26/04 11:02

La RATP annonce porter plainte après une campagne d'affichage sauvage contre l'avortement diffusée cette nuit dans le métro parisien

De nombreux franciliens ont été choqués ce matin par des affiches contre l'avortement diffusées dans le métro parisien.

Sur ces affiches, les portraits des candidats à l'élection présidentielle Marine Le Pen et Emmanuel Macron sont accompagnés d'une citation contre l'avortement.

Sur l'affiche de Marine Le Pen, on peut lire : "Ne ferme pas les frontières de nos vies" accompagné du hashtag #BREXIVG, jeu de mots entre le Brexit et l'Interruption Volontaire de Grossesse. 

Sur celle d'Emmanuel Macron : "La France doit être une chance pour tous" suivi de : "Alors laisse nous la chance de vivre", accompagné du hashtag #EnMarchePourLaVie.

Cet affichage sauvage provient du mouvement "Survivants", une plateforme "moderne" de lutte contre l'IVG qui a visiblement voulu se faire de la publicité.

Une publicité qui peut leur coûter cher, puisque le Groupe RATP annonce ce matin sur son compte Twitter "être victime d'un acte de malveillance" et assure vouloir porter plainte : 

Selon le site Ooreka, "Maintenir une publicité, une enseigne ou une préenseigne irrégulière, après avoir été mis en demeure de remédier à cette irrégularité, est puni de 7 500 € d'amende. La même amende est encourue si l'on appose ou fait apposer une publicité, une enseigne ou une préenseigne irrégulière. Il y a autant d'amendes qu'il y a de publicités, d'enseignes et de préenseignes en infraction."

Voici la campagne d'affichage sauvage dont a été victime la RATP ce matin : 


Clash en direct sur CNews quand un prêtre... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Seaskua...
27/avril/2017 - 20h50

Ce qui démontre que la sécurité est nulle à la RATP. Heureusement, nous ne sommes pas en état d'urgence et n'avons aucun risque terroriste. Pas besoin de s'inquiéter que l'on puisse accéder aux rames de la RATP sans autorisation.

Portrait de Pepe41
26/avril/2017 - 11h25 - depuis l'application mobile

Christine Boutin est elle derrière tout ça ? Vade rétro Satanas!

Les plus vus