31/08 08:31

L'homme qui a foncé en voiture sur des militaires de l'opération Sentinelle, le 9 août, à Levallois-Perret, mis en examen

L'homme suspecté d'avoir foncé en voiture sur des militaires de l'opération Sentinelle, le 9 août, à Levallois-Perret dans les Hauts-de-Seine, a été mis en examen, hier soir, par un juge d'instruction antiterroriste, alors qu'il est toujours hospitalisé après avoir été blessé par balle lors de son interpellation.

Six militaires de l’opération Sentinelle avaient été blessés, dont trois sérieusement lors de cette attaque.

Le suspect, Hamou B., un Algérien de 36 ans, avait été grièvement blessé par balles au volant de la voiture alors qu’il tentait d’échapper à son arrestation sur l’autoroute près de Calais, dans le nord de la France.

L'assaillant présumé s’était récemment "intéressé à des organisations terroristes" et semblait avoir des velléités de départ pour la Syrie.

"Il avait un intérêt récent mais certain pour Daech", avait déclaré François Molins, procureur de la République de Paris. "Il n'a fait, à ce jour, qu'une brève déclaration spontanée et n'a pas encore été formellement interrogé" selon une source judiciaire. Il fait l’objet d’un mandat d’un dépôt.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LeJamaisContent
31/août/2017 - 16h45

"L'homme suspecté d'avoir foncé en voiture sur des militaires "... "Le suspect, Hamou B., un Algérien de 36 ans, avait été grièvement blessé par balles au volant "...

Mais arrêtez d'écrire le mot SUSPECT ! Voici la définition selon Larousse du mot SUSPECT :

Que la police considère comme l'auteur possible d'une infraction : Interroger un suspect.

Est-ce que là, le gars, il est l'auteur POSSIBLE ??? Faut arrêter, c'est lui, c'est pas une autre personne. C'est affolant de voir ça. smiley

 

 

 

Les plus vus