25/08/2016 16:31

Messageries chiffrées : La France et l'Allemagne demandent à l'Europe d'agir

Les ministres de l'Intérieur français et allemand ont demandé  à la Commission européenne d'encadrer juridiquement les réseaux de télécommunication cryptés, y compris les messageries non européennes, en visant notamment le réseau Telegram prisé des jihadistes.
"Nous proposons avec Thomas de Maizière que la Commission européenne étudie la possibilité d'un acte législatif rapprochant les droits et obligations de tous les opérateurs (...), que le siège juridique soit en Europe ou non", a déclaré le ministre français Bernard Cazeneuve à l'issue d'une rencontre avec son homologue allemand. Un tel acte juridique permettrait "d'imposer des obligations à des opérateurs qui se révéleraient non coopératifs, notamment pour retirer des contenus illicites ou déchiffrer des messages dans le cadre d'enquêtes judiciaires", a-t-il ajouté.
Les ministres visent notamment la messagerie cryptée Telegram, application créée par des Russes et prisée notamment des jihadistes pour sa confidentialité. "Les échanges de plus en plus systématiques opérés via certaines applications, telles que Telegram, doivent pouvoir, dans le cadre de procédures judiciaires (...), être identifiés et utilisés comme des éléments de preuve par les services d'investigations et les magistrats", a ajouté Bernard Cazeneuve. Le ministre français a toutefois précisé, "pour éviter toute polémique inutile", qu'il n'a "jamais été question" de remettre en cause le chiffrement qui "permet de sécuriser les communications".
Dans le cadre de leur "initiative" commune, les deux ministres de l'Intérieur défendent également la nécessité d'un "partage systématique de l'information des fichiers européens" de renseignement, "systématiquement alimentés par tous les Etats membres".
Ils ont aussi soulevé la question de l'élargissement du projet pilote appelé ADEP, qui permet la transmission automatisée des antécédents judiciaires entre services de police. Actuellement six Etats membres sont concernés (Finlande, Espagne, Hongrie, Irlande, France, Allemagne). La France et l'Allemagne souhaitent l'étendre à tous les Etats membres.
Autre idée proposée: la mise en place d'un système électronique d'autorisation de voyage pour les personnes entrant sur le territoire européen sans visa, à l'instar de ce qui existe déjà aux Etats-Unis. Par ailleurs, Bernard Cazeneuve a rappelé que le "PNR" (passager name record), le fichier sur les passagers aériens, serait en France "pleinement opérationnel d'ici la fin de l'année". La France et l'Allemagne travaillent "pour que chaque Etat membre le rende opérationnel le plus vite possible", a-t-il dit. Enfin, les deux ministres ont appelé à "muscler les contrôles aux frontières extérieures" notamment avec la future agence de garde-frontières, idée franco-allemande.
Bernard Cazeneuve et Thomas de Maizière souhaitent que ces propositions soient discutées au prochain sommet des 27 chefs d'Etats et de gouvernement européens le 16 septembre à Bratislava.


Morandini Zap: Pirater les comptes Facebook, c... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhunkyBob
26/août/2016 - 20h03
patrice.40 a écrit :

Je repose la question a l'envers pourquoi utiliser une messagerie chiffrée si on n'est pas espion où délinquant ??

Ou se situe la vie privée sur FB ???

Ce n'est pas parceque je mets des rideaux chez moi que j'ai des choses à me reprocher.

Ce n'est pas parce que jet mets mes cartes postales dans des enveloppes que leur contenu est forcément une menace.

 

Je ne vois pas le rapport avec Face Book...

Portrait de centre
25/août/2016 - 17h27
rosy a écrit :

Une fois de plus il faut plier les genoux devant les commissaires Européens ( dont Moscovici : la référence ! ) pour pouvoir se protéger !

Non si un État veut mettre en place une telle loi il le peut. Le problème est que dans ce cas, cette loi ne s'applique qu'aux conversations franco-française. L'idée ici est d'avoir une loi européenne et même extra-européenne permettant de suivre une conversation hors des frontières française. Après un commissaire c'est comme un ministre nationale élu pour 5 ans et choisi par le dirigeant du pays auquel il est originaire ... rien d'incroyable.

Portrait de jerometw1974
25/août/2016 - 16h56

Ce genre d'appli n'aurait même jamais dû exister.

Quel but ? Crypter pour quoi ? Dès le départ, c'était évident que l'utilisation serait frauduleuse.

Les plus vus