les poches des laboratoires. 

Les laboratoires pharmaceutiques sont incapables de produire et découvrir de nouveaux médicaments pouvant leur rapporter de l'argent; ils misent tout sur les vaccins; il y en a plus d'une centaine en préparation. 

 

Portrait de Et la liberté alors.
3/septembre/2017 - 14h22
Gégé69 a écrit :

Le sel d'aluminium sert à provoquer une inflammation, qui va booster la réponse immunitaire. Quand on regarde le % qu'il y a en regard de tout ce qu'on trouve dans les poissons, les emballages que l'on mange toutes les semaines, y'a pas photo!

Non parce qu'il y a une grande différence entre de l'aluminium injecté dans l'organisme, et de l'aluminium absorbé dans l'alimentation. Le rôle des microbiotes au niveau intestinal est important.  Les cellules du muscle sont dans l'incapacité d'évacuer les sels d'aluminium que l'on vient de leur injecter. Les macrophages vont absorber  l'aluminium, mais ne peuvent pas le digérer. L'aluminium va être libéré quelques semaines plus tard et va migrer, il peut migrer vers tous les organes: rate, foie, poumons et passer la barrière hémato encéphalique pour se retrouver ensuite dans le cerveau. Dans ce dernier cas, il lui est impossible d'en ressortir. Une fois sur place, les sels d'aluminium vont entraîner une inflammation provoquant une maladie auto immune. 

Vous pouvez retrouver tout le processus et les dernières études des professeurs Ghérardi et Authier sur le site vaccin sans aluminium. 

 

Portrait de Et la liberté alors.
3/septembre/2017 - 13h50
El Cochanec a écrit :

Oui une infime partie, 3 sur 100 000, soit 0.001% !!! c'est un fait mais c'est normal, le risque zéro n'existe pas. Personne ne vous fait croire le contraire, on vous donne juste les chiffres et l'explication.

Aucun lien n'a été prouvé entre ces quelques scléroses et les vaccins, aucun. Et encore une fois il y en a eu très très peu (3 sur 100 000 ), soit 0.003% !! Donc dans 99.999 aucune sclérose en plaque. Le risque zéro n'existe pas encore une fois. Vous avez aussi un risque d'avoir un souci en prenant un doliprane, mais dans 99,9% des cas il n'y a rien. Avec votre raisonnement vous ne ferez plus rien dans votre vie car tout comporte un risque même infime, c'est comme ça.

Et relisez les posts plus bas, tout justifie ces vaccins car le risque est quasi nul d'avoir des complications (1 sur 10 000 ) Le risque zéro n'existe pas. Mais faut-il interdire les vaccins parce que 0.01% des personnes qui le prendront auront peut être des complications liées à leurs pathologie existante ou leur métabolisme. Bien sur que non. Le risque est le même de mourir en avion, fautil pour autant ne plus prendre l'avion ? Non plus.

Par contre sans ces vaccins, certaines maladie vont faire leur retour comme aujourd'hui la rougeole ou la coqueluche. En vous vaccinant vous vous protégez vous mais vous protégez aussi et surtout les autres. Tout justifie une vaccination massive sur des vaccins qui en plus ont déjà été effectué sur les enfants pour 50% de la population.

El Chocanec, il n'y a pas eu que des cas de SEP suite au vaccin contre l'hépatite B.  Il y a eu des SLA, des myofasciites à macrophages, des polyarthrites rhumatoïdes, des spondylarthrites ankylosantes, des diabètes insulino-dépendants de type 1, des syndrômes néphrotiques, des hépatites auto immunes, des arthrites juvéniles des Guillain Barré....  

Les enfants sont touchés, il y a un nourrisson qui a dévelloppé une SEP à l'âge de 6/7 mois. Sa vie est foutue. un autre un Guillain Barré, lourdement handicapé leurs vies sont foutues.  

Ces enfants là on les avait vacciné pour les protéger , pour suivre les recommandations, parce que soit disant les enfants ne risquaient rien.. Mais au final, peut on réellement dire qu'ils risquaient quelque chose? 

Les études ont montré qu'après 10, 15, 20 ans après avoir été  vaccinés contre l'hépatite b,  les jeunes n'ont plus aucune protection.  On les a vaccinés pour rien! De plus, s'ils se revaccinent la majorité sera non répondeur à la vaccination. 

Au final cela aura servi à quoi? A rien. ET c'est un de ces vaccins là que l'on veut rendre obligatoire?????? 

 Alors même que nous sommes un pays de faible endémie concernant l'hépatite B? 

 

N'importe quoi!

Portrait de Et la liberté alors.
3/septembre/2017 - 13h42

Ne trouvez vous pas étrange, que les parents risquent davantage qu'une personne délinquante?  

Qu'est devenu le terme de Liberté maintes fois cité dans le premier discours du Président Macron?  

Quelle urgence sanitaire et médicale nécessite le passage  par l'obligation vaccinale? 

 

Portrait de El Cochanec
2/septembre/2017 - 08h35
soly a écrit :

Une partie des malades de la sclérose en plaque ont développé la maladie après une avoir reçu le vaccin de l'hépatite B, c'est un fait ! Même si on essaye de nous faire croire le contraire.

Des associations de malades de la sclérose en plaque ont affaire à ces malades qui on développé la maladie juste après la vaccination, difficile de ne pas faire le lien.

A partir du moment qu'il y a un risque de sclérose en plaque j'estime que l'Etat n'a pas à rendre obligatoire ce vaccin, c'est aux parents de décider s'ils prennent le risque ou pas.

D'une manière générale, rien ne justifie cette vaccination MASSIVE.

 

Oui une infime partie, 3 sur 100 000, soit 0.001% !!! c'est un fait mais c'est normal, le risque zéro n'existe pas. Personne ne vous fait croire le contraire, on vous donne juste les chiffres et l'explication.

Aucun lien n'a été prouvé entre ces quelques scléroses et les vaccins, aucun. Et encore une fois il y en a eu très très peu (3 sur 100 000 ), soit 0.003% !! Donc dans 99.999 aucune sclérose en plaque. Le risque zéro n'existe pas encore une fois. Vous avez aussi un risque d'avoir un souci en prenant un doliprane, mais dans 99,9% des cas il n'y a rien. Avec votre raisonnement vous ne ferez plus rien dans votre vie car tout comporte un risque même infime, c'est comme ça.Et relisez les posts plus bas, tout justifie ces vaccins car le risque est quasi nul d'avoir des complications (1 sur 10 000 ) Le risque zéro n'existe pas. Mais faut-il interdire les vaccins parce que 0.01% des personnes qui le prendront auront peut être des complications liées à leurs pathologie existante ou leur métabolisme. Bien sur que non. Le risque est le même de mourir en avion, fautil pour autant ne plus prendre l'avion ? Non plus.

Par contre sans ces vaccins, certaines maladie vont faire leur retour comme aujourd'hui la rougeole ou la coqueluche. En vous vaccinant vous vous protégez vous mais vous protégez aussi et surtout les autres. Tout justifie une vaccination massive sur des vaccins qui en plus ont déjà été effectué sur les enfants pour 50% de la population.

Portrait de soly
2/septembre/2017 - 01h42
El Cochanec a écrit :

Aucune étude n'a montré le lien entre vaccination de hépatite B et sclérose en plaque (source OMS ). Il y a eu 3 cas sur 100 000 d'hépatite en lien avec la vaccination depuis l'instauration des programmes de vaccinations, autant dire insignifiant.

Une partie des malades de la sclérose en plaque ont développé la maladie après une avoir reçu le vaccin de l'hépatite B, c'est un fait ! Même si on essaye de nous faire croire le contraire.

Des associations de malades de la sclérose en plaque ont affaire à ces malades qui on développé la maladie juste après la vaccination, difficile de ne pas faire le lien.

A partir du moment qu'il y a un risque de sclérose en plaque j'estime que l'Etat n'a pas à rendre obligatoire ce vaccin, c'est aux parents de décider s'ils prennent le risque ou pas.

D'une manière générale, rien ne justifie cette vaccination MASSIVE.

 

Portrait de Gégé69
1/septembre/2017 - 23h43

Le sel d'aluminium sert à provoquer une inflammation, qui va booster la réponse immunitaire. Quand on regarde le % qu'il y a en regard de tout ce qu'on trouve dans les poissons, les emballages que l'on mange toutes les semaines, y'a pas photo!

Portrait de onebob
1/septembre/2017 - 19h26

et l aluminium dans les vaccins c est cool ou pas ? 

Portrait de Glandeurman
1/septembre/2017 - 18h51 - depuis l'application mobile

Le gens me font bien rires. Pas plus tard qu'hier une amie s'offusquée d'imaginer que ses enfants pourraient se retrouver avec 11 vaccins dans le corps. On lui demande alors de nous montrer les carnets de santé de ses enfants!! Et oh magie.... ses enfants sont déjà vaccinés!!! Et oui, ce que les gens ne comprennent pas c'est que les vaccins qui vont devenir obligatoires sont déjà des vaccins "recommandé " et que ce sont donc déjà les vaccins que la majorité des enfants ont déjà eu. Donc les gens s'offusquent pour quelques choses qui ne changera pas leur vie. Juste que car comme certaines maladies sont en train de réapparaître, les vaccins deviennent obligatoire pour lutter contre la propagation de ses maladies et aussi pour protéger les enfants fragiles qui eux ne peuvent pas se faire vacciner pour divers raison. En se protégeant nous protégeons ses gens fragiles.

Portrait de Planète des singes
1/septembre/2017 - 18h44

Tout le monde oublie et les politiques se gardent bien de nous le rappeler, que la France est devenue une route voire un pays migratoire avec des personnes arrivant de pays dans lesquels il n'y a pas de vaccination obligatoire et qui peuvent être porteurs (sains ou non) de maladies qui chez nous avaient été éradiquées et pour lesquelles on ne vaccinait plus. Il y a donc un risque important de voir réapparaître certaines de ces maladies. En Italie, la vaccination obligatoire vient d'être passée à 12 vaccins. 

Portrait de Navire Amiral
1/septembre/2017 - 18h06 - depuis l'application mobile
snecmoi a écrit :

vous parlez de lobbys...mais avez-vous réfléchi ? qu'est-ce qui rapporte plus ? une injection à vie, ou une maladie bien grave ? c'est ça, grattez-vous la tête, refusez le vaccin, et c'est la fortune des labos !!!!! :)

Personnellement, quand j'ai envie de me faire un bon coup de flip avec les attaques terroristes, je pense à la variole.
Je me demande s'ils ont les moyens de fabriquer des stocks de vaccins en extrême urgence.

Portrait de Filoû02
1/septembre/2017 - 17h50

Ça fait beaucoup non ? C'est un coup à choper des trucs du moyen âge !! smiley

Portrait de snecmoi
1/septembre/2017 - 17h41

vous parlez de lobbys...mais avez-vous réfléchi ? qu'est-ce qui rapporte plus ? une injection à vie, ou une maladie bien grave ? c'est ça, grattez-vous la tête, refusez le vaccin, et c'est la fortune des labos !!!!! smiley

Portrait de El Cochanec
1/septembre/2017 - 17h29
soly a écrit :

Tiens, visiblement le vaccin de l'hépatite B ne se vend plus assez ? Les lobby sont allés pleurer auprès du gouvernement...

Le vaccin de l'hépatite B fait prendre le risque de développer une sclérose en plaque, où est la protection de l'enfant ?...

Aucune étude n'a montré le lien entre vaccination de hépatite B et sclérose en plaque (source OMS ). Il y a eu 3 cas sur 100 000 d'hépatite en lien avec la vaccination depuis l'instauration des programmes de vaccinations, autant dire insignifiant.

Portrait de Navire Amiral
1/septembre/2017 - 17h26 - depuis l'application mobile
Renez a écrit :

On va faire simple on prends le cas de la rougeole qui est dans les nouveaux vaccins obligatoires. Il y a à peu près 30 cas de rougeole par an où il y a des complications sérieuses. En France on est 66 millions se qui fait donc 1 cas sur 2 200 000, ce qui est beaucoup moins que votre complication des vaccins qui elle est de "1 cas sur 10 000" comme vous dîtes !!!!

Prendre le risque ça avait un sens quand on ne pouvait pas faire autrement, les enfants attrapaient la rougeole, il y avait un risque de complications et les gens étaient bien obligés de s'y plier.
Aujourd'hui, je ne vois pas l'intérêt.
On peut jouer a la roulette russe aussi dans le même ordre d'idée.
Quand au pourcentage, comment vous dire... Ca reste anecdotique tant que ça ne vous tombe pas dessus.
Une fois que vous êtes personnellement touché, ça vous fait une belle jambe de savoir que votre enfant n'avait pourtant qu'une infime chance de développer une complication !

Portrait de Marie 3903
1/septembre/2017 - 17h21
soly a écrit :

Tiens, visiblement le vaccin de l'hépatite B ne se vend plus assez ? Les lobby sont allés pleurer auprès du gouvernement...

Le vaccin de l'hépatite B fait prendre le risque de développer une sclérose en plaque, où est la protection de l'enfant ?...

Avec le vaccin contre l'hépatite B, il y a eu seulement en France des sclérose en plaque, en Italie pas de cas avec le même vaccin, je vous demande une explication claire nette et surtout avec des explications plausible, c'est à dire des rapports médicaux parus dans des journaux médicaux internationaux

Portrait de lumelec
1/septembre/2017 - 17h19
Renez a écrit :

On va faire simple on prends le cas de la rougeole qui est dans les nouveaux vaccins obligatoires. Il y a à peu près 30 cas de rougeole par an où il y a des complications sérieuses. En France on est 66 millions se qui fait donc 1 cas sur 2 200 000, ce qui est beaucoup moins que votre complication des vaccins qui elle est de "1 cas sur 10 000" comme vous dîtes !!!!

en plus les adultes ne se vaccinent plus. Dans le cas de la rougeole, les enfants qui l'attrapent sont immunises à vie. Ceux qui se font vacciner petits ne sont plus immunisés vers 30 ans 

Portrait de El Cochanec
1/septembre/2017 - 17h18
Renez a écrit :

Je parle de 2016 il y a eu seulement 79 cas de rougeoles c'est vrai !

Exact, mais cela augmente et tout le problème est là

Portrait de Renez
1/septembre/2017 - 17h13
El Cochanec a écrit :

189 cas de rougeole juste entre le 1 janvier et le 30 avril 2017, soit 4 fois plus que sur la même période (source santé publique france), donc ça augmente par rapport à 2016.

Et mon calcul du dessous et une moyenne.

Je parle de 2016 il y a eu seulement 79 cas de rougeoles c'est vrai !

Portrait de El Cochanec
1/septembre/2017 - 17h13
Renez a écrit :

En 2016 il y a eu seulement 79 cas de rougeoles en France...

189 cas de rougeole juste entre le 1 janvier et le 30 avril 2017, soit 4 fois plus que sur la même période (source santé publique france), donc ça augmente par rapport à 2016.

Et mon calcul du dessous et une moyenne.

Portrait de El Cochanec
1/septembre/2017 - 17h08
jeffcostello67 a écrit :

Dans les pays suivants, aucun vaccin n'est obligatoire :

- Royaume-Uni

- Irlande

- Allemagne

- Autriche

- Pays-Bas

- Suède

- Danemark

- Norvège

- Finlande

- Islande

- Lituanie

- Lettonie

- Estonie

- Suisse

- Luxembourg

- Espagne

- Portugal

- Chypre

Un commentaire ?

Tous ces pays le regrettent amèrement et commence à inciter fortement la vaccination avec amendes à la clé si refus (en allemagne par exemple).

En Suède, pas besoin d'obliger les gens car 96% des parents font vacciner leurs enfants. Ils sont tous simplement responsables et n'ont pas besoin qu'on leur apprennent le bon sens comme en France.

Portugal : après le décès de plusieurs personnes en 2017, une concertation va être faites pour en rendre certains obligatoires

Portrait de Renez
1/septembre/2017 - 17h04

En 2016 il y a eu seulement 79 cas de rougeoles en France...

Portrait de El Cochanec
1/septembre/2017 - 17h01
Renez a écrit :

On va faire simple on prends le cas de la rougeole qui est dans les nouveaux vaccins obligatoires. Il y a à peu près 30 cas de rougeole par an où il y a des complications sérieuses. En France on est 66 millions se qui fait donc 1 cas sur 2 200 000, ce qui est beaucoup moins que votre complication des vaccins qui elle est de "1 cas sur 10 000" comme vous dîtes !!!!

Euh revoyez vos chiffres. entre 2008 et 2016, 15 000 cas de rougeole ont été déclarés, sur cela 1500 pneumopathie graves (donc risque de décès où de gros problème pulmonaires surtout chez les enfants), 34 cas très graves et 10 décès. Et la rougeole touche principalement les enfants donc le parlez pas de 66 millions de pers, faites le calcul sur le nombre d'enfants de moins de 3 ans soit 810 000 en 2017.

Soit le calcul suivant : 1500 cas les plus graves en 8 ans soit 188 par an. d'où 188/810000*100=  0.023%

1/10 000 = 0.01%

Donc il y a 2 fois plus de chances de chopper quelque chose de grave en lien avec la rougeole sans vaccin que avec. Donc pourquoi s'en priver.

Autre exemple, la rougeole qui avait quasi disparu, le nombre de cas a été multiplié par 4 entre 2016 et 2017 (, en cause 1 personne sur deux en france refusant le vaccin. Et on retrouve cela dans plusieurs pays européen dont la roumanie qui est la plus touchée (5000 cas en 1 an et 25 décès

Portrait de Citoyen85
1/septembre/2017 - 16h46 - depuis l'application mobile

Les cas de rougeole augmentent ces dernières années.

Portrait de Renez
1/septembre/2017 - 16h46
El Cochanec a écrit :

Non justement il ne faut pas laisser décider car certes pour votre enfant vous pouvez le laisser sans vaccin, mais vous participer à la propagation d'une maladie et donc mettez en danger les autres.

A cause de certains vaccins non obligatoires, la coqueluche, disparue depuis plus de 20 ans a fait sa réapparition.Par ailleurs, vous parlez de risques lors de la vaccination, ils sont marginaux, un cas sur 10 000. Le risque zéro n'existe pas, il y aura toujours quelques cas isolés qui auront des complications du fait d'une pathologie ou autre. Dans 99.9% des cas aucun risque. Donc faut-il areter les vaccins parce que le risque zéro n'existe pas ?

Je prend toujours le même exemple pour illustrer ça, les avions. L'avion est le moyen de transport le plus sur au monde, des milliers d'avions décollent et atterrissent tous les jours dans le monde sans encombres. Et parfois 1 sur des milliers s'écrase et il y a des morts. Mais c'est un % infime par rapport au 99.9% des autres avions qui n'ont rien. Faut-il donc areter de prendre l'avion parce que le risque zéro n'existe pas. Vous avez plus de chance de mourir en voiture tous les jours.

On ne force pas à faire un acte médical, on protège la population contre les risques sanitaires. Sinon on retournerait comme au début du siècle ou des maladies se propagerait à vitesse grand V et ferait des tas de victimes. Vous vous protégez vous mais avant tout aussi les autres.

On va faire simple on prends le cas de la rougeole qui est dans les nouveaux vaccins obligatoires. Il y a à peu près 30 cas de rougeole par an où il y a des complications sérieuses. En France on est 66 millions se qui fait donc 1 cas sur 2 200 000, ce qui est beaucoup moins que votre complication des vaccins qui elle est de "1 cas sur 10 000" comme vous dîtes !!!!

Portrait de Greg_2001
1/septembre/2017 - 16h27
jeffcostello67 a écrit :

Dans les pays suivants, aucun vaccin n'est obligatoire :

- Royaume-Uni

- Irlande

- Allemagne

- Autriche

- Pays-Bas

- Suède

- Danemark

- Norvège

- Finlande

- Islande

- Lituanie

- Lettonie

- Estonie

- Suisse

- Luxembourg

- Espagne

- Portugal

- Chypre

Un commentaire ?

Un commentaire ? Oui !  Revoyez votre liste car plusieurs pays cités ont au moins un vaccin obligatoire. smiley

Portrait de soly
1/septembre/2017 - 16h22

Tiens, visiblement le vaccin de l'hépatite B ne se vend plus assez ? Les lobby sont allés pleurer auprès du gouvernement...

Le vaccin de l'hépatite B fait prendre le risque de développer une sclérose en plaque, où est la protection de l'enfant ?...

Portrait de onebob
1/septembre/2017 - 16h20

vivement dans quelques années ou le nombre d alzeihmer va augmenter avec tout cette aluminium dans ces vaccins hihihihi

Portrait de jeffcostello67
1/septembre/2017 - 16h06

Dans les pays suivants, aucun vaccin n'est obligatoire :

- Royaume-Uni

- Irlande

- Allemagne

- Autriche

- Pays-Bas

- Suède

- Danemark

- Norvège

- Finlande

- Islande

- Lituanie

- Lettonie

- Estonie

- Suisse

- Luxembourg

- Espagne

- Portugal

- Chypre

Un commentaire ?

Les plus vus