14/07 16:31

Douze personnalités françaises, dont Élise Lucet et Bernard Pivot, parrainent des journalistes turcs emprisonnés

Pour interpeller les autorités turques sur le sort de journalistes et intellectuels emprisonnés, douze personnalités françaises, parmi lesquels Élise Lucet et Bernard Pivot, vont parrainer des confrères turcs en prison à l'initiative du Prix Albert Londres et de la Scam.

"Depuis le coup d'État manqué du 15 juillet 2016 en Turquie, la répression s'est intensifiée contre les journalistes et les intellectuels turcs qui s'aventurent à critiquer le régime du Président Recep Tayyip Erdogan. Pour quelques mots, ils sont privés de travail, bannis, jetés en prison.

Certains d'entre eux sont en danger de mort", écrivent dans un communiqué mercredi la société d'auteur et le prestigieux prix de journalisme francophone. "La Scam et le Prix Albert Londres prennent l'initiative de soutenir ces hommes et ces femmes qui n'ont commis aucun délit et sont traités par la justice turque comme des criminels ou des terroristes.

Des personnalités françaises se portent volontaires pour parrainer douze d'entre eux, aujourd'hui en prison, en pensant à tous les autres", indiquent les organismes.

Ces personnalités "interpellent les autorités turques : +Nous avons décidé de ne pas abandonner à leur sort les journalistes, les écrivains, les cinéastes, les artistes que vous avez arrêtés de manière inique, brutale et arbitraire, et que vous vous apprêtez à juger+".

Participent au parrainage les journalistes Florence Aubenas, Sorj Chalandon, Pierre Haski, Laurent Joffrin, Serge July, Élise Lucet, Edwy Plenel, Patrick de Saint-Exupéry, l'académicien Bernard Pivot, le dessinateur Plantu et les cinéastes Marie-Monique Robin et Jean-Xavier de Lestrade. Les parrains s'engagent à être vigilants au sort réservé à leurs "filleuls".

Depuis un an, des centaines de journalistes ont été arrêtés sans procès, des dizaines de médias ont été fermés et des cartes de presse annulées, selon les associations de journalistes. La Turquie est 155e sur 180 au classement mondial de la liberté de la presse établi par Reporters sans frontières pour 2017.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus