29/07/2016 19:43

EN DIRECT - Attaque d'une église à Saint-Etienne-du-Rouvray: Un homme chez qui a été retrouvée une vidéo d'un des terroristes mis en examen

19h44:  Un homme chez qui a été retrouvée une vidéo d'un des terroristes mis en examen

11h11: Invité de BFM TV et RMC, Jean-François Copé, député-maire LR de Meaux et candidat à la primaire de la droite a déclaré, qu'il "faut changer notre modèle (...) changer de logiciel et mettre la sécurité en numéro un".
"Mon idée, c'est qu'il faut changer de modèle parce qu'on a changé d'époque. Aujourd'hui, 33% du PIB c'est pour le social et 3% pour la sécurité. Tout est dit!".

"Il faut renforcer la sécurité! Est-ce que le social sert à quelque chose tel qu'il est mené aujourd'hui? Est-ce que la précarité ne s'est pas accrue?".

10h36: Un Syrien a par ailleurs été interpellé hier dans un centre d'accueil de demandeurs d'asile de l'Allier, selon une source proche de l'enquête

10h29: Un Français de 30 ans, dans l'entourage familial d'Abdel Malik Petitjean, l'un des auteurs de la prise d'otages, et un mineur de 16 ans dont le frère, proche de l'autre tueur Adel Kermiche, est parti dans la zone irako-syrienne en mars 2015, étaient toujours entendus par les enquêteurs.

10h28: Trois personnes étaient en garde à vue ce matin, dont un demandeur d'asile syrien, dans l'enquête sur l'attaque djihadiste dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, et deux autres ont été relâchées, selon des sources judiciaire et proche de l'enquête. 
.

*** JEUDI 28 JUILLET ***

.

16h15: un homme parti en Turquie avec un des tueurs placé en garde à vue

15h20: Les obsèques du père Jacques Hamel devraient avoir lieu mardi matin, à Saint-Etienne-du-Rouvray ou dans la cathédrale de Rouen.

"Les obsèques devraient avoir lieu mardi matin", a indiqué Joachim Moyse, premier adjoint au maire de Saint-Etienne-du-Rouvray. "Nous n'avons pas encore déterminé l'heure, ni le lieu", a-t-il ajouté. "Deux hypothèses sont envisagées: soit l'église Sainte-Thérèse du Madrillet (la deuxième église de la ville, NDLR) soit la cathédrale de Rouen", a-t-il précisé. L'incertitude demeure aussi pour le lieu de l'inhumation. "Jacques Hamel était un Stéphanais dans son coeur et dans sa tête, il serait juste et légitime qu'il soit enterré ici", a estimé Joachim Moyse.

12h20: Saint-Etienne-du-Rouvray: La marche blanche prévue aujourd'hui est annulée en raison de l'interdiction de la préfecture

11h11: Le président François Hollande a officialisé jeudi la constitution d’une Garde nationale qui sera «bâtie à partir des réserves opérationnelles existantes», a annoncé l’Elysée dans un communiqué.

«En accord avec le travail» réalisé par des parlementaires qu’il a rencontrés jeudi matin, le chef de l’Etat «a décidé que la Garde nationale serait bâtie à partir des réserves opérationnelles existantes (...).

Les modalités de formation et la ventilation des forces de protection sur le territoire français seront définies en concertation avec l’ensemble des acteurs» avec une communication en Conseil de défense début août et une consultation des parlementaires en septembre, écrit la présidence.

10h57: A-M. Petitjean a été repéré en Turquie le 10 juin et signalé à la France le 29 juin par les services turcs, selon iTélé

09h34: Ces gardes à vue, qui ont débuté hier, "devraient permettre de recueillir des éléments sur le profil du tueur. Rien à ce stade ne dit que ces personnes ont quelque chose à voir avec la tuerie", a précisé la source.

Une quatrième personne, un mineur de 16 ans, né en Algérie, interpellé mardi, était toujours entendue ce matin. Son frère fait l'objet d'un mandat d'arrêt pour être parti dans la zone irako-syrienne en mars 2015 avec les papiers d'identité de l'autre tueur Adel Kermiche.

09h20: Trois personnes dans l'entourage familial d'Abdel Malik Petitjean, identifié comme le second tueur de Saint-Étienne-du-Rouvray, ont été placées en garde à vue, indique une source proche de l'enquête.

08h25: Selon une source proche de l'enquête, il était fiché pour radicalisation par les services de renseignement français depuis le 29 juin. Le premier tueur a été identifié comme étant Adel Kermiche, un Français de 19 ans, assigné à résidence avec un bracelet électronique après être sorti de prison en mars.

08h24: Le deuxième homme impliqué dans l'assassinat d'un prêtre dans une église du nord-ouest de la France mardi a été formellement identifié comme étant Abdel Malik Nabil Petitjean, 19 ans, a annoncé jeudi le parquet.

.

*** MERCREDI 27 JUILLET ***

.

20h42: Le groupe Etat islamique (EI) a diffusé mercredi une vidéo dans laquelle deux hommes présentés comme les auteurs de l'attaque contre une église du nord-ouest de la France prêtent allégeance au chef de cette organisation.

Cette vidéo diffusée par l'agence Amaq, organe de propagande de l'EI, montre deux jeunes hommes à côté d'une bannière de l'EI, l'un d'eux récitant en arabe avec un fort accent le texte traditionnel d'allégeance à l'"émir des croyants" Abou Bakr al-Baghdadi.

Les deux hommes, barbus et se présentant sous les noms de guerre d'Abou Omar et Abou Jalil al-Hanafi, jurent "obéissance" au chef de l'EI en se tenant la main.

Deux jihadistes ont égorgé mardi un prêtre et grièvement blessé une personne lors d'une prise d'otages dans l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans le nord-ouest de la France.

Le groupe extrémiste avait affirmé le même jour que l'attaque avait été exécutée par deux de ses "soldats", selon l'agence Amaq.

Les auteurs de l'attaque "répondaient aux appels à prendre pour cible les pays de la coalition" internationale qui combat l'EI en Irak et en Syrie, d'après Amaq.

14h37: François Hollande assistera à la messe d'hommage à Notre-Dame-de-Paris

12h59: « Près de 23.500 policiers, gendarmes, militaires, réservistes mobilisés » pour sécuriser les événements cet été en France

12h17: Le second terroriste aurait été identifié, selon Le Point

Agé de 20 ans, il a reçu une balle dans la tête.

"Son identité présumée a été établie dans un premier temps grâce à la pièce d'identité retrouvée sur les lieux. Une identification ADN est encore en cours", précisent nos confrères.

Plusieurs perquisitions ont eu lieu dans son entourage, en fin de matinée.

12h04: Plus de 23 000 policiers, gendarmes, militaires et réservistes supplémentaires vont être mobilisés pour sécuriser les événements estivaux, annonce Bernard Cazeneuve

11h55: "Nous allons créer d'ici à la fin du quinquennat 9 000 postes" dans les forces de sécurité. (Bernard Cazeneuve)

11h49: "Je suis sevré des polémiques quotidiennes engendrées par l'opposition" (Bernard Cazeneuve)

"Nous ne pouvons pas sortir de l'Etat de droit pour sauver nos valeurs" (Bernard Cazeneuve)

"Il peut y avoir des propositions de l'opposition retenues mais on ne peut pas porter atteinte â l'État de droit" (Bernard Cazeneuve)

11h46: "23 500 policiers, gendarmes, militaires et réservistes supplémentaires qui seront mobilisés pour sécuriser" 56 événements à venir (Bernard Cazeneuve).

11h40: Jean-Yves Le Drian annonce une "répartition plus importante des forces Sentinelle en province"

"A ce jour, il y a 4.000 militaires à Paris, 6.000 en province" (Jean-Yves Le Drian)

11h14: Le gouvernement saoudien a vivement dénoncé mercredi l'attaque contre une église en France au cours de laquelle un prêtre a été égorgé et qui a été revendiquée par le groupe jihadiste Etat islamique (EI).

"Le royaume saoudien condamne dans les termes les vifs l'attaque terroriste" contre l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray (nord-ouest), a déclaré un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Dans un communiqué publié par l'agence officielle Spa, le porte-parole a ajouté que "ce lâche acte terroriste est rejeté par la religion musulmane qui enjoint de protéger les lieux de culte et interdit leur profanation".

Cet attentat est "contraire à toutes les religions, les valeurs et préceptes humains, et toutes les conventions et traités internationaux", a encore dit le porte-parole, dont le pays abrite les deux premiers lieux saints de l'islam, à La Mecque et Médine.

10h18: Nicolas Sarkozy estime mercredi, au lendemain de l'assassinat d'un prêtre dans une église près de Rouen, que les dispositions européennes sur la double peine "doivent être adaptées", jugeant "indispensable" que tout étranger condamné à plus de cinq ans d'emprisonnement "soit expulsé systématiquement".
Il est "indispensable d'expulser immédiatement tout étranger condamné pour terrorisme, ce que la réforme de la double peine en 2003 n'a jamais empêché", affirme l'ancien président dans un entretien publié mercredi sur le site du Monde. Nicolas Sarkozy était ministre de l'Intérieur lorsque les conditions d'application de la double peine pour les étrangers - condamnation à une peine et expulsion - avaient été modifiées, une réforme critiquée par l'extrême droite.
"Mais il faut aller plus loin", estime l'ancien chef de l'Etat, soulignant que "le situation sécuritaire n'a plus rien à voir". "En 2003, les conditions d'application de la double peine avaient été modifiées pour tenir compte des obligations européennes sur la vie familiale", justifie-t-il. "Aujourd'hui, ce sont ces dispositions européennes qui doivent être adaptées car il est indispensable que tout étranger condamné pour un crime ou un délit à une peine de plus de cinq ans d'emprisonnement soit expulsé systématiquement", estime-t-il.

10h00: Les représentants des cultes en France ont demandé mercredi à François Hollande que les lieux de culte fassent "l'objet d'une plus grande attention" de la part des autorités en matière de sécurité, a rapporté le recteur de la grande mosquée de Paris, Dalil Boubakeur.
"Nous avons profondément souhaité, les uns et les autres, que nos lieux de culte (juifs, chrétiens, musulmans...) soient l'objet d'une plus grande attention, d'une attention soutenue, puisque même le plus humble des lieux de culte est aussi l'objet d'une agression", a-t-il dit à l'issue d'une réunion à la présidence française au lendemain de l'égorgement d'un prêtre dans une petite église du nord-ouest du pays.

09h58: La ville de Saint-Etienne-du-Rouvray indique que la cellule psychologique mise en place hier pour accompagner les habitants reste ouverte aujourd'hui.

09h29: "Daesh veut dresser les uns contre les autres les enfants d'une même famille" (Monseigneur André Vingt-Trois)

09h26: "Les musulmans de France rejettent de la façon la plus formelle tous ces actes criminels" (Dalil Boubakeur -recteur de la grande mosquée de Paris)

09h19: "Nous ne pouvons pas entrer dans le jeu de Daesh, qui veut dresser les membres d'une même famille les uns contre les autres" (Monseigneur André Vingt-Trois)

09h14: "L'unité est la condition de la victoire contre Daesh" (représentants religieux français)

08h57: Le respect de la Constitution n’est «pas une argutie juridique», a rétorqué mercredi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve à Nicolas Sarkozy, qui a critiqué l’action du gouvernement après l’attaque jihadiste dans une église près de Rouen.

«Il ne s’agit pas d’arguties juridiques. Un ancien président de la République ne peut pas dire que le respect de la Constitution (...), que le respect des principes républicains est une argutie juridique, non, c’est un devoir moral», a répliqué le ministre de l’Intérieur sur Europe 1.

Alors que le président du parti Les Républicains a demandé mardi à l’exécutif «de mettre en oeuvre toutes les propositions» que la droite a «présentées depuis des mois, sans délai», et à renoncer aux «arguties juridiques», Bernard Cazeneuve a répondu que le gouvernement avait «pris beaucoup de propositions de l’opposition», citant par exemple le blocage administratif des sites internet appelant au terrorisme.

08h47: Le mineur placé en garde à vue dans le cadre de l'enquête sur l'attaque commise hier dans une église près de Rouen n'a "pas de liens" avec l'attentat d'après les premiers éléments de l'enquête, a indiqué aujourd’hui Bernard Cazeneuve, qui reste cependant "très prudent".

"Les premiers éléments qui apparaissent montrent qu'il n'y a pas de liens entre cet individu et ce qui s'est passé hier", a déclaré le ministre de l'Intérieur sur Europe 1.

08h45: Le président doit ensuite réunir dans cette matinée marathon un Conseil de sécurité et de défense à 08H45, avant un Conseil des ministres avancé à 09H30.

Le déplacement prévu en République tchèque demain après-midi a été annulé une nouvelle fois, après une première annulation à cause de l'attentat à Nice le 14 juillet, qui a fait au moins 84 morts.

08h44: La réunion entre François Hollande et les représentants des cultes, programmée au lendemain de la mort d'un prêtre égorgé dans son église à Saint-Etienne-du-Rouvray (Seine-Maritime), a commencé ce matin vers 8h00 à l'Elysée.
La conférence des représentants des cultes (CRC) réunit les Eglises catholique, orthodoxe, protestante, ainsi que les représentants de l'islam, du judaïsme et du bouddhisme en France. "Nous devons être ensemble", a justifié hier le président de la République.

Le chef de l'Etat avait déjà reçu hier soir l'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun. Il a aussi appelé le pape François pour lui exprimer "le chagrin du peuple français" après cet attentat.

08h43: Bernard Cazeneuve annonce que l'identification du second terroriste "est toujours en cours"

08h40: Ce que l'on sait ce matin de l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray

Deux hommes porteurs d’armes blanches ont surgi dans l’église de cette commune populaire de 29.000 habitants située dans l’agglomération de Rouen à l’heure de la messe matinale, vers 09h25. Ils ont pris en otages six personnes, le prêtre, trois religieuses et un couple de paroissiens. L’une des religieuses est parvenue à prendre la fuite et à donner l’alerte.
La brigade d’intervention (BRI) et une brigade anti-criminalité arrivées sur place ont tenté d’entamer une négociation avec les terroristes.
Les policiers ont ensuite tenté une incursion, sans succès. Peu après, trois otages - les deux religieuses et une paroissienne - sont sortis de l’église suivis par les deux terroristes criant «Allah Akbar», dont l’un portait une arme de poing. Les deux assaillants ont été tués par la BRI.
L’un d’eux a été trouvé porteur d’un faux engin explosif et de trois couteaux, l’autre qui tenait dans la main un minuteur de cuisine portait un sac à dos à l’intérieur duquel a été trouvé un faux engin explosif.
Dans l’église, ont été retrouvés le corps du prêtre, tué par arme blanche à la gorge et au thorax et celui d’un paroissien, blessé par arme blanche à la gorge. Il a été hospitalisé, ses jours ne seraient pas en danger.
Selon le témoignage de la religieuse parvenue à s’enfuir, les terroristes se sont «enregistrés» au moment du crime, l’un a fait «un peu comme un sermon autour de l’autel en arabe» avant l’assassinat du prêtre.
L’attaque a été perpétrée par «deux terroristes se réclamant de Daech» (acronyme du groupe jihadiste État islamique, EI), a affirmé le président François Hollande. L’EI les a présentés comme deux de ses «soldats».
L’un des deux auteurs a été formellement identifié après comparaison de ses empreintes papillaires comme étant Adel Kermiche, 19 ans, né à Mont-Saint-Aignan (Seine-Maritime), a indiqué le procureur de Paris François Molins.
Sans mention à son casier judiciaire, il était connu de la justice depuis qu’un membre de sa famille avait signalé sa disparition en mars 2015. Le jeune homme a été interpellé le jour même par les autorités allemandes alors qu’il utilisait l’identité de son frère pour se rendre en Syrie.
Placé en garde à vue à son arrivée en France le 23 mars 2015, il sera mis en examen pour association de malfaiteurs en vue de la préparation d’un acte terroriste et placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction de quitter le département.
Mais un mois et demi plus tard, il avait de nouveau quitté le domicile familial et un mandat d’arrêt était délivré à son encontre. Localisé et interpellé en Turquie le 13 mai en provenance de Genève avec la carte d’identité de son cousin, il est expulsé vers la Suisse puis vers la France. A nouveau mis en examen, il est placé en détention provisoire jusqu’au 18 mars 2016, date à laquelle un juge antiterroriste ordonne son placement sous contrôle judiciaire avec assignation à résidence sous surveillance électronique. Le parquet a fait appel de cette décision, sans succès.
L’identification du second terroriste tué par les services de police est toujours en cours.
La section antiterroriste du parquet de Paris s’est saisie de l’enquête, confiée à la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Un mineur de 16 ans né en Algérie a été placé en garde à vue. Il s’agit du frère cadet d’un individu faisant l’objet d’un mandat d’arrêt pour être parti sur la zone irako-syrienne le 29 mars 2015 avec les papier d’identité d’Adel Kermiche.

Le père Jacques Hamel, prêtre auxiliaire de la paroisse de 86 ans, a été égorgé. Selon le site du diocèse de Rouen, il était né en 1930 à Darnétal, une commune de Seine-Maritime. Ordonné prêtre en 1958, il avait fêté son jubilé d’or en 2008.

Un paroissien de 86 ans a été grièvement blessée.

08h26: Par dizaines les habitants se sont rendus mardi soir à la mairie de Saint-Étienne-du-Rouvray (Seine-Maritime) pour rendre hommage au père Jacques Hamel, égorgé dans l’église de la ville par deux preneurs d’otage, un acte revendiqué par le groupe État islamique.

«Sincères condoléances, quelle horreur, quelle barbarie. J’espère plus jamais çà», a écrit un jeune sur le registre de condoléances ouvert par la mairie. «A notre prêtre avec qui nous avons partagé toutes les étapes catholiques de notre enfant», a rédigé une mère de famille.

Devant l’édifice municipal, de pierres et de briques, des dizaines de bougies ont été allumées. Quelques petits bouquets ont été déposés.

La mairie, dirigée par une municipalité communiste depuis des décennies, est le lieu privilégié des hommages car l’église, où le prêtre de 86 ans, a été assassiné, est pour le moment inaccessible, ses abords étant bouclés par la police.

Trois tentes blanches ont été dressées et barrent la rue, empêchant de voir l’édifice. Les riverains de l’église sont amenés à leur domicile par des policiers.

07h52: "Il faut tirer les leçons de ce qui s'est passé, avec un terroriste qui voulait partir 2 fois en Syrie" (Henri Guaino sur France Info)

00h36: L'appel en Une de Libération demain pour "ne rien céder" face aux terroristes

.

.

 

00h26: Le Conseil des Imams de France (CIF) condamne «avec la plus grande fermeté l'assassinat lâche et odieux qui vient d'égorger un prêtre au moment de la prière dans l'église».

00h03: Une de Paris Normandie quotidien régional où s'est déroulé le drame

 

.

.

Mardi 26 juillet

.

21h23: Le procureur François Molins donne sa première conférence de presse après le meurtre d'un prêtre, à Saint-Etienne-du-Rouvray.

" Vers 9h25, le terrorisme a une nouvelle fois frappé.

L'alerte a été donné par une des religieuse qui s'est échappée.

Les policiers ont tenté une incursions, mais n'ont pu pénétrer dans l'Eglise car les otages faisaient "rideau"

Les deux individus se sont ensuite jetés sur les forces de l'ordre et ont été neutralisés.
L'un des terroristes s'est élancé sur les forces de l'ordre, "une arme au poing", aux "cris d'Allah Akbar

L'un des 2 auteurs a été formellement identifié.
Adel K., 19 ans, avait tenté deux fois de rallier la Syrie en 2015

Il a été interpellé en 2015 alors qu'il tentait de se rendre en Syrie puis placé sous contrôle judiciaire.

En mai 2015, une fois majeur, il entame un nouveau périple, accompagné d'un ami d'enfance.

Ils passent par la Suisse. Adel K. embarque le 12 mai à l'aéroport de Genève-Cointrin avec la carte d'identité de son cousin, sur un vol en direction de la Turquie.

Il est arrêté à l'aéroport d'Istanbul et renvoyé en Suisse où il est arrêté le 14 mai.

Il fera un séjour à la prison de Champ-Dollon avant d'être extradé vers la France.

Selon les journalistes de la Tribune de Genève qui avaient suivi l'affaire à l'époque, quand sa mère lui demande ce qui lui a pris, il répond simplement :

Adel K. a été mis en examen pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste et placé en détention provisoire 10 mois. 

Il a été libéré le 22 mars 2016 sous bracelet électronique.

Le procureur de Paris a rappelé que le parquet s'était opposé à la libération de l'un des deux assaillants, qui portait un bracelet électronique.

20h55: Les terroristes "veulent nous diviser, ils veulent la haine, le racisme, la montée de l'antisémitisme", estime le Premier ministre sur TF1.

"A chaque attentat, nous n'allons pas inventer une nouvelle loi", a assuré Manuel Valls

"Ceux qui disent qu'il faut de nouveaux dispositifs mentent.

Cette guerre va être difficile, longue.

Cette guerre intérieure, en notre sein, va mettre du temps.

Il faut expulser les prêcheurs de la haine et fermer les mosquées radicales.

Ce n'est pas en remettant en cause la démocratie qu'on gagnera", a poursuivi le Premier ministre.

"Plus que jamais nous devons faire bloc à ceux qui veulent diviser en s'attaquant a un prêtre, à l'église.

Il y a des centaines, des milliers d'individus radicalisés.

Ce combat nous devons le mener sur tous les fronts».

Interrogé sur sur un éventuel changement de la loi, il a déclaré : «le président a été extrêmement clair, nous avons aujourd'hui tous les outils».

.

.

20h00: François Hollande prend la parole depuis l'Elysée sur toutes les chaînes de télé:

"Attaquer une église, tuer un prêtre, c'est profaner la République qui garantit la liberté de conscience.

Un prêtre a été sauvagement assassiné.

C'est une nouvelle épreuve pour la nation.

Ce sont tous les Français qui se sentent atteints au fond d'eux-mêmes

Les terroristes veulent nous diviser, nous séparer.

Le Gouvernement mobilise toutes ses forces et applique et appliquera toutes les lois qui donnent la capacité d'agir aux policiers.

Mais je le dis restreindre nos libertés ne servirait à rien contre le terrorisme"

Notre pays fait la guerre mais il faut éviter les polémiques.

Cette guerre sera longue mais nous la gagnerons, nous devons faire bloc !"

.

.

.

19h25: Eric Ciotti demande "l'expulsion des personnes étrangères" fichées pour radicalisation

19h17: L'un des deux assaillants formellement identifié, il était inculpé pour lien avec le terrorisme

19h00: Le président François Hollande va s'exprimer à 20H depuis l'Élysée.

18h51: Manuel Valls sera l'invité du journal de 20 heures de TF1 ce soir.

L'archevêque de Paris, Mgr André Vingt-Trois, sera également l'invité de TF1.

18h42: Le procureur de la république de Paris François Molins tiendra une conférence de presse ce mardi soir à 21 heures

18h32: Le président de la République va rassembler mercredi matin un conseil de sécurité et de défense à l'Elysée, suite à la mort d'un prêtre à Saint-Etienne-du-Rouvray.

18h18: Une carte d'identité a été retrouvée sur le second assaillant, l'identification est en cours (itele)

18h10: "Je vais attaquer une église", aurait dit l'un des assaillants il y a deux mois, raconte un de ses proches à RTL.

"Je ne suis pas étonné, il m'en parlait tout le temps... il parlait de l'Islam... qu'il allait faire des trucs comme ça", déclare-t-il.
""Sur le Coran de La Mecque, il m'a dit: 'Je vais attaquer une église'.
Il m'a dit ça il y a deux mois en sortant de la mosquée. Sur la vie de ma mère, je ne l'ai pas cru", a-t-il ajouté.

18h01: La perquisition menée à Saint-Etienne-du-Rouvray est terminée et n'aurait rien donné, selon 20 minutes

17h58: Le maire de Saint-Etienne-Du-Rouvray s'exprime avec beaucoup d'émotion:

"Il est impérativement nécessaire qu'il ne se reproduise plus"

17h52: L'un des deux assaillants était porteur d'une fausse ceinture explosive (itele)

17h41: «Ils se sont enregistrés», explique sur BFMTV la soeur qui est sortie de l'église pour donner l'alerte.

Une source policière évoque au Figaro un appareil d'enregistrement manié par les terroristes. 

La religieuse décrit également la scène, le père Jacques Hamel «était à genoux», et l'un des bourreaux a prononcé «un sermon en arabe autour de l'autel», selon les termes de la religieuse.

17h24: Une opération du RAID en cours à St-Etienne-du-Rouvray

17h14: Le président des évêques appelle à un jour de jeûne et de prière vendredi

17h10: Les deux hommes avaient des armes blanches type couteau, "un vieux pistolet inopérant" et un "dispositif factice" faisant penser à la présence d'explosifs, selon une source de l'enquête.

16h03: L'opération de déminage menée par le RAID dans l'église est terminée

15h47: Une messe sera célébrée ce soir en la cathédrale de Rouen

15h40: François Hollande réunit tous les ministres concernés par l'attentat 

15h29: La religieuse qui a réussi à s’échapper pour donner l’alerte, a raconté au Figaro le début de l’attaque :

«Ils sont entrés brusquement. Ils ont pris l’espace. Ils parlaient en arabe. J’ai vu un couteau. Je suis partie au moment où ils commençaient à agresser le père Jacques. Je ne sais même pas s’ils ont réalisé que je partais».

Elle indique avoir été prise en charge par une cellule d’aide psychologique et se dit avant tout «en attente de nouvelles de [ses] soeurs» également présentes à la messe.

15h26: Une garde à vue est en cours dans le cadre de l'enquête (@itele)

15h13: Christiane Taubira sur Twitter: "Attentats de haine pure et de totale lâcheté. Ils creusent notre chagrin mais confortent nos choix de renforcer ce qui nous rassemble"

15h03: Le Conseil français du culte musulman dit sa "totale solidarité avec l’ensemble des chrétiens de France"

14h55: L'imam de Saint-Etienne-du-Rouvray "effaré" par le décès de son "ami" prêtre

14h44: Marine Le Pen: "La responsabilité de tous ceux qui nous gouvernent depuis 30 ans est immense.

Les voir bavarder est révoltant"

14h31: Nicolas Sarkozy prend la parole:

"C'est l'âme de la France qui est touchée (...)

Après l'attentat de Nice, notre pays est une fois encore frappé par la barbarie dans des circonstances inhumaines.

Les arguties juridiques, les précautions, les prétextes à une action incomplète ne sont pas admissibles.

Je demande au gouvernement de mettre en œuvre toutes les propositions que nous proposons depuis des mois.

C'est la guerre et il faut répondre"

14h10: L'Etat islamique revendique l'attaque de l'église près de Rouen

14h09: Selon Pierre-Henry Brandet (le Porte-parole du ministère de l'Intérieur), le pronostic vital ne serait plus engagé pour la 2e victime

13h59: La deuxième victime, qui se trouve actuellement entre la vie et la mort, a été réanimée par le SAMU, d’après des sources policières.

13h57: Nicolas Sarkozy s'exprimera depuis le siège des Republicains vers 14h30

13h52: L'un des deux assaillants, sous bracelet électronique, avait une autorisation de sortie de 8h30 à 12h30 (iTélé)

13h38: François Hollande parle sur place: 

"La menace est très élevée.

"Les terroristes ne renonceront à rien tant que nous ne les arrêterons pas

Il s'agit de deux terroristes se réclament de Daesh"

Nous sommes face à une épreuve, une de plus, après tout ce que nous avons vécu ces dernières années. (...)

J'ai pour tous les catholiques de France une pensée.

Je veux leur exprimer mon soutien.

Ce sont tous les catholiques qui ont été frappés, mais tous les Français qui sont concernés.

13h36: Dans un communiqué François Hollande dénonce «un ignoble attentat terroriste»

13h28: L'un des 2 suspects a passé près d'un an en prison en France avant son placement sous bracelet électronique (iTélé)

13h27: Le CRIF exprime son « sentiment d’horreur et de tristesse suite à la prise d’otage de l’église de Saint-Etienne du Rouvray et l’assassinat odieux du prêtre qui y officiait », et voit dans cet attentat la marque d'« une nouvelle étape dans la progression du terrorisme en France », exprimant son « indignation que des bâtiments religieux soient visés ».

13h24: Bernard Cazeneuve sur Twitter:

"A St-Etienne-du-Rouvray avec le Président. Effroi devant la barbarie, grande solidarité dans l'épreuve avec tous les catholiques de France"

13h17: Selon itele, l'un des assaillants a tenté de rejoindre la Syrie en 2015 mais a été refoulé en Turquie

13h09: L'archevêque de Rouen quitte les JMJ pour se rendre sur place

"Je serai dès ce soir dans mon diocèse auprès des familles et de la communauté paroissiale très choquée", écrit Mgr Dominique Lebrun. L'archevêque de Rouen était à Cracovie en Pologne, dans le cadre des Journées mondiales de la jeunesse.
"Le vicaire général, le père Philippe Maheut, est sur place depuis les premiers moments", précise Mgr Lebrun.
"Je laisse ici des centaines de jeunes qui sont l'avenir de l'humanité, la vraie. Je leur demande de ne pas baisser les bras devant les violences et de devenir les apôtres de la civilisation de l'amour", conclut-il.

13h07: François Hollande est arrivé sur les lieux et fait le point avec les forces de police

12h49: Le Vatican condamne "un meurtre barbare"

12h48: La victime est un prêtre âgé de 84 ans. Il était prêtre de la paroisse depuis une vingtaine d'années

.

.

12h47: Le pape François s'est aujourd'hui associé à "la douleur et à l'horreur" après la prise d'otages dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, ce matin.

12h39: "Horreur et barbarie à Saint-Etienne-du-Rouvray. Un prêtre assassiné.

Pensées pour les victimes,leurs familles.

Nous sommes tous bouleversés" (Alain Juppé, sur Twitter)

12h33: "Solidarité profonde et tristesse révoltée après l'attaque dans une église catholique. Ils ne réussiront pas à semer la haine et la peur" (Ségolène Royal, sur Twitter)

12h31: Bernard Cazeneuve et François Hollande viennent d'arriver sur place

12h30: L'un des deux preneurs d'otages était fiché "S" (M6)

12h27: "L'horreur encore ! Nos valeurs, notre identité sont attaquées. Changeons de stratégie et arrêtons de reculer!" (Jean-François Copé, sur Twitter)

12h15: Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, s'est exprimé

"François Hollande et Bernard Cazeneuve vont venir soutenir la communauté catholique, les habitants et les forces de l'ordre qui sont intervenus rapidement qui ont pu permettre de faire sortir trois otages vivants" (Pierre-Henry Brandet porte-parole du ministère de l'Intérieur)

"Les deux assaillants sont sortis et ont été abattus par les services de police"

"Ils sont rentrés dans l'église et ont pris en otages les cinq personnes qui s'y trouvaient"

"L'intervention rapide de la BRI de Rouen a permis de libérer 3 otages sains et saufs"

12h11: "Horrifié et révolté par drame de Saint-Etienne-du-Rouvray. Pensées et prières pour les fidèles. Félicitations aux policiers qui sont intervenus", a pour sa part déclaré Christian Estrosi sur Twitter

12h03: Sur Twitter, Manuel Valls s'est exprimé après la prise d'otages

"Horreur face à l'attaque barbare d'une église de Seine-Maritime. La France entière et tous les catholiques sont meurtris. Nous ferons bloc", déclare-t-il sur le réseau social.

11h56: L'enquête a été confiée à la sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

11h50: Un camion de déminage est arrivé dans la commune afin de s'assurer qu'il n'y ait pas de "dispositif de piégeage"

11h48: Le vicaire général de Rouen, Philippe Maheut, s’est rendu sur place, en l’absence de l’archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, actuellement aux Journées mondiales de la jeunesse (JMJ) à Cracovie (Pologne), a-t-on appris auprès de la Conférence des évêques de France.

11h45: Ce que l'on sait à 11h45

Au moins une personne a été tuée mardi matin lors d’une prise d’otages dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray, dans l’agglomération de Rouen, a-t-on appris de source policière, à l’issue d’une intervention qui a permis de «neutraliser» les deux preneurs d’otages.

L’otage tué est le prêtre de l’église, a-t-on précisé de même source.

«Un bilan complet est à suivre», a-t-on également indiqué.

Cette prise d’otages intervient douze jours après l’attaque au camion menée le soir du 14 juillet sur la Promenade des Anglais à Nice, qui a fait 84 morts et plus de 300 blessés, revendiquée par l’organisation jihadiste Etat islamique (EI).

Le président François Hollande, natif de Rouen, a quitté l’Elysée en fin de matinée pour se rendre sur place, a indiqué la présidence.

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve, qui avait prévu de recevoir à Beauvau les forces de sécurité et personnels engagés pour la sécurité du Tour de France avant de se déplacer dans l’après-midi à Bayonne pour y évoquer le dispositif de sécurité des fêtes qui démarrent mercredi, a également annulé ces rendez-vous pour se rendre sur place, a annoncé un porte-parole du ministère.

Les motivations des deux individus, neutralisés lors d’une opération de la Brigade de recherche et intervention (BRI) de Rouen, ne sont pas encore connues.

11h39: Le parquet antiterroriste a été saisi

11h32: Un fidèle serait dans un état d'urgence absolue (iTélé)

11h28: Le président François Hollande a quitté l'Elysée en fin de matinée mardi pour se rendre sur le lieu d'une prise d'otage terminée près de Rouen dans une église.

11h27: Le prêtre ainsi qu'un paroissien auraient été égorgés, selon Le Point.

Un policier aurait été également blessé.

11h18: A l'heure actuelle, aucun détail n'a été communiqué sur les revendications des preneurs d'otages

11h13: Le prêtre de l'église aurait été égorgé lors de la prise d'otages, rapporte Le Figaro

11h10: Les deux preneurs d'otages ont été"neutralisés" (ministère de l'Intérieur)

11h08: Sur Twitter, la police demande de ne pas franchir "le périmètre de sécurité pour prendre des photos/vidéos, vous perturbez le travail des policiers"

11h04: Le ministre Bernard Cazeneuve se rend sur place, selon iTélé

11h02: Prise d'otages dans une église près de Rouen: Les deux suspects auraient été abattus, selon Le Parisien

10h57: Deux hommes retiennent en otage un curé, deux sœurs et deux fidèles

10h54: La BRI de Rouen et le Raid sont mobilisés

10h52: Il y aurait de quatre à six otages dans cette église, située à Saint-Etienne-du-Rouvray

10h48: La police est sur place

10h46: Deux forcenés ont pris en otage le curé, deux sœurs et plusieurs fidèles dans l'église de la rue Gambetta au moyen d'armes blanches, indiquent nos confrères.

10h43: La prise d'otage a commencé vers 9 heures ou 9 heures 45, rapporte France 3 Normandie

10h42: Une prise d'otages est en cours dans une église à Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen

.


EN DIRECT - Prise d'otages dans une église près... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
7/août/2016 - 07h34
ça en fini plus
Portrait de Jarod26
7/août/2016 - 05h17
Filoû02 a écrit :

19 ans ..et déjà fiché S !!  Avenir prometteur bon vite stopper  !! 

Qu' attendent ils ( gvt ) pour dès aujourd'hui organiser un ramassage de tous les fichés S et les placés dans un lieu à l écart  ! 

 

le déluge filou =)
Portrait de Jarod26
7/août/2016 - 05h17
Filoû02 a écrit :

Une question  !!  Vu la situation catastrophique chez nous et dans certains pays voisins ,  et si nos politiciens essayaient je dis bien essayaient  !!  D entamer un contact avec les chefs de l EI afin de tenter une discussion  non ? 

c'est carrément la mission suicide oO
Portrait de Jarod26
7/août/2016 - 05h17
et ça continue à être la m... dans notre pays
Portrait de zeltron
30/juillet/2016 - 12h00
Tiens un "réfugié syrien" impliqué, décidément après le "réfugié syrien" qui a massacré une femme enceinte à la machette en Allemagne (grande discrétion médiatique) les chouchous des médias et des associations sont taquins.
Portrait de LoiSeauCelTe
30/juillet/2016 - 11h44 - depuis l'application mobile
Mr le Vicaire a écrit :
En cette fin de nuit, prions ensembles !

abruti va ça veut faire de l'humour mais ça ne fait que montrer que le foutu padamalgame est un échec. signalé.

Portrait de Padamalgam
30/juillet/2016 - 06h43
Hiram habif a écrit :

Le prêtre mort en martyr,

aura t il droit à 72 enfants de chœur vierges au paradis?

quand je lie des commentaires comme le votre, je me pose de plus en plus de questions sur le bien fondé de mon pseudo.

Portrait de Mr le Vicaire
30/juillet/2016 - 03h53
En cette fin de nuit, prions ensembles !
Portrait de Le Brochet
30/juillet/2016 - 00h21

Vous avez de bonnes idées cher Barbeau !

Portrait de Le Barbeau
30/juillet/2016 - 00h19

Il faudrai s'en servir pour la pêche aux requins,un hameçon dans le nez et c'est bon,rentabilité ,efficacité !

Portrait de avocaltitude
28/juillet/2016 - 18h40

"Les grands malheurs publics et la corruption des gouvernements ont pour cause l'IGNORANCE l'OUBLI et le MEPRIS. Nos dirigeants seraient vraiment bien inspirés de relire le préambule de la Déclaration UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME de 1789 et de combattre les vraies causes du terrorisme en France. Elles sont au nombre de trois et il y a URGENCE.

Portrait de Pirate 92
28/juillet/2016 - 11h11

L'Article 16 de la Constitution, dans notre état de droit, est il applicable en l'espèce ?

Nous ne pourrons pas dire que nous dévierions de l'état de droit incidemment ?

Sous réserve d'en respecter la procédure de mise en oeuvre bien sûr.....

Portrait de LoiSeauCelTe
28/juillet/2016 - 10h39

les proches mentent ou alors ils cautionnent

est-ce qu'il y a un numéro vert en place d'ailleurs pour que nous autres citoyens on puisse signaler ces barbus?

 

Portrait de LoiSeauCelTe
28/juillet/2016 - 10h25

Il y a un truc qui cloche

comment la mère (qui a dit en passant hier "qu'on me le prouve!" et "les preuves ça se fabrique") n'a rien vu

mer**, 19 ans, c'est encore jeune non? le type avait passé son bac, il semblait "intégré", il essaie de passer en syrie et la mère ne s'interroge pas?

elle est a minima complice

Portrait de jamaiscontent
28/juillet/2016 - 06h33

Beaucoup,  et dont une partie du gouvernement ne sont pas pour !, mais il va falloir l'appliquer, si l'on veut plus de sécurité , je m'explique : toutes personnes se rendant en Syrie ,d'office,  leurs signifier qu'il n'y aura plus de retour sur le sol Français et ce définitivement ,avec à la clé perte de nationalité Française !!!!

Portrait de Maracudja
28/juillet/2016 - 00h09
antinea45 a écrit :

Je vois que les cassos pullulent ce soir, y a un nid ?

Faites gaffe chérie, à force de pondre des mômes et de vous gaver d'allocs, vous allez finir par éclater !

:p

MDR Vous savez strictement rien de ma vie, alors évitez de dire des âneries. Je ne faisais que souligner la bêtise d'attaquer le Président sur son physique alors que votre Marine LE PEN est obèse elle aussi !!!

Portrait de Maracudja
27/juillet/2016 - 23h45
antinea45 a écrit :

Gras du bide à dit hier que si on expulsait les pauvres étrangers délinquants qui tuent et qui volent c'était anticonstitutionnel

Le mec ne pense même pas à changer les lois archaïques et les adapter aux situations d'aujourd'hui ! 

c'est pour dire à quel point il est débile et surtout dangereux pour les français !

"Gras du Bide"

 

Savoureux de lire cette attaque sur le physique venant de la part de quelqu'un qui soutient Marine LE PEN qui elle-même est une GROSSE TRUIE !!!  MDR

Portrait de verocilaptor
27/juillet/2016 - 21h59

Et les boutonneux d'Anonymous, ils en sont où dans leur combat contre les terroristes ? Ah oui, c'est plus facile de s'en prendre aux forces de l'ordre, comme cet abruti de Korben (Google is your friend)

Portrait de Telesky
27/juillet/2016 - 21h17
antinea45 a écrit :

non !! les virer tous simplement 

et pour votre gouverne personnel ce n'est pas 6 millions mais environ 10 millions !  

ils se reproduisent vite pour des allocs 

on te regarde Lapin ... vas y vire 

pour les chiffres c'est toujours "à la louche" à la manière MLP  smiley   ou MMLP  la future engagée  dans la réserve ... mdr!!!

Sinon  c'est "la gouverne"  .. donc "personnelle"   ...  et oui même les gens qui n’écrivent pas le  français correctement  se reproduisent aussi très vite   ..

patriote de mon ..c ...

Portrait de Telesky
27/juillet/2016 - 21h05
ardennes 08 a écrit :

ne comptez pas là-dessus, dans les banlieues ils nous haissent, nous autres les "souschiens" comme ils nous appellent , c'est un abime qui nous sépare avec eux...que dis-je , un abysse.

smiley 

on se demande bien pourquoi !   vous si gentils avec eux !!  smiley

Portrait de duconeau671
27/juillet/2016 - 18h46
ardennes 08 a écrit :

ne comptez pas là-dessus, dans les banlieues ils nous haissent, nous autres les "souschiens" comme ils nous appellent , c'est un abime qui nous sépare avec eux...que dis-je , un abysse.

T'as des banlieues dans ton trou ardennais ?? Non ? Alors tu sais quoi de ce qui s'y passe ?

Portrait de seb2746
27/juillet/2016 - 18h00
christianpadav a écrit :

Les musulmans de France ne doivent pas rester silencieux mais au contraire se lever et manifester leur soutient a leurs frères Chrétiens de France.

Une manifestation musulmane ?

 

Vu le climat depuis 3 ans, ce serait repris par des politiques et des médias comme quoi ils essayeraient de renverser le pays...

C'est là tout le fond du problème, si ils parlent on écoutent pas, si ils manifestent c'est des dangereux islamistes radicaux...

 

Après se lever, il le font tout les jours pour faire avancer la France sans rien dire depuis des décennies et en prennent plein la tronche tout les jours...

Portrait de Footix
27/juillet/2016 - 16h39
ardennes 08 a écrit :

entendu hier soir à la TV une journaleuse qui précisait avec insistance que les policiers avaient abattus les deux islamistes sans faire de sommation auparavant ! cela ne va pas tarder à faire polémique, les bien-pensants ne vont pas apprécier cette exécution "sommaire" des deux égorgeurs.

2 associations musulmanes commencent aussi à poser la question sur les methodes des forces de police qui ont fait l'usage d'armes à feu contre ces 2 "jeunes" qui n'etaient armés que de couteaux.

Portrait de muhahahaha
27/juillet/2016 - 15h01

selon certaines sources l'armée francaise se reorganise en ce moment même afin d'être prête a combattre des maquis mobiles islamiques déjà présent sur le territoire francais et ravitaillés par des soutiens logistiques au sein de la population immigrée. 

Portrait de seb2746
27/juillet/2016 - 14h41

D'un coté on fait la une avec la complicité des médias pour dire qu'on met des "visuellement" des militaires PARTOUT (mais aucun contrôle de rien dans certains aéroport Français, juste des beaux uniformes tout propre).

 

Mais :1. ils n'ont pas le droit de tirer ou d'intervenir (dit et re-dit plusieurs fois même en situation), juste parfois le droit de riposter...

2. ils ne peuvent pas être partout car on a besoin d'aller protéger nos colonies et notre pétrole/mines

3. on mets maintenant les légionnaires donc avec dans ses rangs des anciens violeurs/assassins/tueurs multi-récidivistes AVEC des armes pour protéger les Français

 

J'ai du mal à comprendre l'idée, loin de remettre l'entrainement en doute des légionnaires (mon grand père ayant été formateur là-bas), c'est comme si demain on libère des terroristes, qu'on leur donnent des armes et qu'on les lâche dans la nature officiellement pour combattre les terroristes...

Portrait de abel1945
27/juillet/2016 - 13h35

Salman Rushdie frappe Fort !!!

On savait déjà que Salman Rushdie, le célèbre auteur des Versets sataniques, n’a pas la langue dans sa poche. Il a toujours dénoncé la montée de l’islamisme et l’aveuglement de l’Occident face à l’intégrisme.

Mais dans une récente entrevue dans le magazine L’Express, il s’en prend carrément à la gauche, à certains intellectuels, et il assène deux ou trois vérités à ceux qui n’ont rien compris après les assassinats à Charlie Hebdo.

Qui est Charlie ?

Salman Rushdie vit dans la clandestinité sous protection policière depuis 1989, quand une fatwa a été lancée contre lui.

Qu’est-ce qui a changé dans les mentalités un quart de siècle plus tard? lui demande le journaliste de L’Express. «Plus de 25 ans après les Versets sataniques, il semble qu’on en ait tiré de mauvaises leçons. Au lieu d’en déduire qu’il faut s’opposer à ces attaques contre la liberté de s’exprimer, on a cru qu’il fallait les calmer par des compromis et des renoncements.»

Vous avez bien lu. Rushdie n’en revient pas: on se met à genoux devant les intégristes au lieu de se tenir debout devant eux.

Comment en est-on arrivé là? «On peut déplorer un retour du politiquement correct dans les milieux intellectuels», répond l’auteur.

En fait, ce que déplore Rushdie, c’est qu’aujourd’hui ce soit la gauche qui refuse de se battre pour la liberté d’expression. On en a eu un bel exemple plus tôt cette année quand de grands auteurs (dont le Canadien Michael Ondaatje et l’Américaine Joyce Carol Oates) ont refusé de participer à une remise de prix du courage à Charlie Hebdo lors du congrès de l’association de défense de la liberté d’expression PEN.

«J’ai alors eu la sensation que si les attaques contre Les Versets sataniquesavaient lieu aujourd’hui, ces gens ne prendraient pas ma défense et useraient de ces mêmes arguments contre moi, en m’accusant d’insulter une minorité ethnique et culturelle.»

C’est quand même le monde à l’envers! Alors qu’en 1989 c’étaient les gens de droite (dont l’entourage de Margaret Thatcher) qui avaient critiqué Rushdie en lui lançant qu’il avait fait de la provocation, aujourd’hui c’est la gauche qui refuse de défendre la liberté d’expression de Charlie Hebdo. La raison invoquée par ces grands intellectuels, supposément progressistes et tolérants, pour snober Charlie Hebdo? Ils trouvaient le magazine islamophobe.

Un argument que réfute Rushdie de façon cinglante. Charlie est tout sauf raciste. «En vérité, ce point, le contenu même du magazine, est sans importance, car la liberté de parole implique de défendre l’expression d’opinions que vous ne partagez pas. Ces personnes, rappelons-le, ont été assassinées parce qu’elles faisaient des dessins.»

Les islamophobes

Rushdie, qui est lui-même issu d’une famille musulmane, lance une affirmation qui va faire frémir certains intellectuels québécois. «Il faut en finir avec ce tabou de la prétendue “islamophobie”. Pourquoi ne pourrait-on pas débattre de l’islam? Il est possible de respecter des individus, de les préserver de l’intolérance tout en affichant son scepticisme envers leurs idées, voire en les critiquant farouchement. Combattre l’extrémisme, je le répète, n’est pas combattre l’islam. Au contraire. C’est le défendre.»

Vous ne trouvez pas que ça fait bien d’entendre ça de la bouche d’un grand penseur comme Salman Rushdie?

Portrait de Laziq
27/juillet/2016 - 13h09

Sur Fdesouche :

 

Un politicien allemand : "Nous avons importé des gens complètement abrutis".

 

La Suisse débordée : "un tiers des réfugiés du Proche-Orient souffrent de troubles mentaux".

 

-

 

Un fait occulté par les médias et les politiques : la consanguinité dans nombre de pays musulmans.

Portrait de Laziq
27/juillet/2016 - 13h03
BOQUET BILL a écrit :

 

 

Vous voulez quoi un couvre feu pour les 6 millions de musulmans un croissant jaune cousu  sur leur poitrine !! des camps de concentrations ?

Ce que vous suggérez ne présente pas le moindre intérêt.

 

Suppression de la CAF, retour au bled, interdiction du territoire national à vie pour tout individu ayant proféré des menaces à l'endroit des Français ou de la France en se réclamant de l'EI ou ayant gueulé Allah Akbar.

 

Ca en calmera un paquet.

Portrait de Footix
27/juillet/2016 - 12h41
Nexius a écrit :

Je suis pour l'anonymat de ces pauvres types dans les médias. Que chacun prennent ses responsabilités.

L'identité de vos "deux pauvres types" et décapiteurs de Saint-Étienne-du-Rouvray, Abdel Malik P. et Adel Kermiche.

Portrait de superzencool59
27/juillet/2016 - 12h00

Il suffit simplement déjà de laisser partir ceux qui veulent aller en syrie et ne pas les retenir en France

Les plus vus