27/07/2016 16:59

Marceau Long, ancien vice-président du Conseil d'Etat et PDG de l'ORTF est décédé à l'âge de 90 ans

Marceau Long, grand commis de l'Etat qui avait notamment été vice-président du Conseil d'Etat et PDG de l'ORTF, est décédé à l'âge de 90 ans, a annoncé mercredi l'Elysée, le président Hollande saluant "la mémoire d'un homme inspiré par le sens de l'Etat".
Vice-président du Conseil d'Etat entre 1987 et 1995, le nom de Marceau Long, décédé samedi, est aussi associé à la commission en charge de la réforme de la nationalité française, qu'il avait présidée en 1987.
Il avait également été membre de la commission Stasi sur la laïcité en 2003.
Dans un communiqué, l'Elysée a salué "un immense serviteur de l'Etat", qui "a eu la charge des plus hauts emplois publics" et fut "un très grand réformateur".
Le Premier ministre Manuel Valls a également rendu hommage à ce "grand républicain" qui "au Conseil d'Etat, comme dans tous ses travaux sur la nationalité, l'intégration ou la laïcité" n'a "jamais cessé de défendre l'équilibre entre l'exercice des libertés et l'action de la puissance publique", selon un communiqué de Matignon.
L'ENA, dont il était sorti major en 1951 (promotion "Europe"), a aussi fait part de sa "profonde tristesse", tandis que le Conseil d'Etat a souligné que Marceau Long avait "joué un rôle déterminant dans la refondation de la 
juridiction administrative et l'évolution de sa jurisprudence", avec en particulier "la création des cours administratives d'appel". 
Né 22 avril 1926 à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), lauréat du concours général, Marceau Long était entré au Conseil d'Etat en 1952. 
Conseiller technique dans les cabinets de plusieurs ministres à partir de 1956, il devient directeur général de l'Administration et de la Fonction publique (1961-67), puis secrétaire général du ministère de la Défense nationale (1967-73).
Ses qualités de gestionnaire lui valent d'être appelé en 1973 pour prendre la tête de l'ORTF, poste qu'il occupera jusqu'en 1974.
En 1975, Valéry Giscard d'Estaing lui confie le secrétariat général du gouvernement, poste qu'il conserve jusqu'à sa nomination, en juin 1982, à la présidence d'Air Inter. Nommé en juillet 1984 président du conseil d'administration d'Air France, il abandonne cette fonction en février 1987 pour la vice-présidence du Conseil d'Etat.
C'est aussi à Marceau Long que Jacques Chirac, alors Premier ministre, confie la présidence d'une commission chargée d'étudier le projet Chalandon de code de la nationalité, qui provoque un tollé.
Le rapport final de la commission sera salué comme un succès par toute la classe politique. Il avait aussi été notamment chargé en 1989 de présider le Haut Conseil à l'intégration.
Selon le Conseil d'Etat, les obsèques de Marceau Long, qui était Grand-Croix de la Légion d'honneur, auront lieu vendredi à Puyricard (Bouches-du-Rhône).


Regardez les premières images de 2016 sur les... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Grosman
28/juillet/2016 - 11h37

Paix à tous !smileysmiley

Portrait de BelleGazou8
28/juillet/2016 - 10h21
PLIM a écrit :

RIP à sa famille.

Vous souhaitez à sa famille de "Reposer en Paix" ?!!! Comme si elle était ENFIN débarrassée de celui qui est parti pour un monde que l'on espère meilleur...

Portrait de Morlock3
27/juillet/2016 - 19h23

R.I.P

Les plus vus