26/07/2016 07:16

François Hollande et Manuel Valls montent au créneau pour défendre Cazeneuve sur la sécurité le soir de l'attentat à Nice

François Hollande et Manuel Valls sont montés au créneau pour défendre Bernard Cazeneuve, accusé de travestir la vérité sur la sécurité le soir de l'attentat à Nice, pendant que la justice était saisie par le ministre de l'Intérieur et par la policière municipale qui le met en cause.

"C'est la justice" qui doit établir la vérité et "personne d'autre", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une visite à Vincennes auprès de militaires de l'opération antiterroriste Sentinelle.

Sandra Bertin, chef du service pilotant la vidéosurveillance à Nice, a relancé la polémique dimanche en affirmant, dans un entretien au JDD, avoir subi des pressions de la place Beauvau pour modifier son rapport sur le dispositif de sécurité le soir du 14 juillet.

84 personnes avaient alors été tuées et plus de 300 blessées par Mohamed Lahouaiej Boulhel, qui avait foncé avec son camion dans la foule sur la Promenade des Anglais.

L'avocat de la policière, Me Adrien Verrier, a annoncé avoir déposé un signalement auprès du procureur de la République de Nice.

Sa cliente accuse notamment un "commissaire de police", envoyé selon elle par le ministère de l'Intérieur, et une autre personne ayant dit au téléphone, selon Sandra Bertin, faire partie du cabinet ministériel, de lui avoir demandé "de faire apparaître sur certains endroits des positions de la police nationale" et de rédiger un rapport "modifiable".

De son côté, Bernard Cazeneuve portait plainte contre la policière pour diffamation envers la police nationale et envers lui-même. Les propos de Sandra Bertin, selon le ministre, qui avait annoncé dès dimanche soir son intention de porter plainte, portent en effet atteinte à leur "honneur" et à leur "considération".

Selon une source policière, qui a confirmé à l'AFP une information d'Europe 1, la policière aurait en réalité parlé à une commissaire de la direction centrale de la sécurité publique, "pour une remontée d'information habituelle", et non à un membre du cabinet de Bernard Cazeneuve.

Si la personne "au bout du fil était effectivement une commissaire de police d'un état-major qui n'appartenait pas au cabinet, ça voudrait dire que cette personne a (...) menti sur sa qualité", a commenté Me Verrier.

"On ne vous a jamais dit que cette personne appartenait au cabinet du ministère, mais qu'elle s'était présentée" ainsi, a-t-il insisté.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de pistouille
7/août/2016 - 00h14
Magnoliadu33 a écrit :
ça tente de sauver Cazeneuve
ça aurait été pareil avec un autre ministre
Portrait de pistouille
7/août/2016 - 00h14
biscoto a écrit :
François Hollande et Manuel Valls montent au créneau pour mieux nous baratiner !!!!!
Chez moi ça ne fonctionne pas
Portrait de pistouille
7/août/2016 - 00h14
Je ne suis pas surprise du tout
Portrait de Caramella
3/août/2016 - 06h04
pistouille a écrit :
Je ne suis pas surprise du tout
Et moi donc
Portrait de Caramella
3/août/2016 - 06h03
Qu'ils sont ridicules
Portrait de Jarod26
3/août/2016 - 05h16
Magnoliadu33 a écrit :
ça tente de sauver Cazeneuve
l'appel du desespoir de ces deux la
Portrait de Jarod26
3/août/2016 - 05h16
comme c'est étonnant
Portrait de biscoto
26/juillet/2016 - 10h55 - depuis l'application mobile

François Hollande et Manuel Valls montent au créneau pour mieux nous baratiner !!!!!

Portrait de wicket
26/juillet/2016 - 10h45
colin33 a écrit :
honte à ceux qui exploitent cet odieux attentat pour favoriser leurs ambitions politiques, Estrosi travaille pour Nicolas, tout ceux qui exploitent cette polémique devraient disparaître, espérons que les français n'accepteront pas cette situation.....

Parce que si il y a eu disfonctionnements, il ne faut rien dire.... tout n'est pas "ambition politique" dans la vie, mais les familles des morts du 14 juillet ont le droit de savoir, non ?

et s'il devait y avoir des responsabilités gouvernementales, qu'ils assument.

Portrait de delaney
26/juillet/2016 - 09h59

vivement 2017 qu'ils dégagent tous !

Portrait de colin33
26/juillet/2016 - 07h57 - depuis l'application mobile

honte à ceux qui exploitent cet odieux attentat pour favoriser leurs ambitions politiques, Estrosi travaille pour Nicolas, tout ceux qui exploitent cette polémique devraient disparaître, espérons que les français n'accepteront pas cette situation.....

Les plus vus