15/02/2010 17:06

Le quinquagénaire victime de tortures protégé des médias

L'hôpital de Grenoble où est hospitalisé un quinquagénaire torturé par trois adolescentes la semaine dernière a annoncé lundi sa décision de le protéger des médias le temps de son hospitalisation, après l'instrusion de journalistes pendant le week-end.  

"Comme le stipule le règlement des hôpitaux, une autorisation de la direction de l'hôpital est obligatoire pour entrer au sein de l'établissement", a fait savoir le CHU de Grenoble.   "Aucune autorisation ne sera donnée pendant les quelques jours de son hospitalisation, sur ordre des médecins du service, afin de préserver sa santé", a ajouté l'hôpital.  

Cet habitant de La Tronche (Isère) avait été torturé à son domicile la semaine dernière par trois adolescentes de 17, 15 et 14 ans. Il avait été ligoté, brûlé, frappé à coups de marteau et de couteau, avant d'avouer son code de carte bancaire aux adolescentes, qui en ont fait usage à 14 reprises.  

Lors de leur garde à vue, les trois adolescentes, interpellées vendredi dernier, ont reconnu les faits, sans donner d'explication sur les raisons de leurs gestes. L'une d'elle a indiqué qu'elle connaissait la victime, car c'était un voisin, et qu'elle avait appris qu'il avait perçu un héritage.  

Le quinquagénaire connaissait ses trois tortionnaires, ce qui explique qu'il leur ait ouvert sa porte. 

"L'une des jeunes filles, dont il semblait être tombé amoureux, avait l'habitude depuis plusieurs mois de se rendre chez lui, en contrepartie de petites sommes d'argent", a-t-on appris de source proche de l'enquête.  

Avant la soirée de tortures avec ses deux amies, l'une des adolescentes, âgée de 15 ans, était déjà venue une première fois chez le quinquagénaire le lundi, en compagnie d'un ami. Les deux jeunes gens sont soupçonnés d'avoir ligoté leur victime, avant de prendre des photos compromettantes sur son lit et de lui réclamer de l'argent en le menaçant de divulguer ces clichés.   

Le jeune homme, interpellé le week-end dernier, a été entendu par la police et remis en liberté. Il devrait être mis en examen dans les prochains jours, selon une source proche de l'enquête.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Klement
15/février/2010 - 21h51

la violence c'est toute l'année

Portrait de Siska 74
15/février/2010 - 19h21

Tout à fait d'accord. On ne va quand même pas leur trouver des circonstances atténuantes. Mais où va t-on?

Portrait de brezou
15/février/2010 - 18h54


La petite demoiselle ne disait pas non non plus, et ce n'est pas une raison de le torturer pour avoir le code de sa carte bleue. On ne va pas les blanchir ces filles

Portrait de Quinqua
15/février/2010 - 18h43

Il y a bien longtemps que les parents devraient effectivement être punis également, surtout qu'en principe ils sont responsables des enfants tant qu'ils ne sont pas majeurs. Il est vrai malheureusement que ce principe a été balayé depuis longtemps lorsque les parents appartiennent à une certaine frange intouchable de la population.... Quelques bonnes peines de prison pour les parents qui laissent leurs enfants livrés à eux-mêmes les feraient peut-être réfléchir!

Portrait de Siska 74
15/février/2010 - 18h37

Je ne suis pas étonnée qu'un tel fait se soit produit. Une amie me confiait dernièrement ceci. Suite à une rencontre avec des parents, ces derniers lui ont avoué avoir baissé complétement baissé les bras devant leurs ados et même avoir peur d'eux. D'où la liberté la plus complète.
Dramatique, non ?
Ces derniers

Portrait de Cecilia jones
15/février/2010 - 18h19

+5*

Portrait de Titecaline
15/février/2010 - 18h15

Alors donc à 14; 15 et 17 ans, ces gamines passent la nuit dehors et les parents ne bronchent pas ? :shock:

Ils devraient être traduits devant la justice eux aussi !

Portrait de WELDON
15/février/2010 - 17h52

une honte de voir cela

Portrait de pris
15/février/2010 - 17h42

bientôt ça va être de sa faute à ce pauvre homme!!
Face à 3 dingues comme ça je penses qu'on ne peut pas faire grand chose
j'espère que leur peine sera exemplaire car ça devient un peu récurrent ce genre d'histoire

:evil:

Portrait de bulles2savons
15/février/2010 - 17h37

Y'a des parents qui peuvent être fiers de leur progéniture et qu'on nous dise pas qu'elle se sont même pas rendu compte de leur acte de barbarie. c'est du prémédité Perpete et si on veut faire des économies budgètaires foutez les dans les oubliettes d'un chateau remplies de rats qui crèvent de faim .dure moi? non réaliste

Portrait de nico93
15/février/2010 - 17h18

Mon dieu ça fait peur!

Portrait de nikomimi
15/février/2010 - 17h16

D'après le reportage que j'ai vu, la peine maximale c'est perpete + une forte amande.

Les plus vus