18/07/2016 10:01

Attentat à Nice - Le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme: Voici comment ça marche

Les victimes de l'attentat de Nice peuvent être indemnisées via le Fonds de garantie des victimes des actes de terrorisme et d'autres infractions (FGTI).

Créé en 1986, alors que la France est confrontée à une vague d'attentats, le fonds est un organe "unique au monde, original, qui prend en charge l'indemnisation intégrale de tous les préjudices subis par les victimes", explique Françoise Rudetzki, qui a milité pour sa création et fait partie de son conseil d'administration.

Les récentes attaques jihadistes ont fait doubler le nombre de dossiers traités liés au terrorisme: 4.200 en tout sur ses 28 premières années de vie, et presque autant sur la seule année 2015, observe Mme Rudetzki, également présidente de SOS attentats. Sont considérées comme "victimes du terrorisme" les personnes blessées, physiquement ou psychologiquement, ou les ayants droit de personnes décédées (conjoint, enfants, parents, grands-parents, petits-enfants, frères et soeurs).

Les étrangers touchés par un attaque en France, nombreux à Nice, peuvent en bénéficier, tout comme les Français victimes d'un attentat à l'étranger.

Pour les personnes tuées, le FGTI prend en charge les obsèques et indemnise les ayants droit pour leurs préjudices moraux et économiques.

Les orphelins peuvent bénéficier du statut de pupille de la nation, une aide financière à l'éducation.

Pour les blessés, le fonds indemnise les dommages corporels et tous les préjudices consécutifs à l'acte de terrorisme, par exemple, en cas de handicap, le déménagement ou réaménagement d'un logement ou l'achat d'une voiture adaptée.

.


Le témoignage très émouvant d'Amel qui a perdu... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
19/juillet/2016 - 10h28
Ridicule ces indemnisations
Portrait de taine66
18/juillet/2016 - 10h25
PtiGlaçon a écrit :
L'argent ne fait pas tout !

Excellente réponse d'autant plus que les procédures pour établir votre état de victime sont atrocement compliquées et longues avec une mise en doute permanente de vos dires, une vraie usine a gaz.

Le plus simple est un véritable état de droit ou ce genre d'evenement ne se produise pas.

Portrait de PtiGlaçon
18/juillet/2016 - 10h15
L'argent ne fait pas tout !

Les plus vus