09/02/2010 17:34

BHL piégé par un philosophe fictif

Le philosophe Bernard-Henri Lévy a reconnu lundi s'être laissé piéger par l'oeuvre d'un certain Jean-Baptiste Botul, écrivain fictif, qu'il cite dans l'un de ses derniers livres et dont il a admis "le talent" après la révélation de la mystification.

Toute la journée de lundi, la planète internet s'était émue et amusée de voir ce personnage cité très sérieusement à la page 122 de "De la guerre en philosophie" (Grasset), un ouvrage reprenant un texte prononcé par BHL le 6 avril 2009 à l'Ecole nationale supérieure de la rue d'Ulm.

BHL y citait "Jean-Baptiste Botul" et "une série de conférences aux néo-Kantiens du Paraguay" donnée par ce prétendu spécialiste de Kant au lendemain de la Seconde guerre mondiale.

Dans une chronique pour La Règle du Jeu, publiée lundi soir sur internet en avant-première, Bernard-Henri Lévy avoue avoir "cité souvent +La vie sexuelle d'Emmanuel Kant+ comme (il l'a) fait devant les Normaliens (...). Or il s'avère que c'était un canular".

"Un très brillant et très crédible canular sorti du cerveau farceur d'un journaliste du Canard Enchaîné, au demeurant bon philosophe", relève BHL. "Et je me suis donc laissé prendre, comme s'y sont laissés prendre les critiques qui l'ont recensé au moment de sa sortie", ajoute-t-il. "Du coup, une seule chose à dire et de bon coeur. Salut l'artiste !", conclut Bernard-Henri Lévy.

Frédéric Pagès, journaliste au Canard Enchaîné et créateur de ce personnage fictif haut en couleur, n'était pas joignable lundi soir. Selon lui, Botul (1896-1947), originaire de Lairière dans l'Aude, est un philosophe de tradition orale, père du "botulisme", n'ayant laissé aucun ouvrage écrit officiel.

En revanche, l'oeuvre de Jean-Baptiste Botul "existe" et elle a bel et bien été éditée, rappelaient lundi dans un communiqué son éditeur français, les éditions Mille et Une nuits, et l'Association des amis de Jean-Baptiste Botul (A2JB2 pour les intimes), présidée par... Frédéric Pagès.

"La vie sexuelle d'Emmanuel Kant", sa "plus fameuse conférence donnée en 1946 au Paraguay, a été traduite en neuf langues et ses oeuvres sont diffusées dans toute l'Europe et le Brésil", relève l'éditeur. "Quels auteurs dont nul ne contesterait l'existence pourraient en dire autant?", ajoute-t-il.

"L'oeuvre existe et chaque livre de Botul publié est présenté par la personne ou les personnes qui en ont établi l'édition", souligne à l'AFP Sandrine Palussière des éditions Fayard (Mille et une nuits), qui tient à ajouter que l'Association travaille depuis plus de dix ans à faire paraître conférences, journaux, procès-verbaux et autres textes du philosophe qui avait élaboré la Métaphysique du Mou...

"Pouvait-on dire qu'Emile Ajar n'existait pas, qu'il n'y avait que Romain Gary? C'était une autre forme d'expression littéraire, une autre oeuvre", ajoute l'éditeur. Ajar et Gary avaient chacun été couronné par le prestigieux prix Goncourt. La dédoublante mystification n'avait été découverte qu'après la mort de Romain Gary.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marylou
18/février/2010 - 14h54

bernard henri- levy....reconnaitrez vous ces mots....
les flocons de neiges sont les larmes d'un ange que le ciel a laisser echapper....dans ces mots c'est ange el qui s'exprime et qu'elle...;car il y en a tant d'autres en el...mais cela vous le verrez dans son manuscrit a paraitre bientot....
avoir ce pouvoir là et qui s'exprime a travers cette main qui ecrit...qui dessine et tants d'autre chose encore...pouvoir connaitre et reconnaitre tout cela ...a travers vos mots sur une emission RTL....dimanche dernier....
que vous dire de plus....
alors reconnue...peut etre....par vous.....a qui je dois le respect des philosophe reconnu....
ange el

Portrait de Carabas
11/février/2010 - 04h40

quel que soit l'avis qu'on a sur ce personnage, il a pris la chose avec beaucoup d'humour et de fairplay, ce que beaucoup de personnes sont incapables de faire lorsqu'ils sont face à un canular et se mettent alors à accuser la terre entière.
Après, c'est vrai, qu'au niveau philosophique, il n'arrive pas à la cheville des auteurs qu'il cite régulièrement. Ce type a quand même une bonne culture, il faut lui reconnaître au moins ça

Portrait de captain flam
10/février/2010 - 14h15

Pauvre BHL,certains appellent cela un" philosophe" moi j'emploierais un autre nom,mais bref il est juste bon a aller au grand journal quelle tristesse

Portrait de bluesnote
9/février/2010 - 23h51

:lol: excellent la chute!!

Portrait de bluesnote
9/février/2010 - 22h52

en même temps, il a pas le choix :mrgreen:

Portrait de Icemike
9/février/2010 - 22h26

:mrgreen: :mrgreen:
ce que tu veux honey ... j'te suivrais quoi qu'il arrive :oops:

Portrait de Icemike
9/février/2010 - 22h23

:mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: pareil, on va pas aller très loin :s

Portrait de Icemike
9/février/2010 - 22h17

Bien joué le journaliste :mrgreen:

même si ça a pas vraiment d'intérêt :s

Portrait de bluesnote
9/février/2010 - 21h58

c'est vrai.. quel véhémence hier au grand journal.... :s

Portrait de mokona
9/février/2010 - 18h47

Lien vers l'article : http://www.lemonde.fr/livres/article/2010/02/09/bhl-pris-au-piege-d-un-canular-litteraire-qu-il-salue_1303383_3260.html#xtor=RSS-3208

Portrait de mokona
9/février/2010 - 18h43

C'est marrant cet article me paraissait très familier à sa lecture.... normal c'est pratiquement mot pour mot un article du site du Monde paru dans l'aprèm.... :roll:

Pas terrible quand même... Vous pourriez au moins cité la source....

Portrait de PouicPouic
9/février/2010 - 18h34

Il est bon ce Pagès.

Portrait de Bobs
9/février/2010 - 18h01

A l'attention de la personne qui a "écrit", ou plutôt "assemblé" l'article ci-dessus : Merci de faire un effort de lisibilité et d'intelligibilité lors de votre travail. Ce texte est tout simplement incompréhensible.

Les plus vus