20/07/2016 13:00

Le musée Louis de Funès lance un appel aux dons pour éviter la fermeture

Le musée Louis de Funès, situé à proximité de Nantes, a lancé un appel aux dons pour éviter la fermeture, alors que son bail, qui s’achèvera en avril 2017, ne sera pas renouvelé, a annoncé mardi la directrice du musée.
Depuis son ouverture le 30 avril 2014 dans une partie annexe de l’ancien château du légendaire acteur comique, au Cellier (Loire-Atlantique), le musée, géré bénévolement, est toujours locataire de ses locaux. Mais la fin du bail approche et le propriétaire veut vendre.
«Ce n’est pas une surprise, car nous avions découvert au moment de la signature du bail qu’il ne serait pas reconduit et nous l’avions annoncé», explique Roselyne Duringer, directrice du musée, à l’origine du projet avec son mari.
«Pour pouvoir continuer à exister et pour s’agrandir, le musée doit absolument devenir propriétaire de ses murs», souligne-t-elle. A l’étroit dans 190 m2, le lieu peine notamment selon elle à recevoir les groupes et ne peut accueillir d’exposition temporaire. Alors que des centaines d’objets attendent d’être exposés, l’extension envisagée prévoit plus de 500 m2 de surface d’exposition.
Pour collecter des dons, un fonds de dotation a été créé l’an dernier. A ce jour, 18.000 euros ont été recueillis auprès de 300 donateurs. «Depuis sa création, le musée a accueilli 58.000 visiteurs. Il est anormal qu’avec autant de visiteurs, aucune subvention ne soit accordée au musée», plaide Roselyne Duringer.
Une première expertise a évalué à 930.000 euros le rachat des murs et du terrain attenant de 50 ha. «Pour l’acquisition, il faut qu’on puisse aller voir un banquier avec un apport suffisant et pour cela, il nous faut au minimum 300.000 euros», assure Roselyne Duringer.
Une pétition lancée le 23 mai pour «sauver le musée» a recueilli plus de 18.000 signatures.
Né à Courbevoie en région parisienne en 1914 de parents espagnols, Louis de Funès, discret, s’était ancré les quinze dernières années de sa vie dans le village du Cellier, perché en bord de Loire. Devenu célèbre et riche, il avait acheté en 1967 le château de Clermont, ancienne possession de la famille de sa femme. Ils y passèrent ensuite le plus de temps possible entre les tournages, jusqu’à sa mort en 1983. L’acteur est enterré dans le cimetière du village.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
4/août/2016 - 00h23
Sergioplaya2 a écrit :
Et les héritiers ils ont touché c'est à eux de payer vrai ou faux ???
Vrai
Portrait de Caramella
4/août/2016 - 00h23
Gallus a écrit :
Ha bah désolé je n'ai plus de sous
On peut remercier Hollande
Portrait de Caramella
4/août/2016 - 00h23
J'aimerai bien visiter ce musée
Portrait de Gallus
21/juillet/2016 - 06h01
Ha bah désolé je n'ai plus de sous
Portrait de richard1804
21/juillet/2016 - 02h11 - depuis l'application mobile

J ai donné une modique somme, c un musee au top. Louis de funes ca fait parti du patrimoine. Allez sur le site, il y a une pétition aussi. Et donnez une résonance à cette action, ça serait trop c.. Qu il ferme...

Portrait de ledir
20/juillet/2016 - 17h32

Si les fils de Louis de Funès, he veulent pas payer, qu'il de portent caution, si le musée est rentable, il n'y a pas de soucis. C'est vrai aussi que Louis de Funès fait largement partie de notre patrimoine, le ministère de la Culture devrait mettre la main à la poche pour aider cette excellente initiative.Ou alors faire une scoop avec des actions participatves.

Portrait de Alpino
20/juillet/2016 - 17h22

Salomon vous êtes juif ??? !!!!! (Photos rabbi jacob) AaahH De Funès, une époque où les origines et les religions pouvait être tourné en dérisions sans que l'ont cris à l'antisémitisme ou au racisme.Imaginé un film ou ont se fout des musulmans ...Sa finirait en Charlie hebdo.triste époque 

Les plus vus