22/11/2016 14:48

Les villes de Angers et Aulnay-sous-Bois interdisent des affiches montrant des homosexuels et déclenchent une polémique

La municipalité d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, a pris un arrêté interdisant la diffusion d’une campagne de prévention contre le sida montrant des couples homosexuels, jugeant les affiches contraires aux «bonnes moeurs».

Cette campagne de prévention, lancée par le ministère des Affaires sociales et de la Santé, met en avant des couples d’hommes ou de femmes avec des messages tels que «Aimer, s’éclater, s’oublier. Les situations varient. Les modes de protection aussi».

A Angers, également dirigé par un maire Les Républicains (LR), les affiches de la même campagne ont aussi été retirées.

Une source proche de JC Decaux a expliqué qu’une dizaine de villes sur les 130 où la campagne est diffusée avaient écrit à la société d’affichage pour demander de retirer les affiches. Contractuellement l’entreprise est obligée de le faire à partir du moment où elle reçoit une demande écrite d’une municipalité, a-t-on précisé.

Dans un arrêté signé lundi, le maire LR d’Aulnay-sous-Bois Bruno Beschizza considère que ces affiches sont «contraires aux bonnes moeurs et à la moralité» et «portent atteinte à la dignité au risque de heurter la sensibilité de l’enfance et de la jeunesse».

L’arrêté précise que ces affiches, diffusées notamment sur les abribus, «devront être retirées ou masquées».

M. Beschizza, qui soutient François Fillon au second tour de la primaire de droite face à Alain Juppé, a affirmé avoir été alerté au cours du week-end par des parents inquiets.

«On est sur une campagne qui n’est pas tous publics», a-t-il estimé, critiquant l’association des messages et des images et assurant qu’il aurait pris le même arrêté si les affiches avaient mis en avant des couples hétérosexuels.

Dans un tweet, Stéphane Troussel, président PS du conseil départemental de Seine-Saint-Denis, a condamné l’initiative: «Cette droite pense que l’homosexualité est une maladie dont il faut protéger les enfants. . L’homophobie tue!»

A Angers, les affiches de la même campagne, qui étaient placardées dans 70 emplacements de la ville depuis le 16 novembre, ont aussi été retirées lundi, à la demande de la mairie, a indiqué  JC Decaux.

Le maire LR de la ville, Christophe Béchu, soutien d’Alain Juppé à la primaire de droite, a confirmé avoir demandé de retirer les affiches mais «uniquement aux abords des écoles (primaires) et sur le parcours des bus scolaires».

Cette décision a été prise «à l’unanimité par le bureau municipal (le maire et ses adjoints, ndlr) lundi matin», à la suite de plusieurs dizaines de plaintes d’habitants., a-t-il dit.

«Cette décision a été prise pour protéger les enfants les plus jeunes des visuels et des messages», a-t-il expliqué. «Le contenu et la forme de la campagne peuvent être ressentis comme provocants», a encore déclaré M. Béchu, avertissant qu’il allait écrire à la ministre des Affaires sociales Marisol Touraine pour lui faire part de sa «surprise» et de son «indignation».

«Ce qui est visé dans la décision de M. Béchu, c’est le couple homosexuel», a estimé Bernard Moreau, président de Quazar, le Centre lesbien, gay, bi et trans d’Angers. «Cette campagne est beaucoup moins suggestive que certaines campagnes publicitaires», a-t-il jugé.

Il y a vu «l’influence de la Manif pour tous et de Sens commun», émanation du mouvement anti-mariage gay au sein de LR, deux adjoints de M. Béchu étant membres de Sens commun. «On entre dans une campagne électorale et certaines pressions se font sentir», a encore estimé M. Moreau.


Journée mondiale de lutte contre l'homophobie... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de jeffcostello67
23/novembre/2016 - 19h43
Sophie Petrini a écrit :
C'est de la propagande LGBT qui se cache derrière une campagne vih. Pas étonnant que ça choque.

La "propagande LGBT" n'existe pas pour la simple et bonne raison qu'être LGBT n'est pas un choix. Vous ne convaincrez jamais personne de changer son orientation sexuelle avec une affiche ou je ne sais quoi.

Portrait de Arno06
23/novembre/2016 - 14h23
B.H.Heil a écrit :

Pourquoi pas une affiche où on les verrait s'enculer a la queuleuleu tant qu'on y est :party:

Ben alors là : vive le scandale ! Personne ne l'autoriserait !

Portrait de Arno06
23/novembre/2016 - 14h22
[email protected] a écrit :

Je n'ai pas dit le contraire.....

Il est où le mot Sida  ou VIH dans ces affiches ?

En bas de l'affiche sida-info-service.org

De plus c'est bien écrit "mode de protection", "sexo safe".... ?

Et quand on montre deux hommes en parlant de préservatifs, on se doute bien que ce n'est pas la prévention d'un bébé non désiré !

Portrait de Arno06
23/novembre/2016 - 14h21
[email protected] a écrit :

Je n'ai pas dit le contraire.....

Il est où le mot Sida  ou VIH dans ces affiches ?

En bas de l'affiche sida-info-service.org

De plus c'est bien écrit "mode de protection", "sexo safe".... ?

Et quand on montre deux hommes en parlant de préservatifs, on se doute bien que ce n'est pas la prévention d'un bébé non désiré !

Portrait de Boudisme
23/novembre/2016 - 00h47 - depuis l'application mobile

Étonnant qu'il y en ai qui en sont encore à parler de soi disant lobbies quand on parle juste de maladie... au fait où est le problème rapport aux enfants voyant ces affiches?? Ils risquent quoi? Devenir aussi cons que ceux qui les boycottent? Un jour certains... on n'a pas le cul sorti des ronces .... réaliseront que l'amour n'est pas "sale" quelque soient les deux personnes incriminées... les gamins sont bien moins idiots que certains le pensent, ils ont accès à tout, télé, internet etc une simple affiche ne changera pas leur vision de la vie, bien au contraire... je l'espère en tout cas, sauf s'ils ont des parents coincés juste bons à montrer du doigt...

Portrait de Boudisme
23/novembre/2016 - 00h37 - depuis l'application mobile
Filoû02 a écrit :

le vrai problème ce sont ces quartiers non ? Pas d affiches aux risques de choquer ! Qui ? On devine !  

On doit deviner quoi? Une sale insinuation?

Portrait de jeffcostello67
22/novembre/2016 - 21h39
atlantique07 a écrit :

Donc d'après ces affiches seuls les homos sont touchés par le sida   ?

On nous avait pourtant dit que tout le monde homos ou hétéros  pouvaient être contaminés .....

La campagne cible les personnes les plus à risque (les homosexuels masculins) comme les campagnes pour la vaccination contre la grippe ciblent les seniors. Rien d'étonnant à cela...

Portrait de Nicoliv
22/novembre/2016 - 19h36

Il est clair qu'il fait bon vivre a Aulnay et que cette campagne heurte les bonnes moeurs de cette ville !!!

M Bechisa, domage que vous soyez si lache sur d'autres sujets pourtant si traumatisants pour les enfants de votre ville !

Fort heureusement pour moi je suis parti de cette horreur pourtant aulnaysien de naissance !

 

Portrait de Wouhpinaise
22/novembre/2016 - 19h05
Filoû02 a écrit :

Qu'en pense Christine Boutin ? :)

Que c'est une abomination ! smiley

Portrait de Keedz17
22/novembre/2016 - 18h38
legay a écrit :

 

Justement, avec des mots écrits en grand sur les affiches comme "coup d'un soir", "avec un inconnu", "s'éclater", "s'oublier", il me semble qu'avant de parler homosexualité ou couples homo, ces affiches parlent avant tout de sexe et sexualité.

 

Je me pose vraiment la question de savoir si on doit imposer ce genre de messages a tous,dans les rues, y compris aux enfants plutôt que sur des supports un peu plus ciblés.

On peut pas faire ce genre de campagne à l'heure actuelle sans parler directement à la cible avec ce genre phrases qui s'insèrent dans la réalité. Quand on enfants les plus jeune sont pas âge de savoir lire quand à ceux qui savent lire avec compréhension j'imagine qu'il on été exposé à d'autre message à caractère sexuel plus ou moins explicite dans les pub pour les préservatif, ou bien en apprenant comment on fais des enfants . Les messages sur les affiches n'on rien de pornographique 

Portrait de spidey81
22/novembre/2016 - 18h36
Filoû02 a écrit :

Qu'en pense Christine Boutin ? :)

 

alors elle sans commentaire smiley

Portrait de spidey81
22/novembre/2016 - 18h34

des villes de droite évidemment pffff.....

Portrait de Keedz17
22/novembre/2016 - 18h22
legay a écrit :

 

Vous parlez de cible de la campagne.

 

Justement, cette campagne d'affichage a t'elle sa place sur les abribus, dans les rues de la ville, à la vue de tous y compris les enfants qui ne percevront certainement pas le message mais juste l'image, même si cette image n'a rien dé dégradante pour nous adultes, mais a partir de quel age doit on commencer a parler sexualité aux enfants

 

Ou aurai t’elle plutôt sa place dans des lieux un peu plus ciblés comme des bars, des boites de nuit, des clubs sportifs, la presse, ou même la télé mais hors programme enfants?

 

C'est un débat et une question qui mérite d’être posé et discuté je trouve.

Bien sûr que ces affiches on leur place dans les rues des grandes ou petite ville afin de toucher le plus grand nombre de gay, beaucoup ne fréquente pas le milieu gay et vivent "discrètement "  on ne dois pas ignorer cette population il on droit à l'information. Concernant les enfants les affiches n'on rien de choquant ou de dégradant que ce soit pour les adultes ou les enfants es ce qu'on cache tous les couples hétérosexuels à la vu des enfants certainement pas donc pourquoi le faire avec  les couples homosexuel 

Portrait de Keedz17
22/novembre/2016 - 18h14
[email protected] a écrit :

Et vous trop impliqué pour ne pas reconnaitre que cette affiche a intrinsèquement aucune influence même sur la cible visée.

Seul le buzz de l'interdiction va commencer à donner l'effet recherché à la base.

faux je suis très impliqué dans le milieu associatif, je suis moi même gay et je peut vous certifier  que ce genre de campagne pousse des jeunes et moins jeune à se renseigner au lieu des les laisser dans l'ignorance avoir ce genre d'affiche permet d'atteindre des gays qui ne fréquente pas le milieu gay , qui ne s'assume pas et vivent cacher c'est important qu'il soit informé sur la prévention . 

Portrait de carolee
22/novembre/2016 - 18h12

choquer qui ? c une honte de refuser ces affiches ce sont des couples comme les autres ça va continuer encore longtemps cet acharnement même après le mariage pour tous....

Portrait de nantes55
22/novembre/2016 - 18h03

Il faut simplement poursuivre ces 2 maires pour mise en danger de la vie d'autrui et non assistance à personne en danger!

Portrait de klipax
22/novembre/2016 - 17h47 - depuis l'application mobile

pour les gosses c'est pas terrible. (comme les meufs a poil ou tout ce qui porte a la sexualité d'ailleurs.)

Portrait de Keedz17
22/novembre/2016 - 17h34
[email protected] a écrit :

Il est évident qu'à 30 km en ville et vu la taille de la typographie de ces acronymes la cible aura largement le temps de les retenir.

Les même affiches avec un grand "LE PRESARVATIF N'EST PAS UNE OPTION" me paraitrait plus percutant.

Ça sert à rien de dialoguer  avec vous , vous n'êtes apparement pas la cible de la campagne donc nul besoin  pour vous de savoir que le préservatif n'est pas la seul option 

Portrait de atlantique07
22/novembre/2016 - 17h33

Donc d'après ces affiches seuls les homos sont touchés par le sida   ?

On nous avait pourtant dit que tout le monde homos ou hétéros  pouvaient être contaminés .....

Portrait de Aryzona
22/novembre/2016 - 17h20

C'est tout simplement inadmissible qu'il se passe encore des actes homophobe aujourd'hui! Faut se réveiller la, l'homosexualité fait partie de la société, de la vie, c'est aussi naturel que l'hétérosexualité!  

Portrait de J-M du 59
22/novembre/2016 - 17h18
J'en voudrai pas dans ma ville de cette décadence !
Portrait de Maître15-18
22/novembre/2016 - 17h14
Le 15-18 plante son drapeau...hap hap !
Portrait de Keedz17
22/novembre/2016 - 17h14
[email protected] a écrit :

Je n'ai pas dit le contraire.....

Il est où le mot Sida  ou VIH dans ces affiches ?

C'est une campagne de prévention mettant en avant les moyens de prévention il sont d'ailleurs inscrit sur l'affiche preservatif, prep,TPE ,prasp,dépistages. Des acronymes qui pour le grand public ne signifie pas grand chose mais pour le public ciblé il est important qu'il en soit informé de leur existence et les pousser à en savoir plus en consultant le site internet dédié 

Portrait de nantes55
22/novembre/2016 - 17h08
Filoû02 a écrit :

Qu'en pense Christine Boutin ? :)

on veut surtout pas savoir smiley

 

Portrait de Supercomix
22/novembre/2016 - 16h48
[email protected] a écrit :

N'allez pas chercher dans votre imaginaire une promotion pour cette sexualité. 

 

Belle pirouette pour justifier le financement d'un lobby par le ministère de la santé.

T'inquiètes pas, il sera toujours moins puissant que le lobby de la connerie et de la haine, votre supériorité numérique est incontestable
Portrait de nantes55
22/novembre/2016 - 16h42
Filoû02 a écrit :

le vrai problème ce sont ces quartiers non ? Pas d affiches aux risques de choquer ! Qui ? On devine !  

Pour dire ça vous n'avez surument jamais été à Angers ville tres bourgeoise mais comme par hazard dans cette ville il y a des maires adjoint de sens commun......

Portrait de Keedz17
22/novembre/2016 - 16h28
[email protected] a écrit :

@Keedz et Marie.

Je ne condamne pas l’homosexualité, je condamne le  fait que le mot Sida n'est pas visible, que ça met en avant une sexualité alors que le Sida peut toucher tout le monde et donc que cette campagne est ciblée à une partie de la population alors qu'elle est financée par un ministère.

Par extension on peut même dire que cette campagne peut être considérée comme discriminatoire puis qu'elle peut faire croire que seuls les homosexuels sont porteur du sida.

pour qu'une campagne soit efficace il faut obligatoirement qu'elle soit ciblé au risque de passer à côté des personnes concernées. C'est le cas de la prévention routiere, du tabagisme ou des mst qui proposent différentes campagnes segmentaire les jeunes, les femmes... 

Portrait de nantes55
22/novembre/2016 - 16h12
[email protected] a écrit :

N'allez pas chercher dans votre imaginaire une promotion pour cette sexualité. 

 

Belle pirouette pour justifier le financement d'un lobby par le ministère de la santé.

Un lobby la lutte contre le VIH alors là fallait la trouver cette connerie sans mon

Portrait de nantes55
22/novembre/2016 - 16h11
marie13106 a écrit :

C'est parce que cela vous choque que vous voyez le couple avant le texte? moi, toute hétéro que je suis, je vois les deux et rien ne me gêne. Accepter de montrer l'homosexualité et l'hétérosexualité dans les pubs, c'est permettre aux enfants ET aux adultes de comprendre que la société ne discrimine plus l'orientation sexuelle. Que ce n'est pas anormal ou bizarre. Ca permet même, à ceux et celles qui n osent pas, à s'accepter tels qu'ils sont. Certes c'est pas encore vrai vu le ramassis de bêtises qu'on peut lire ici mais au moins ça a le mérite de tendre à l'être. Honte à ces municipalités qui discriminent. Ils devraient être pénalement condamnés pour atteinte aux droits de l'homme.

Merci pour ce que vous avez écrit juste une remarque il faut poursuivre ces maires pour mise en danger de la vie d'autrui et non assistance à personne en danger

Portrait de marie13106
22/novembre/2016 - 16h07
[email protected] a écrit :

Pourquoi une campagne pro-homo alors que la maladie peut toucher presque toutes les mœurs sexuelles ?

Franchement ! Que vont voir les gens  en premier ? L'image ou le texte dont je ne vois nullement le mot Sida.

Dans le mille ! C'est bien l'image.

Donc cette campagne est bien du lobbyisme LGBT avant de véhiculer un message pour la prévention contre le sida.

C'est parce que cela vous choque que vous voyez le couple avant le texte? moi, toute hétéro que je suis, je vois les deux et rien ne me gêne. Accepter de montrer l'homosexualité et l'hétérosexualité dans les pubs, c'est permettre aux enfants ET aux adultes de comprendre que la société ne discrimine plus l'orientation sexuelle. Que ce n'est pas anormal ou bizarre. Ca permet même, à ceux et celles qui n osent pas, à s'accepter tels qu'ils sont. Certes c'est pas encore vrai vu le ramassis de bêtises qu'on peut lire ici mais au moins ça a le mérite de tendre à l'être. Honte à ces municipalités qui discriminent. Ils devraient être pénalement condamnés pour atteinte aux droits de l'homme.

Les plus vus