13/07/2016 07:36

Une lettre anonyme des gendarmes du GIGN s'en prend vivement à leur chef à propos des attentats du 13 novembre

Une lettre anonyme des gendarmes du GIGN s'en prend vivement à leur chef, le colonel Hubert Bonneau. Ces membres du Groupe d'intervention de la gendarmerie nationale reprochent à leur supérieur d'être "peu courageux" et de ne pas avoir engagé ses hommes au Bataclan lors des attentats du 13 novembre.

Cette lettre de trois pages adressée au patron de la gendarmerie nationale Denis Favier, révélée par Le Canard enchaîné et que l'AFP s'est procurée est seulement signée "l'esprit de l'inter", au nom de membres de la Force intervention, qui regroupe une centaine de militaires.

En cause, notamment, selon ces militaires anonymes -- les syndicats ne sont pas autorisés dans la gendarmerie --, la soirée du 13 novembre. Alors que le groupe étaient pré-positionné au début des attentats, le colonel Bonneau "attendait sagement d'être appelé", accusent-ils.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micheldu17.02
13/juillet/2016 - 13h50

Les gendarmes de St Tropez, (de mémoire)

 

- " Chef smiley Pensez vous que...smiley "

- " J' évite smiley Ça ralenti les réflexes smiley...".......smiley.....smiley

Portrait de Jarod26
13/juillet/2016 - 10h57
delaney a écrit :

le gouvernement aurait laissé le massacre se prolonger ?

ça ne serait pas leur genre allons
Portrait de platane
13/juillet/2016 - 08h39
L-0999 a écrit :

Oui !

le GIGN a un chef qui est autre que Caseneuve, tout de suite on raconte tout et n'importe quoi! 

Portrait de delaney
13/juillet/2016 - 08h24

le gouvernement aurait laissé le massacre se prolonger ?

Portrait de regard exterieur
13/juillet/2016 - 07h50 - depuis l'application mobile

C est bien de reprendre les résumés des dépêches.... Mais le stagiaire devrait un peu peu plus bosser et expliquer ce qu est justement l "esprit de l inter" qui a ne signification très forte.

Les plus vus