10/01 13:59

Agacé, Vincent Peillon met fin à l'interview d'une journaliste de "La Nouvelle Edition": "Arrêtez maintenant !" - Regardez

Ce midi, Daphné Bürki présentait un nouveau numéro de "La Nouvelle Edition" sur C8.

Une journaliste de l'émission est allée à la rencontre de Vincent Peillon, candidat à la primaire de la gauche, lors d'un déplacement.

"Comment se passe votre campagne ?", l'a-t-elle questionné.

"Pourquoi vous voulez que je commente ma campagne ? Faites-le vous. Ne me demandez pas de faire votre métier !", a alors répondu l'ex-ministre de l’Éducation.

Quelques instants plus tard, la journaliste a évoqué les récents sondages à moins de deux semaines du premier tour de la primaire.

"Ca n'a pas l'air de trop décoller dans les sondages ?", a-t-elle ajouté.

"Vous parlez de quoi ? De quel sondage ? Il y a deux sondages sur deux jours avant même que je fasse mes premières émissions. Arrêtez maintenant ! J'ai été aimable avec vous", a alors répondu, agacé, Vincent Peillon avant de mettre fin à l'interview.

.

Regardez

.


Agacé, Vincent Peillon met fin à l'interview d... par morandini

.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jarod26
21/janvier/2017 - 05h11
nwldx a écrit :

C'est surtout les journalistes qui sont d'une nullité.

Tout le temps cette question : vous avez de mauvais sondages, expliquez vous !

Et ces même journalistes d'un autre coté nous expliquent qu'il faudrait moins de sondages car ils ne sont pas représentatifs de l'opinion.

Bienvenue chez les fous.

d'un côté ils vont dire quoi
Portrait de Jarod26
21/janvier/2017 - 05h11
quel crique ce peillon
Portrait de rosy
10/janvier/2017 - 18h10
franklin a écrit :
Ces politiques sont vraiment tous des gros nazes, OK les journalistes peuvent être désagréables, il n'empêche qu'on leur tend un micro et que ça leur laisse toujours une fenêtre pour s'exprimer sur ce que bon leur semble, et jamais, jamais aucun n'a le réflexe d'en profiter pour faire passer leur voix, leur discours, leurs idées, en réagissant ainsi le seul message qu'ils font passer c'est qu'ils n'ont rien à dire, pas de plan réel pour leur pays, aucun charisme, aucun leadership.

Quand cela les arrangent , ils sont bien contents de trouver les journalistes et se mettre en scène ! mais tristes personnages sont facilement irritables quand cela n'est pas prévu et longuement répété !

Portrait de nwldx
10/janvier/2017 - 17h52

C'est surtout les journalistes qui sont d'une nullité.

Tout le temps cette question : vous avez de mauvais sondages, expliquez vous !

Et ces même journalistes d'un autre coté nous expliquent qu'il faudrait moins de sondages car ils ne sont pas représentatifs de l'opinion.

Bienvenue chez les fous.

Portrait de Haniki
10/janvier/2017 - 15h32

On peut lire le mot "mépris" gravé sur son front..... je passe.... NEXT PLS

Portrait de jerometw1974
10/janvier/2017 - 15h17 - depuis l'application mobile

Une grande claque dans sa gueule pour qu'il aille rejoindre Sarko, Juppé, avec bientôt Bayrou et Mollande.

Portrait de taine66
10/janvier/2017 - 14h30

Il est vexé le pauvre bichon... allez, Peillon encore un inutile arrogant qui ne represente que lui meme mais surtout pas la France.

Les plus vus