16/07 12:31

Vel d'Hiv - Emmanuel Macron: "C'est bien la France qui organisa la rafle, puis la déportation. (...) Nous ne céderons rien à l'antisionisme forme réinventée de l'antisémitisme"

12h01: Emmanuel Macron demande une minute de silence et prend la parole:

"Récemment encore, ce qui a été établi par les historiens (...), a été contesté par des hommes politiques français. C'est faire beaucoup d'honneur à ces faussaires que de leur répondre. mais se taire serait pire. Ce serait être complice. Alors je le redis ici. C'est bien la France qui organisa la rafle, puis la déportation. Et donc la mort des 13 152 personnes de confession juive, arrachés le 16 juillet 1942 à leur domicile. (...)

Je récuse les accommodements et les subtilités de ceux qui disent que Vichy n'était pas la France. Car Vichy n'était pas tous les Français, mais le gouvernement. Pas un seul Allemand n'y prêta la main.

La France, en reconnaissant ses fautes, a ouvert la voie à leur réparation. C'est sa grandeur. C'est le signe d'une nation vivante qui sait regarder son passé en face.

L'Etat français ne s'est pas substitué en une nuit à la IIIe République, elle fournit la plus grande partie de son personnel. Le fait est là : Vichy a pu compter sur les ressources vives du pays pour mener sa politique de collaboration. 

C'est si commode de considérer Vichy comme une parenthèse, une monstruosité née de rien et revenue à rien. C'est commode, mais c'est faux.

En France, aujourd'hui, cette corruption des esprits, le racisme et l'antisémitisme sont encore présents et bien présents. Ils prennent des formes nouvelles, changent de visage, choisissent des mots plus sournois.

Nous ne céderons rien aux messages de haine, à l'antisionisme, car il est la forme réinventée de l'antisémitisme, et nous ne céderons rien à celle et ceux qui cherchent à nous faire renoncer à notre humanité, à notre démocratie.

La République se tient debout car elle protège tous ses enfants, car elle sait regarder son passé, car elle ne renoncera à rien de ses valeurs

Nous n'avons qu'un devoir aujourd'hui, être digne de ce que ces êtres firent au plus fort de l'horreur, quand tout était fait pour tuer leur humanité. Nous devons chaque jour, chaque minute, être digne, comme le sont les survivants de la Shoah dont l'exemple nous apporte tant

11h40: Benjamin Nétanyahou prend la parole, en français pour les premières phrases. "Ici, à Paris, je tenais à prononcer quelques mots dans votre langue. Le français était aussi la langue de milliers de juifs auxquels nous rendons hommage ici au Vél d'Hiv'.

Je suis venu ici aujourd'hui pour rendre hommage à nos frères et soeurs assassinés uniquement parce qu'ils étaient juifs. Je suis avec ma femme Sarah qui a perdu toute sa famille dans l'Holocauste, pour déclarer avec fierté : 'le peuple d'Israël vit

Les valeurs de la République française, liberté, égalité, fraternité, ont été brutalement détruites sous la botte de l'antisémitisme. Mais tout n'était pas si sombre. Je rends hommage aux Français qui, au péril de leur vie, ont sauvé leurs compatriotes juifs. Il s'agit d'un héroïsme tout particulier.

11h37: Françis Kalifat salue la mémoire de Simone Veil. Il rappelle la responsabilité des policiers français qui ont participé à la rafle.

11h13: Christophe Cabrol, petit-fils d’Antoine Tena «Juste parmi les nations »évoque « des femmes et des hommes qui ont sauvé les juifs de la déportation ». «La France reconnaît votre héroïsme», indique-t-il. «Sauver on prochain au péril de sa vie et de celle de sa famille, voilà ce qu'on fait les Justes» avant d'évoquer l'exemple de ses grands-parents qui ont caché des enfants juifs pendant la guerre.

10h50: Serge Klarsfeld prend la parole et commence par rappeler le bilan dramatique des rafles et les mesures anti-juives qui existaient à ce moment là.

10h41: Raphaël Esrail prend la parole C'est le Président de l'Union des déportés d'Auschwitz.

10h20: Benyamin Nétanyahou vient d'arriver pour cette cérémonie consacrée à la rafle du Vel d'Hiv

09h54: Emmanuel Macron est sur place mais l'arrivée de Benyamin Nétanyahou vient d'être repoussée pour des "raisons de sécurité"

09h34: Invité pour commémorer la rafle du Vél’ d’Hiv, arrestation massive de Juifs par la police française en 1942, le premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou rencontrera pour la première fois le président français Emmanuel Macron. Les deux dirigeants, qui seront accompagnés de leurs épouses, se retrouveront dans la matinée au Quai de Grenelle, dans le 15e arrondissement, pour assister à la cérémonie de « commémoration des victimes des crimes racistes et antisémites de l’Etat français et d’hommage aux Justes de France ».

Après un dépôt de gerbes et l’observation d’une minute de silence, MM. Macron et Nétanyahou feront successivement une déclaration, square des Martyrs juifs du Vél’ d’Hiv. En savoir plus sur 

09h30: Rappel historique:

À l'aube du 16 juillet 1942 débute à Paris la « du Vél d'Hiv». Elle voit l'arrestation par surprise de plus de treize mille Juifs parisiens de 2 à 60 ans.

Embarqués dans des autobus, les personnes seules et les couples sans enfants sont convoyés vers le camp de Drancy, au nord de Paris. Les familles avec enfants sont quant à elles dirigées vers le Vélodrome d'Hiver, rue Nélaton, dans le XVe arrondissement de Paris (aujourd'hui disparu). Plus de 8 000 personnes dont une majorité d'enfants vont s'y entasser pendant plusieurs jours, parfois jusqu'au 22 juillet, dans des conditions sordides : pas de couchage, ni nourriture, ni eau potable, avec un éclairage violent jour et nuit, au milieu des cris et des appels de haut-parleurs. Seuls trois médecins et une dizaine d'infirmières de la Croix-Rouge sont autorisés à intervenir.

La plupart sont déportés au camp d'extermination d'Auschwitz-Birkenau. Quelques dizaines en reviendront...

À l'origine de ce crime contre l'humanité, il y a le projet hitlérien d'arrêter un grand nombre de Juifs dans toute l'Europe occupée. En France, jalouse de ses droits, l'administration, tardivement informée, veut dans certaines limites garder la maîtrise de l'opération. C'est ainsi que sont mobilisés à Paris 7 000 policiers et gendarmes sous les ordres du délégué en zone nord de René Bousquet, jeune et efficace fonctionnaire du gouvernement de Vichy.

13 152 personnes sont appréhendées par la police française les 16 et 17 juillet 1942, y compris 4 000 enfants de moins de 16 ans qu'il n'avait pas été initialement prévu de déporter.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de bobobob
18/juillet/2017 - 23h40 - depuis l'application mobile
Seaskua... a écrit :

Bien évidemment. Il y a d'ailleurs eu de nombreux actes de résistance dans les camps de concentration, notamment dans les camps dédiés au travail.

Je vais donner un autre exemple. Dans le ghetto de Varsovie, c'est le consistoire juif qui listait les personnes devant se présenter aux autorités allemandes pour embarquer dans les trains. C'est la police juive qui assistait les allemands. Cela doit il conduire à dire que les juifs polonais sont coupables et responsables ?

 

Je conteste l'écriture de l'histoire et son instrumentalisation politicienne. Lorsque l'on est sous le joug d'un vainqueur bien des gens sont forcés à faire des choses au mépris de leurs propres valeurs et seuls leurs contemporains peuvent les juger. Il est inepte de distribuer les bons et les mauvais points a posteriori, surtout 75 ans après !

Quand on voit tous les commentaires pleins de malveillance et d'inculture sur ce site on se dit que bien des gens seraient prêts à redevenir collabos en 2017

Portrait de Seaskua...
17/juillet/2017 - 12h42
france31400 a écrit :

dans un sens d'accord!

 mais ne pensez vous pas que si les déportés on essayé surtout de se sauver eux même  car s'ils avaient désobéi il y seraient sûrement passé eux aussi

Bien évidemment. Il y a d'ailleurs eu de nombreux actes de résistance dans les camps de concentration, notamment dans les camps dédiés au travail.

Je vais donner un autre exemple. Dans le ghetto de Varsovie, c'est le consistoire juif qui listait les personnes devant se présenter aux autorités allemandes pour embarquer dans les trains. C'est la police juive qui assistait les allemands. Cela doit il conduire à dire que les juifs polonais sont coupables et responsables ?

 

Je conteste l'écriture de l'histoire et son instrumentalisation politicienne. Lorsque l'on est sous le joug d'un vainqueur bien des gens sont forcés à faire des choses au mépris de leurs propres valeurs et seuls leurs contemporains peuvent les juger. Il est inepte de distribuer les bons et les mauvais points a posteriori, surtout 75 ans après !

Portrait de france31400
17/juillet/2017 - 10h12
Seaskua... a écrit :

Ce n'est pas la France qui a organisé la rafle mais l'état français, siégeant à Vichy et dont la première mesure a été de suspendre la République !

La France n'est donc pas responsable du comportement de ce régime pendant la seconde guerre mondiale. Car la France c'était aussi des déportés, des internés, des fusillés, des combattants de la France Libre, des patriotes, des résistants.

Dire que la France est coupable revient à dire que le prisonnier de guerre l'était aussi, ou le résistant, ou le Général de Gaulle.

Les principaux coupables ont été jugés et le Maréchal Pétain en tête.

 

Sans vouloir être désobligeante, c'étaient bien des déportés qui tondaient celles et ceux qui arrivaient dans les camps. C'étaient bien des déportés qui conduisaient aux chambres à gaz. C'étaient bien des déportés qui extrayaient les corps. C'était bien des déportés qui les conduisaient aux fours crématoires. C'étaient bien des déportés qui les mettaient dans les fours.

Personne n'a jamais osé dire que les déportés avaient une responsabilité dans l'horreur concentrationnaire, que je sache ! Alors pourquoi vouloir, à tout prix, désigner la France comme responsable ?

dans un sens d'accord!

 mais ne pensez vous pas que si les déportés on essayé surtout de se sauver eux même  car s'ils avaient désobéi il y seraient sûrement passé eux aussi

Portrait de SPECULUM
17/juillet/2017 - 01h48 - depuis l'application mobile
seb2746 a écrit :

Donc les juifs antisionistes sont antisémites, idem pour les rabbins antisionistes...

Quel raccourci dicté par ceux qui payent les factures, puis l'autre qui se pointe avec une double enquête pour crime contre l'humanité et génocide il vient pépère en France...

On commémore avec un discours CONTRE des assassins antisémites mais on reçoit un assassin pour participer... étrange façon de faire par notre Président.

la France coupable l'Allemagne non et Adolf Hitler un saint quelle bonne blague d'ironiser tout cela quand il y a eu des millions de morts honte atout ceux qui ont aimé l'Allemagne où qu'ils aiment encore cette allemagne on oublie souvent de dire un très grand merci et un grand bravo à tous ses combattants qui ont combattus l'Allemagne et honte à tous ceux Qui préfères l'Allemagne que nous ancien combattant c'est vrai que les États-Unis ont librairie l'Europe mais le pays qui a gagné guerre mondial c'est pas les USA mais la Russie et il ne faut pas oublier que les États-Unis au début ne voulais pas faire cette guerre il préférait de la propagande pour l'Allemagne nazi c'est quand il y a eu l'attaque de Pearl Harbor qu'il ce sont dit qu'il faut faire quelque chose et après la guerre les États-Unis donner le prix Nobel de la paix au physicien Albert Einstein qui avait créé La bombe nucléaire pour tous nous anéantir je me pose donc la question qui sont les coupables dans tout cela est-ce vraiment la France où les les autres pays

Portrait de seb2746
17/juillet/2017 - 01h08

Donc les juifs antisionistes sont antisémites, idem pour les rabbins antisionistes...

Quel raccourci dicté par ceux qui payent les factures, puis l'autre qui se pointe avec une double enquête pour crime contre l'humanité et génocide il vient pépère en France...

On commémore avec un discours CONTRE des assassins antisémites mais on reçoit un assassin pour participer... étrange façon de faire par notre Président.

Portrait de blue92
17/juillet/2017 - 00h19 - depuis l'application mobile

Moi je fais partie des gens qui sont surpris en bien par mr Macron
Enfin le président retrouve le rôle et la posture qu'il avait avant Sarkozy et Hollande....un sans faute pour le moment ...

Portrait de Valerie Aulais
16/juillet/2017 - 23h34

Il lui faudra combien de temps pour comprendre qu'il n'a pas ete choisi pour commenter l'histoire ou faire le beau avec madame ...???

Portrait de alekine1
16/juillet/2017 - 21h27
montibo a écrit :

On dit bien " l'allemagne nazi " alors pourquoi pas " la france de Vichy " !!!!

On dit le régime de Vichy, ce qui est normal pour une ville d'eau.

Portrait de montibo
16/juillet/2017 - 19h57

Ouf, j'ai eu chaud car je suis né smileyen 1944

Portrait de montibo
16/juillet/2017 - 19h56

On dit bien " l'allemagne nazi " alors pourquoi pas " la france de Vichy " !!!!

Portrait de highglandeur
16/juillet/2017 - 19h43

Je suis français et je ne me sens absolument pas concerné par cette rafle. Merci Mr Macron de ne pas nous mêler à ça!

Portrait de alekine1
16/juillet/2017 - 19h36
Supertomate a écrit :

Moi je dis qu'il faut arrêter de ressasser toujours la même chose 

Ça fait 75 ans ! Alors laissons les morts en paix

Une guerre quelle qu'elle soit n'a jamais propre d'un côté comme de l'autre 

Et puis les mômes de 20 ans s'en foutent totalement de la guerre 39/45

Ça ne les concerne ni eux, ni leurs parents et même leurs grands parents !

Je suis même persuadée que certains ne savent même pas qui était Hitler 

 

 

 

 

Hitler, Hitler. Ce n'est pas un peintre qui commence à être très côté?

Portrait de legay
16/juillet/2017 - 19h11
Seaskua... a écrit :

Ce n'est pas la France qui a organisé la rafle mais l'état français, siégeant à Vichy et dont la première mesure a été de suspendre la République !

La France n'est donc pas responsable du comportement de ce régime pendant la seconde guerre mondiale. Car la France c'était aussi des déportés, des internés, des fusillés, des combattants de la France Libre, des patriotes, des résistants.

Dire que la France est coupable revient à dire que le prisonnier de guerre l'était aussi, ou le résistant, ou le Général de Gaulle.

Les principaux coupables ont été jugés et le Maréchal Pétain en tête.

 

Sans vouloir être désobligeante, c'étaient bien des déportés qui tondaient celles et ceux qui arrivaient dans les camps. C'étaient bien des déportés qui conduisaient aux chambres à gaz. C'étaient bien des déportés qui extrayaient les corps. C'était bien des déportés qui les conduisaient aux fours crématoires. C'étaient bien des déportés qui les mettaient dans les fours.

Personne n'a jamais osé dire que les déportés avaient une responsabilité dans l'horreur concentrationnaire, que je sache ! Alors pourquoi vouloir, à tout prix, désigner la France comme responsable ?

 

Tout est dit !

Pas un mot à rajouter !

Portrait de montibo
16/juillet/2017 - 18h37
Seaskua... a écrit :

Ce n'est pas la France qui a organisé la rafle mais l'état français, siégeant à Vichy et dont la première mesure a été de suspendre la République !

La France n'est donc pas responsable du comportement de ce régime pendant la seconde guerre mondiale. Car la France c'était aussi des déportés, des internés, des fusillés, des combattants de la France Libre, des patriotes, des résistants.

Dire que la France est coupable revient à dire que le prisonnier de guerre l'était aussi, ou le résistant, ou le Général de Gaulle.

Les principaux coupables ont été jugés et le Maréchal Pétain en tête.

 

Sans vouloir être désobligeante, c'étaient bien des déportés qui tondaient celles et ceux qui arrivaient dans les camps. C'étaient bien des déportés qui conduisaient aux chambres à gaz. C'étaient bien des déportés qui extrayaient les corps. C'était bien des déportés qui les conduisaient aux fours crématoires. C'étaient bien des déportés qui les mettaient dans les fours.

Personne n'a jamais osé dire que les déportés avaient une responsabilité dans l'horreur concentrationnaire, que je sache ! Alors pourquoi vouloir, à tout prix, désigner la France comme responsable ?

Bravo à vous, vous avez exactement dit ce qu'il fallait !

Prenons en exemple les "vrais" resistants et en particulier Jean Moulin et Pierre Brossolette... Ces deux figures de la résistance représentent bien la FRANCE LIBRE !!!!!!!!!!!!!!!!

 

 

Portrait de Jilou1994
16/juillet/2017 - 18h15
Seaskua... a écrit :

Ce n'est pas la France qui a organisé la rafle mais l'état français, siégeant à Vichy et dont la première mesure a été de suspendre la République !

La France n'est donc pas responsable du comportement de ce régime pendant la seconde guerre mondiale. Car la France c'était aussi des déportés, des internés, des fusillés, des combattants de la France Libre, des patriotes, des résistants.

Dire que la France est coupable revient à dire que le prisonnier de guerre l'était aussi, ou le résistant, ou le Général de Gaulle.

Les principaux coupables ont été jugés et le Maréchal Pétain en tête.

 

Sans vouloir être désobligeante, c'étaient bien des déportés qui tondaient celles et ceux qui arrivaient dans les camps. C'étaient bien des déportés qui conduisaient aux chambres à gaz. C'étaient bien des déportés qui extrayaient les corps. C'était bien des déportés qui les conduisaient aux fours crématoires. C'étaient bien des déportés qui les mettaient dans les fours.

Personne n'a jamais osé dire que les déportés avaient une responsabilité dans l'horreur concentrationnaire, que je sache ! Alors pourquoi vouloir, à tout prix, désigner la France comme responsable ?

Excellents exemples. 

Portrait de Seaskua...
16/juillet/2017 - 17h31

Ce n'est pas la France qui a organisé la rafle mais l'état français, siégeant à Vichy et dont la première mesure a été de suspendre la République !

La France n'est donc pas responsable du comportement de ce régime pendant la seconde guerre mondiale. Car la France c'était aussi des déportés, des internés, des fusillés, des combattants de la France Libre, des patriotes, des résistants.

Dire que la France est coupable revient à dire que le prisonnier de guerre l'était aussi, ou le résistant, ou le Général de Gaulle.

Les principaux coupables ont été jugés et le Maréchal Pétain en tête.

 

Sans vouloir être désobligeante, c'étaient bien des déportés qui tondaient celles et ceux qui arrivaient dans les camps. C'étaient bien des déportés qui conduisaient aux chambres à gaz. C'étaient bien des déportés qui extrayaient les corps. C'était bien des déportés qui les conduisaient aux fours crématoires. C'étaient bien des déportés qui les mettaient dans les fours.

Personne n'a jamais osé dire que les déportés avaient une responsabilité dans l'horreur concentrationnaire, que je sache ! Alors pourquoi vouloir, à tout prix, désigner la France comme responsable ?

Portrait de BelleGazou8
16/juillet/2017 - 17h28
Filoû02 a écrit :

Évidemment que ce fut une époque terrible Pour ceux qui l'ont vécu bien sûr ! mais personnellement en tant que français je n'ai rien à me reprocher ! je n'ai en aucun cas participé à la rafle et autres... 

 

Je suis dans ce même cas que vous. 

Portrait de Jilou1994
16/juillet/2017 - 17h17

Quelle ignorance ! Ce n'est pas la France qui a organisé cela mais certaines personnes du gouvernement en place sous la responsabilité de l'autorité Allemande Nazi. Plus on en fera des caisses avec cette histoire de la Shoah et plus les juifs qui n'ont rien à voir avec cette histoire en feront les frais. Bravo M. Macron, votre idée d'harmoniser et d'unifier la nation est bien partie pour ne jamais voir le jour... 

Portrait de france31400
16/juillet/2017 - 16h12

marre des repentances perpétuelles !! un l'avait fait pas besoin que jupiter en rajoute!!!! c'est l'état français de vichy , pétain  et acolytes qui est responsable pas la France!!! et les fonctionnaires ont obéi sinon il y aurait eu des représailles!!a t'il eu un mot au sujet des allemands ? car après tout ils n'ont rien fait eux même mais ils dirigeaient les opérations dans l'ombre ! et c'est eux les responsables de tout ce gâchis!! merkel a t'elle battu sa coulpe pour autant???

Portrait de B612
16/juillet/2017 - 15h59

Il aurait pu affirmer sa position sans faire allusion, même s'il ne l'a pas fait nommément, à ceux qui ont créé la polémique. Car c'est déjà leur faire trop d'honneur. On aurait compris. Les médias auraient compris et auraient fait le rapprochement.

Portrait de Supertomate
16/juillet/2017 - 15h33
Locked-in syndrome a écrit :
Sans même parler des 16 et 17 juillet 42, rien que de savoir qu'il y a eu plus de raflés en zone libre qu'en zone occupée suffit à montrer en quelques mots à quel point vous écrivez n'importe quoi. A votre décharge vu le niveau de votre assertion ce n'est pas du négationnisme mais simplement de l'ignorance carabinée, ça se soigne.

Moi je dis qu'il faut arrêter de ressasser toujours la même chose 

Ça fait 75 ans ! Alors laissons les morts en paix

Une guerre quelle qu'elle soit n'a jamais propre d'un côté comme de l'autre 

Et puis les mômes de 20 ans s'en foutent totalement de la guerre 39/45

Ça ne les concerne ni eux, ni leurs parents et même leurs grands parents !

Je suis même persuadée que certains ne savent même pas qui était Hitler 

 

 

 

 

Portrait de Filoû02
16/juillet/2017 - 15h14

Évidemment que ce fut une époque terrible Pour ceux qui l'ont vécu bien sûr ! mais personnellement en tant que français je n'ai rien à me reprocher ! je n'ai en aucun cas participé à la rafle et autres... 

 

Portrait de Chuck Norris
16/juillet/2017 - 15h08
Laziq a écrit :

"Nous ne céderons rien à l'antisionisme forme réinventée de l'antisémitisme"

Tout le discours est construit à partir de cette affirmation qui doit devenir une vérité incontestable sous peine de bannissement et de condamnation.

Dit autrement, Macron est une merde.

Pour ma part, je refuse d'être le domestique d'Israël et de ses relais en France comme le CRIF, la Licra, etc.

Merci encore aux neuneus à QI de palourde qui ont permis à un agent au service de l'étranger de s'installer à l'Elysée.

Approved !

Portrait de Tonydi
16/juillet/2017 - 14h18 - depuis l'application mobile

La bonne époque pour tous les racistes!! Il y en a sur ce blog qui doivent la regretter...

Portrait de Laziq
16/juillet/2017 - 14h06

"Nous ne céderons rien à l'antisionisme forme réinventée de l'antisémitisme"

Tout le discours est construit à partir de cette affirmation qui doit devenir une vérité incontestable sous peine de bannissement et de condamnation.

Dit autrement, Macron est une merde.

Pour ma part, je refuse d'être le domestique d'Israël et de ses relais en France comme le CRIF, la Licra, etc.

Merci encore aux neuneus à QI de palourde qui ont permis à un agent au service de l'étranger de s'installer à l'Elysée.

Portrait de erine.teygype
16/juillet/2017 - 14h05
nicolas.j7081 a écrit :

Non, Monsieur le Président, l'antisionisme n'est pas une forme d'antisemitisme. Je suis moi-même antisioniste, des amis juifs le sont egalement mais cela ne fait pas de nous des antisemites! Je participe vivement à la campagne BDS boycottant tout produits israéliens. Vous savez les clementines que vous achetez mais qui sont en faite cultivées sur des territoires occupés. Nous demandons seulement  le respect du droit international. 

Je vous confirme que vous servez les intérêts de personnes antisémites et extrémistes. Un très bon article dans courrier international sur le concert de Radiohead en Israël explique bien les intérêts que servent ces ong qui appellent au boycott d'Israël. 

Portrait de erine.teygype
16/juillet/2017 - 14h02

L'antisémitisme est ancré bien profond chez certains depuis longtemps et il suffit que d'autres craquent une allumette pour que tout s'enflamme. Le conflit israélo palestinien sert d'excuse à beaucoup pour libérer leur haine. Le monstre Merah qui a tué des enfants de sang froid est encensé par des personnes nées en France et qui ont reçu une éducation à l'école de la république. Mais la transmission de la haine au travers du cercle familial est de loin la plus efficace. Au lendemain de ses crimes on a vu se répandre nikab et hijabs. Alors oui il faut sans cesse  rappeler pour ne pas oublier.

Portrait de nicolas.j7081
16/juillet/2017 - 13h55

Non, Monsieur le Président, l'antisionisme n'est pas une forme d'antisemitisme. Je suis moi-même antisioniste, des amis juifs le sont egalement mais cela ne fait pas de nous des antisemites! Je participe vivement à la campagne BDS boycottant tout produits israéliens. Vous savez les clementines que vous achetez mais qui sont en faite cultivées sur des territoires occupés. Nous demandons seulement  le respect du droit international. 

Portrait de laurencew
16/juillet/2017 - 13h18

Il a aussi critiqué l'allemagne dans son discours ou non? 

 

 

 

Portrait de alekine1
16/juillet/2017 - 13h10
Locked-in syndrome a écrit :
Sans même parler des 16 et 17 juillet 42, rien que de savoir qu'il y a eu plus de raflés en zone libre qu'en zone occupée suffit à montrer en quelques mots à quel point vous écrivez n'importe quoi. A votre décharge vu le niveau de votre assertion ce n'est pas du négationnisme mais simplement de l'ignorance carabinée, ça se soigne.

Qu'aurions nous fait à leur place? Moi je sais qu'une partie de ma famille a été résistante et l'autre attentiste mais l'une était célibataire et l'autre avec une famille.

Personnellement je ne sais pas ce que j'aurais fait, vous peut-être le savez vous... mais on est toujours héros 75 ans après.