30/07/2016 14:04

Foot - L2 - Deux journalistes interdits de stade à Tours - Leur syndicat professionnel réclame des sanctions

Le club de Tours a refusé à deux journalistes locaux l'accès au match de la première journée de L2 contre l'AC Ajaccio vendredi soir et le syndicat professionnel des journalistes de sport (UJSF) a réclamé samedi "des sanctions exemplaires" à son encontre.

"Cette attitude d'un autre âge est une entrave grave à la liberté d'informer dans un état démocratique", accuse l'UJSF, qui réclame des "sanctions exemplaires" à la Ligue de football professionnel (LFP).

L'UJSF dénonce le fait que les deux journalistes du quotidien régional La Nouvelle République se soient vu refuser l'accès au stade "sur ordre des dirigeants du club et particulièrement son président, Jean-Marc Ettori", en raison de leurs écrits. Le premier journaliste, Frédéric Launay, a finalement pu monter en tribune de presse après l'intervention du délégué de la LFP, selon le syndicat. Mais, dénonce l'UJSF, il a ensuite été "expulsé" du stade par les services de sécurité, "sur ordre du président".

Le second journaliste, Jean-Eric Zabrodsky, par ailleurs représentant de l'UJSF à Tours, a lui été "pris d'un malaise et conduit aux urgences", selon le syndicat et la Nouvelle République. Interrogé, le président du Tours FC a mis en cause le travail des deux journalistes dans leur suivi du club.

"Pendant 6 mois, deux journalistes de La Nouvelle République n'ont eu de cesse de salir le club et son président et d'instrumentaliser une rétrogradation à l'échelon inférieur, ce qui aurait entraîné le dépôt de bilan d'une structure qui fait travailler 300 personnes", a déclaré Jean-Marc Ettori. Il a également fustigé des caricatures postées selon lui sur Twitter par l'un des deux journalistes.

Egalement interrogé, Bruno Bécard, rédacteur en chef de La Nouvelle République, a indiqué que "les portraits caricaturaux que Jean-Marc Ettori évoque n'ont pas été réalisés par des journalistes de La Nouvelle République. Le président se trompe quand il les attribue à notre journal".

"Quant aux articles qui ont évoqué le bilan financier du club, il avait tout loisir de les démentir et peut d'ailleurs toujours s'exprimer dans le journal, s'il veut les réfuter", a ajouté M. Bécard. Jeudi, la Nouvelle République avait déjà affirmé sur son site internet s'être vu refuser l'accès à la conférence de presse d'avant-match du club.


Euro 2016 une supportrice qui milite contre la... by morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Jarod26
31/juillet/2016 - 05h23
tours en L2 personne ne s'est aperçu =)
Portrait de Nono75
30/juillet/2016 - 20h34
antinea45 a écrit :

si je comprend bien les journalistes peuvent débiter n'importe quelles conneries et si tu dément pas, tu l'as dans l'os ? Belle mentalité !

Par contre pour faire de la rétention d'information et de la propagande gauchiste,  ils sont fortichent aussi 

ça au moins c'est du journalisme de l'investigation :bigsmile:

Alors non, tu n'as pas bien compris.

Si le club n'a pas démenti l'information, qu'est ce que cela peut bien vouloir signifier selon toi ?...

Portrait de Noodles1
30/juillet/2016 - 17h11
Seaskua... a écrit :

Charte des journalistes de Munich

 

Les devoirs essentiels du journaliste, dans la recherche, la rédaction et le commentaire des événements, sont :

1) respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître ;

2) défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique ;

3) publier seulement les informations dont l’origine est connue ou les accompagner, si c’est nécessaire, des réserves qui s’imposent ; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et les documents ;

4) ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents ;

5) s’obliger à respecter la vie privée des personnes ;

6) rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte ;

7) garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement ;

8) s’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation, les accusations sans fondement ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information ;

9) ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste ; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs ;

10) refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction.

 

"Refuser toute pression et n’accepter de directives rédactionnelles que des responsables de la rédaction."

 

Oui et pour les responsables de la rédaction qui donnent les directives ,elle se trouve où la charte ??  A Bisounoursville  ou à Utopie-village ??

Portrait de Térisa
30/juillet/2016 - 14h51

"Quant aux articles qui ont évoqué le bilan financier du club, il avait tout loisir de les démentir" dixit le rédacteur en chef.

 

Donc, on balance n'importe quoi dans le journal et l'autre con n'as qu'à démentir. S'il le fait pas c'est pour sa pomme.

Dole de conception du travail de journaliste.

Les plus vus