30/01/2010 15:32

Susan Boyle se fait insulter par son idole !

Grosse déception pour Susan Boyle qui s'est fait insulter par son idole!

La diva britannique Elaine Page l’a qualifiée dans le Britain’s Daily Mail de «virus qui s’est répandu à travers le monde en une nano-seconde».

Rappelons toutefois que les deux femmes avaient chanté en duo...

Mais dès le lendemain, Elaine Page s’estexcusée dans le même journal britannique pour ses propos. L’expression «virus», explique-elle, ne qualifiait pas Susan Boyle, mais la rapidité à laquelle son succès a envahi la planète.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de gym49
31/janvier/2010 - 12h09

Quelle faux-jetonne, cette Elaine Paige ! Charmante et tout sourire quand elle a chanté en duo avec Susan mais la jalousie commençait déjà à la ronger...elle doit avoir remarqué qu'elle était nettement moins bonne que la SuBo adulée dans le monde entier ! Et par moi pour commencer ! Je suis sa Fan No 1.

Portrait de Amsalem
30/janvier/2010 - 20h44

Oh le vilain titre racoleur...

Portrait de ema2100
30/janvier/2010 - 20h35

Vu le poids du "virus" sa fait peur.:D

Portrait de SAB85
30/janvier/2010 - 19h39

Il serait temps que je nettoie mon disque dur donc... Y'a danger de surinfection...

Portrait de Claudiaz
30/janvier/2010 - 18h20

C'est pas Elaine Page mais Elaine Paige :shock:

Portrait de scarlettO
30/janvier/2010 - 18h06

Susan Boyle n'a donc pas été insultée par son idole :roll:

Portrait de Icemike
30/janvier/2010 - 16h48

en même temps, c'est pas faux :mrgreen:

Portrait de Claudiaz
30/janvier/2010 - 16h29

Tu connais pas Elaine Paige :shock: :shock: La créatrice notamment Grizabelle qui chante son fameux "Memory" et d'Eva Peron dans Evita :mrgreen: :mrgreen:

Portrait de zeltron
30/janvier/2010 - 16h00

«virus qui s’est répandu à travers le monde en une nano-seconde». :lol:

Portrait de dirtsa
30/janvier/2010 - 15h56

La télé déforme tout. Je connais Susan Boyle et pas Elaine Page! Pas normal :mrgreen: . En tous cas, Susan Boyle me fait rire:lol: :lol:

Les plus vus