23/06/2017 11:54

Graves accusations contre l'AFP qui aurait étouffé l'affaire Richard Ferrand, refusant de publier les informations

L'Agence France Presse aurait étouffé de nombreuses informations sensibles pour protéger Emmanuel Macron et Richard Ferrand.

Dans un communiqué, le principal syndicat de journalistes de l'agence de presse (Snj-CGT), relate que l'AFP possédait des informations compromettantes sur Richard Ferrand et l'affaire des Mutuelles de Bretagne, plusieurs jours avant le Canard enchaîné, qui a sorti l'affaire le 24 mai dernier.

Voici ce que l'on peut lire:

"L’affaire Richard Ferrand, sortie par Le Canard Enchaîné dans son édition du 24 mai, aurait pu être révélée par l’AFP.

Des journalistes de l’Agence étaient en effet en possession des informations, mais la rédaction en chef France n’a pas jugé le sujet digne d’intérêt.

Qu’un possible scoop sur une affaire politico-financière impliquant le numéro deux du nouveau parti au pouvoir ne soit pas jugé intéressant, voilà qui est troublant.

Surtout après les affaires Fillon et Le Roux qui ont émaillé la campagne présidentielle, et alors que le nouveau président Emmanuel Macron affirme vouloir moraliser la vie politique.

Généralement, un média met les bouchées doubles pour enquêter sur ce type d’informations quand elles se présentent.

Pas à l’AFP, où les courriels de journalistes adressés à la rédaction-en-chef France soit sont restés sans réponse, soit ont reçu une réponse peu encourageante.

Faute d’avoir pu donner l’affaire Ferrand en premier, ces mêmes journalistes de l’AFP ont eu la possibilité de sortir un nouveau scoop deux jours après l’article du Canard : le témoignage exclusif de l’avocat qui était au coeur de la vente de l’immeuble litigieux des Mutuelles de Bretagne en 2010-11.

Mais avant même qu’une dépêche ait été écrite, la rédaction en chef France a refusé le sujet.

C’était pourtant la première fois qu’une source impliquée dans le dossier confirmait les informations du Canard et pointait la possibilité d’une infraction pénale de M. Ferrand.

L’AFP se contentera, quelques jours plus tard, de mentionner d’une phrase le témoignage de l’avocat interviewé par Le Parisien.

Ce même témoignage qui conduira à l’ouverture d’une enquête par le parquet de Brest….

Ce n’est pas tout : avant l’affaire Ferrand, le 17 mai, juste après la nomination du nouveau gouvernement, une dépêche annonce que François Bayrou, nouveau garde des Sceaux, devra lui-même faire face à des juges, dès le 19 mai, après son renvoi en correctionnelle pour diffamation.

Mais la dépêche n’a pas été diffusée, la rédaction en chef France trouvant son intérêt « trop limité ».

Deux jours plus tard, l’info sera en bonne place dans les médias nationaux.

L’AFP décidera alors de la reprendre !

Interrogée jeudi par les syndicats lors de la réunion mensuelle des délégués du personnel, la direction de l’information de l’AFP s’est montrée incapable de justifier de manière argumentée les choix de sa rédaction en chef.

Tout cela fait beaucoup d’infos sensibles étouffées en quelques jours.

Pour ceux qui ont travaillé sur le dossier, il y a de quoi être écoeuré et découragé.

L’Agence France Presse, l’une des trois grandes agences d’informations mondiales, dont le statut rappelle l’indépendance, a-t-elle peur de diffuser des informations sensibles quand celles-ci risquent de nuire au nouveau pouvoir politique élu ?"

.


Edouard Philippe aurait-il nommé Richard... by morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de JAANIS
24/juin/2017 - 07h05

l’AFP, cette exception française qui alimente la presse française abondamment mais également des milliers d’organes de presse dans le monde.

Mi publique mi privée ? ou ni l’un ni l’autre. Son statut est unique au monde , fixé par la loi du 10 juillet 57 , il est tenu à la neutralité, l’objectivité, l’équilibre et l’impartialité !

Mais c’est impossible, pourquoi ?

D’abord, l’état y est abonné (majorité du chiffre d’affaires de l’agence) , il choisit ses représentants au CA qui sont nommés respectivement par le premier ministre le ministre des affaires étrangères et le ministre des finances, Sur les 8 membres  du Conseil supérieur, on compte un membre du Conseil d'Etat, 1 magistrat de la Cour de Cassation et deux personnalités « ayant représenté la France à l'étranger ». Enfin la nomination du PDG de l'AFP nécessite l'assentiment des plus hautes autorités de l'Etat. 

 

L’état renfloue ses caisses, ce qui a, quels que soient les gouvernements, amené l’AFP a suivre la ligne du quai d’Orsay, invariable depuis des décennies.

 

D’autre part,  l’AFP fonctionne comme une entreprise commerciale ce qui l’oblige à brosser ses clients (de France ou d’ailleurs)  dans le sens du poil.

 

Résultat : objectivité impossible sur certains dossiers sensibles, les exemples ne manquent pas, et parfois dramatiques,.

Portrait de JAANIS
24/juin/2017 - 07h03

ah le scoop!

l'indécence d'hier n'est pas la même que celle d'aujourd'hui!!!

Portrait de stbx00
23/juin/2017 - 16h22
Philomène a écrit :

Et ce n'est que le début ,début ,début !!!!

Quand le petit Macron aura tout mis en place ,nous saurons ce qu'est la dictature !:ghost:

*** Mode Ironie *** Heureusement, sur ce site on voit ceux qui ne sont pas des moutons, qui ne se font pas avoir par le pouvoir socialo-gaucho-trotskystes à la botte de Macron (le dictateur en chef qui a tout orchestré avec l'ensemble des médias et des chefs de tous les grands groupes sans parler bien entendu de la haute finance internationale dont il est le gourou incontesté).

Ici on savait déjà tout ça depuis longtemps... 

Portrait de Martin17
23/juin/2017 - 16h00 - depuis l'application mobile

Mais on s'en fout ! La presse en sait déjà trop pour de nombreuses choses ... Et cette bande de fouineurs qui n'exerce plus son métier avec déontologie devrait se remettre en question !

Portrait de totoche17000
23/juin/2017 - 15h52

quand on vous dit que les "gens" qui  soutiennent Macron sont très puissants .........

Portrait de Seaskua...
23/juin/2017 - 14h06

Comme c'est étonnant ! Il est d'ailleurs surprenant que l'on puisse être surpris par le cinéma démocratique qui s'est, une nouvelle fois, exprimé lors de la campagne électorale.

La manipulation de l'opinion publique est une triste habitude médiatique. La France n'y faisant pas exception. Hélas !

Portrait de erine.teygype
23/juin/2017 - 13h56
legay a écrit :

Il y en a qui seraient surpris ???

 

Et le "Bayrougate" en pleine campagne électorale, il n'a pas été étouffé par l'ensemble des medias ???

 

Mathieu Lamarre, le lanceur d'alerte finalement entendu hier par la justice dans l'affaire du modem, a passé son temps durant toute la campagne électorale a essayer de témoigner devant les médias.

 

Il s'est ouvertement fait rembarré de partout !!!!, on lui répondait que "ce n'était pas le moment", qu'il y avait déja l'affaire Fillon, et autres "arguments bidons".

 

Les quelques internautes qui tentaient de reprendre son témoignage sur l'affaire Bayrou se voyaient insultés et traités de lanceurs de fake news.

 

Tout à été fait pour démolir la candidature Fillon, faire élire Macron, c'était gros comme une vache au milieu du couloir !!! , mais force est de reconnaitre que cela a merveilleusement fonctionner auprès des dociles veaux !

c'est le virus qui s'est propagé. Jusqu'à quand va-t-il faire effet, là est la question ....

Portrait de Jilou1994
23/juin/2017 - 13h31

Pourquoi n'ai-je jamais pleinement confiance dans les journalistes comme dans les politiques ? smiley 

Portrait de sancho111
23/juin/2017 - 13h01 - depuis l'application mobile

Il n'y a pas que sur cette affaire que l'agence serait complaisante ....

Portrait de JAANIS
23/juin/2017 - 12h52

le statut de l'AFP est unique au monde, a la fois public et commercial, l'état est son premier client (près de 50%, c'est dire sa neutralité! ) ses représentants sont nommés par le premier ministre, le ministre du budget et celui des affaires étrangères(c'est dire son indépendance) , 3representants du service public siègent au CA de l'AFP?, et concernant l'info  l'AFP doit brosser ses clients dans le sens du poil...surtout le premier!!!

 

Portrait de Fakrys
23/juin/2017 - 12h18

Bravo! on a ENFIN des journalistes qui respectent la présomption d'innocence, le secret de l'instruction et tout simplement les personnes!

Des journalistes qui ne publient pas n'importe quoi sans sources fiables: il faut plus d'une source avant de publier et même 3 normalement!!! maintenant on s'en passe et on s'en fout!

Des journalistes dignes de ce nom qui recoupent les infos, les vérifient avant de les balancer comme ça surtout avec leur responsabilité d'agence donc reprise partout par tous!!!

Un journaliste doit s'auto censurer au lieu de nuire aux personnes, à la politique, aux journalistes avec de fausses affaires bidons montées de toute pièce à partir de pas grand chose et qui arrivent fort opportunément juste après l'arrivée au gouvernement, pas avant, et juste avant les législatives alors que ce qui sert de base à ces accusations existe depuis des années!!!

MERCI et BRAVO à ces véritables journalistes responsables qui font honneur, eux, au métier.

Portrait de Libellule65
23/juin/2017 - 12h17 - depuis l'application mobile

Bon... moi, j'en ai marre !!! Pourquoi ces affaires, si elles sont connues,ne sortent-elles pas avant que les personnes concernées soient élues ? Pour moi, c'est de la complicité mêlée de méchanceté et du désir de foutre la merde à un moment donné ! C'est inacceptable ! Ou on sait quelque chose et on le dénonce tout de suite ou on la ferme ! Cela nous fera des vacances ! Les fouilles-merde et les délateurs opportuns me font autant vomir que les gens malhonnêtes ! Pauvre France.

Portrait de erine.teygype
23/juin/2017 - 12h14

Et bien le virus macronien fait des ravages. A quand le vaccin ?

Portrait de Laziq
23/juin/2017 - 12h12

Des journalistes - cégétistes ! - qui se plaignent que l'AFP soit aussi pourrie qu'eux-mêmes !

Durant la campagne, deux candidats - Macron et Mélenchon - ont été protégés par les journalistes du Système.

Portrait de andja
23/juin/2017 - 12h12 - depuis l'application mobile

C'est une honte ,ils ont peur de monsieur le président !

Portrait de Ange gardien
23/juin/2017 - 12h06

La MacronMedia est en place !!

Les plus vus