30/07/2016 07:03

Turquie: Après la tentative de coup d'état, la purge s'étend et des journalistes sont menacés de prison

La purge en Turquie s'est étendue vendredi au monde des affaires, avec de premières gardes à vue de dirigeants d'entreprise tandis qu'une vingtaine de journalistes étaient menacés de prison, deux semaines après le putsch raté.

Le ministre de l'Intérieur Efkan Ala a annoncé vendredi de nouveaux chiffres donnant la mesure de ce "grand ménage" après la nuit du soulèvement du 15 juillet qui s'est soldée par 270 morts et a représenté la pire menace pour le pouvoir islamo-conservateur du président Recep Tayyip Erdogan.

A ce jour, plus de 18.000 personnes ont été mises en garde à vue à un moment donné, dont près de 10.000 sont poursuivies et placées en détention préventive, a dit le ministre, et 3.500 ont été libérées.

Quelque 50.000 passeports ont été annulés, une "précaution contre le risque de fuite des terroristes", a précisé un responsable turc, alors que la Turquie s'est installée dans l'état d'urgence pour trois mois, ce qui autorise la prolongation des gardes à vue jusqu'à 30 jours pour éradiquer "le virus".

Accusé du putsch par le président Erdogan sans qu'aucune preuve publique n'ait été fournie, le prédicateur septuagénaire Fethullah Gülen a démenti tout rôle dans le coup d'Etat avorté, depuis son exil américain.

Mais ses sympathisants présumés sont les victimes d'une chasse aux sorcières radicale qui touche l'armée, les médias, la justice et l'éducation.

La Turquie a étendu vendredi au monde de l'entreprise sa traque aux gulénistes, alors que l'Union européenne laissait entrevoir un gel des négociations d'adhésion d'Ankara en cas de violation de l'Etat de droit. Mustafa Boydak, président du conglomérat familial Boydak Holding, a été arrêté à Kayseri (centre), en même temps que deux dirigeants de son groupe, Sukru Boydak et Halit Boydak, a rapporté l'agence progouvernementale Anadolu.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
7/août/2016 - 06h05
Ce pays est proche du KO
Portrait de Jarod26
7/août/2016 - 05h17
blam a écrit :

Bravo ...

tant que ça oO
Portrait de Jarod26
7/août/2016 - 05h17
que c'est beau ce pays smiley
Portrait de highglandeur
30/juillet/2016 - 18h14

lol ! la purge ne dérangeait personne mais maintenant qu'il s'en prend aux journalistes, le monde se réveille. Ca confirme que c'est bien une caste à part qui possède un réel pouvoir et c'est cela la vraie dictature, celle de l'info!

Portrait de MC26
30/juillet/2016 - 09h57

ERDOGAN est un islamiste intégriste....et nous voyons de quoi il est capable ...UE doit en prendre note car les "droits de l'homme" "les droits de la presse" sont bannis par ce dictateur qui est dangereux pour l'EUROPE....

Les plus vus