14/04/2016 16:13

Présidentielle: Nicolas Hulot obtiendrait 9% à 11% au premier tour, selon un sondage

L’écologiste Nicolas Hulot obtiendrait 9% à 11% des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle de 2017 s’il était candidat, ce que souhaitent 27% des Français, selon un sondage Harris Interactive pour la revue We Demain publié jeudi.

Dans l’hypothèse de sa candidature, l’ancien conseiller spécial de François Hollande recueillerait 11% des voix si le candidat de droite était Alain Juppé et 9% si Nicolas Sarkozy remportait les primaires à droite, entraînant la candidature de François Bayrou.

Appelé de toute part, notamment chez les écologistes, à se présenter, M. Hulot n’a pour l’instant pas totalement exclu une candidature.

Dans le premier cas de figure (candidature Juppé), François Hollande recueillerait 13% des voix, dans le second (Sarkozy/Bayrou) 14%. La candidate potentielle d’Europe Ecologie-Les Verts, Cécile Duflot, remporterait de son côté 2% des suffrages dans le première hypothèse, 1% dans la seconde.

Dans les deux cas, Marine le Pen est donnée en tête au premier tour (27% contre MM. Sarkozy et Bayrou et 29% contre Alain Juppé). Le maire de Bordeaux rassemblerait 26% des voix, l’ancien chef de l’Etat, 19%.

Selon cette étude, 27% des Français souhaitent voir Nicolas Hulot candidat en 2017. Ils sont 53% à penser qu’il est «crédible et capable de tenir ses engagements» et 46% à «bien comprendre leurs préoccupations». 37% considérent qu’il peut réformer le pays dans le bon sens, mais seulement un Français sur trois (31%) pense qu’une fois élu, il dirigerait bien le pays.

Ce sont principalement le terme «écologie» et le besoin de «changement» qui sont évoqués par les sondés qui soutiennent sa candidature. En revanche, ceux qui ne souhaitent pas qu’il soit candidat font référence à son manque de «compétences» et sa «crédibilité» en «politique».

Enquête réalisée en ligne du 11 au 13 avril, auprès de 1.535 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas. 


Combien coûtent nos anciens Président à l'Etat... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de droitsdelhommefrance
15/avril/2016 - 10h11
Patatrac a écrit :

Hollande avait un beau programme en 2012 ( moi président ,j'inverserai la courbe du chômage avant la fin de l'année, interdire aux banques d'exercées dans les paradis fiscaux, réduire le déficit public, parvenir à l'équilibre budgétaire en fin de mandat, le non-cumul des mandats , il à frappé fort avec une seule phrase " mon ennemi, c'est la finance ) dès qu'ils sont au pouvoir, le programme, ils s'assoient dessus.  

la critique  en democratie est normal  mais  je n'entends aucun politique aucune parti  proposer des solutions realisables pour la france  au sujet  de la finance nous sommes en democratie separation de 3 pouvoirs  je rappel  que le pouvoir judiciaire et en particulier le conseil constitutionnel dont les decissions s'imposent a  reaffimer  qu'on ne peut pas s'opposer  a  la liberte d'entreprendre  et  a la propriete    

Portrait de droitsdelhommefrance
15/avril/2016 - 10h04

decidement les français  n'ont rien compris a la democratie  comment peut on dire qu'on  est pret a voter pour m HULOT qui n'a aucun programme pour la france aucunes experiences   voter ce n'est pas voter pour quelqu'un  dont la tete vous reviens qui vous ai sympathique  voter  c'est voter pour quelqu'un qui est capable de diriger   dans les interets de la nation   

Portrait de Maracudja
15/avril/2016 - 01h05

Des sondages effectués plus d'un an avant l'élection présidentielle n'ont aucune valeur, quelques soient les configurations choisies. Car beaucoup de choses peuvent arriver d'ici là. Mais faut bien que les instituts de sondage s'occupent.

Portrait de satine1
15/avril/2016 - 00h22

Hou, hou !!....Les élections sont dans 1 an.....on a le temps....pourquoi parler déjà de sondage ?

Portrait de Patatrac
14/avril/2016 - 17h30
Crron a écrit :

Ca me fera toujours marrer ces gens qui se prononcent pour un candidat alors qu'aucun programme n'est encore sorti !!!!!

Hollande avait un beau programme en 2012 ( moi président ,j'inverserai la courbe du chômage avant la fin de l'année, interdire aux banques d'exercées dans les paradis fiscaux, réduire le déficit public, parvenir à l'équilibre budgétaire en fin de mandat, le non-cumul des mandats , il à frappé fort avec une seule phrase " mon ennemi, c'est la finance ) dès qu'ils sont au pouvoir, le programme, ils s'assoient dessus.  

Les plus vus