20/03 07:15

Les journalistes sont toujours de moins en moins nombreux en France victimes d'une presse écrite en crise

Le nombre de journalistes a encore baissé en France l'an dernier, dans un contexte toujours marqué par des plans de départ, mais aussi par la montée en puissance des rédactions web qui entraîne un changement de profil des recrues, selon une étude présentée aux Assises du Journalisme.

Fin 2016, il y avait 35.238 journalistes titulaires de la carte de presse, soit 690 de moins qu'à fin 2015, selon les données de la Commission de la carte (CCIJP) citées dans le "baromètre sur l'emploi des journalistes", réalisé par le sociologue spécialiste des médias Jean-Marie Charon.

Parmi les journalistes titulaires de la carte, plus du quart a un statut précaire (piges et demandeur d'emploi) et un peu moins de la moitié (46%) sont des femmes, note l'étude.

Le profil des nouvelles recrues dans les médias change: elles doivent avoir des compétences multi-supports et n'ont pas toujours le statut de journalistes et les avantages qui y sont liés, souligne l'étude qui mentionne un "évitement des droits d'auteur, voire de la clause de cession".

"Lors de PSE et plans de départs volontaires s'exprime clairement l'intention de faire partir les journalistes de médias traditionnels au profit de nouveaux profils : +experts+ dit-on à la Voix du Nord. Ceux-ci sont-ils journalistes?", s'interroge l'auteur de l'étude, qui cite également l'exemple des nouvelles recrues du groupe La Dépêche, des "+voltigeurs+, devant passer d'une rédaction à l'autre".

Parallèlement, les "pure players" continuent de monter en puissance et d'embaucher: Médiapart emploie ainsi 45 journalistes en CDI et le Huffington Post 30, rappelle l'étude.

L'année dernière, le secteur a connu "un nombre important de dépôts de bilans (...) voire de disparitions de titres ou médias (Terra Eco, Pariscope, La Liberté de Comminges, Yagg.com)", pour quelques créations (Médiacité, Explicite, Mellow.) ou la relance de Têtu.

.


Stéphane le Foll très étonné face aux... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Barbie Choux
20/mars/2017 - 14h51

les patrons vont faire comme pour les salariés, les délocaliser en Pologne

Portrait de Caramella
20/mars/2017 - 10h53
Elyse a écrit :

S'ils écrivaient la vérité, peut être que la presse se vendrait mieux.

N'en demande pas trop smiley
Portrait de Zorale
20/mars/2017 - 08h27

UN journaliste,c'est soit une pute soit un chômeur !

Portrait de Jarod26
20/mars/2017 - 08h02 - depuis l'application mobile

c'est la faute à flamby et puis c'est tout :)

Les plus vus