06/08/2016 13:16

Bangladesh: Le gouvernement ordonne la fermeture de 32 sites d'information

Le Bangladesh a ordonné la fermeture de dizaines de sites internet d'information, pour certains liés à l'opposition, son gouvernement se trouvant accusé vendredi de vouloir censurer les médias.
Le chef de l'autorité de régulation du secteur des télécommunications a invoqué vendredi des "contenus répréhensibles" pour justifier cette décision prise jeudi soir.
"Nous avons fermé 32 sites d'information sur recommandation d'une agence des services de renseignements", a déclaré le président de la Commission de régulation des télécommunications du Bangladesh (BTRC) Shahjahan Mahmood.
Figurent notamment dans la liste Sheershanews.com, un site apprécié pour sa réactivité sur l'information chaude, ou encore Amardeshonline, un portail d'information lié au quotidien proche de l'opposition Bengali, qui avait été fermé par le gouvernement en 2013.
Le gouvernement a récemment interdit toute couverture télévisée des attentats perpétrés par les groupes islamistes, après l'attaque début juillet du restaurant Holey Artisan Bakery de la capitale Dacca, qui avait fait 22 morts dont 18 étrangers.
La chef du gouvernement, Sheikh Hasina, avait ouvertement critiqué le traitement médiatique de cet événement, appelant les organes de presse à la responsabilité.
Le patron de Sheershanews, Ekramul Hoque, s'est dit abasourdi par la fermeture de son titre, qui aura pour conséquence sociale de laisser sans emploi 100 journalistes.
"C'est une attaque directe contre la fermeliberté de la presse", a-t-il dit. "Le gouvernement ferme les organes de presse qui lui déplaisent. Il cherche à obtenir un contrôle total sur les médias."
"Il envoie ce faisant un message clair à tous les médias, qui est qu'il ne tolérera aucun organe qui ne suive pas sa ligne."
Cette année, Sheershanews enregistrait chaque mois 200 millions de clics.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jarod26
7/août/2016 - 05h20
quel beau pays sérieux oO

Les plus vus