25/09/2016 07:44

Près de 300 personnes ont manifesté à Bruxelles pour protester contre les restrictions à l'accès à l'avortement en Irlande

A l'initiative de citoyens irlandais vivant en Belgique, près de 300 personnes ont manifesté au Carrefour de l'Europe à Bruxelles pour protester contre les restrictions à l'accès à l'avortement en Irlande.

D'autres mobilisations ont eu lieu à Dublin et dans plus de 20 villes à travers le monde.

Les militants appellent à un référendum pour abroger le 8eme Amendement, qui reconnaît des droits égaux au foetus et à la femme enceinte.

En conséquence, l'avortement est uniquement autorisé lorsque la vie de la femme est en danger.

Le viol, l'inceste, les dangers pour la santé de la femme ou encore les cas d'anomalies foetales graves ne constituent pas des motifs recevables.

Celles qui pratiquent des avortements illégaux, et les personnes qui leur prêtent assistance, risquent jusqu'à 14 ans de prison pour crime.

En 2014, 1.017 pilules abortives ont été saisies par les douanes irlandaises. Joanna Maycock, secrétaire générale de European Women's Lobby plaide pour une nouvelle "déclaration qui valorise le droit des femmes en matière de reproduction autonome" et "un avortement sans risque et légal".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PtiGlaçon
9/octobre/2016 - 00h36
leon48 a écrit :
300 personnes, pourquoi on on parle ?
Ne cherche pas à comprendre
Portrait de PtiGlaçon
9/octobre/2016 - 00h36
Pat24 a écrit :

La femme doit rester maitre de son choix, l'état n'a pas à s'en mêler ! L'avortement ne se choisit pas de gaité de cœur, c'est très dur de prendre la décision et de le subir.

Le cas des anomalies du fœtus ou la mise en danger de la mère ou le viol doivent autoriser sans restrictions le recours à l'avortement.

 

Interdire l'avortement c'est souvent transformer la vie de la mère en tragédie ou le recours à l'abandon.

Bien d'accord avec toi
Portrait de PtiGlaçon
9/octobre/2016 - 00h36
Ridicule cette loi
Portrait de Pat24
25/septembre/2016 - 12h56

La femme doit rester maitre de son choix, l'état n'a pas à s'en mêler ! L'avortement ne se choisit pas de gaité de cœur, c'est très dur de prendre la décision et de le subir.

Le cas des anomalies du fœtus ou la mise en danger de la mère ou le viol doivent autoriser sans restrictions le recours à l'avortement.

 

Interdire l'avortement c'est souvent transformer la vie de la mère en tragédie ou le recours à l'abandon.

Portrait de leon48
25/septembre/2016 - 09h58 - depuis l'application mobile

300 personnes, pourquoi on on parle ?

Portrait de Guillaume Pires
25/septembre/2016 - 09h35 - depuis l'application mobile
Stephanie22ans a écrit :

Il faut noter aussi que la Pologne est en train d'interdire totalement l'avortement (sauf bien sûr si la vie de la femme est en danger). 58% des Polonais dont 78% des 18/24 ans sont en faveur de cette loi qui a été déclenchée suite à une pétition citoyenne ayant réuni plus de 500 000 signatures.

 

Ces lois vont dans le bon sens. Il faut favoriser la natalité plutôt que d'accueillir des migrants qui ne ramènent de vols, viols, délinquance, terrorisme parfois, et importent leurs cultures étrangères.

 

En France, non seulement on autorise l'avortement, mais on l'encourage en la remboursant complètement, ce qui déresponsabilise les femmes. Le gvt vient même de lancer une campagne pour l'avortement. On marche sur la tête.

Et vous préconisez le retour de la très Sainte Inquisition pour quand ?

Portrait de Stephanie22ans
25/septembre/2016 - 08h53

Il faut noter aussi que la Pologne est en train d'interdire totalement l'avortement (sauf bien sûr si la vie de la femme est en danger). 58% des Polonais dont 78% des 18/24 ans sont en faveur de cette loi qui a été déclenchée suite à une pétition citoyenne ayant réuni plus de 500 000 signatures.

 

Ces lois vont dans le bon sens. Il faut favoriser la natalité plutôt que d'accueillir des migrants qui ne ramènent de vols, viols, délinquance, terrorisme parfois, et importent leurs cultures étrangères.

 

En France, non seulement on autorise l'avortement, mais on l'encourage en la remboursant complètement, ce qui déresponsabilise les femmes. Le gvt vient même de lancer une campagne pour l'avortement. On marche sur la tête.

Les plus vus