10/04/2016 07:29

Jean-Marie Le Pen a rendu un large hommage au "courage" de l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol

Jean-Marie Le Pen a rendu un large hommage au "courage" de l'hebdomadaire d'extrême droite Rivarol, à l'occasion d'un banquet à Bagnolet pour les 65 ans de cette publication. M. Le Pen, qui a été exclu du FN en août dernier à la suite notamment d'un entretien dans Rivarol en avril 2015, a présenté ce "glorieux" hebdomadaire comme le "dernier journal politique d'opinion et d'opposition dans notre pays".

"Ce que j'admire le plus, c'est le courage rivarolien, 52 semaines par an depuis 65 ans", a poursuivi le cofondateur du FN, 87 ans, très applaudi par les 600 personnes réunies, appartenant à nombre de chapelles de l'extrême droite, royalistes, pétainistes, négationnistes, Parti de la France, catholiques intégristes, nationalistes-révolutionnaires, néo-païens, etc.

Ni le FN ni les Identitaires n'étaient en revanche représentés.

Parmi les invités, Pierre Sidos, figure historique de l'extrême droite pétainiste, Henry de Lesquen, patron de Radio Courtoisie, l'ancien candidat à la présidentielle Nicolas Miguet, etc.

Pour M. Le Pen, condamné mercredi pour sa réitération de ses propos sur les chambres à gaz, "1945 a signifié la fin de la guerre avec l'Allemagne, mais la guerre contre Vichy n'a jamais cessé, elle continue".

L'eurodéputé s'est indigné de ses condamnations passées, répétant certains de ses propos visant les Roms, et s'est inquiété une énième fois de la "déferlante migratoire", avant de convier l'assistance à son discours le 1er mai prochain en hommage à Jeanne d'Arc, place des Pyramides à Paris.

Auparavant, Jérôme Bourbon, directeur de Rivarol condamné à plusieurs reprises pour des articles antisémites ou négationnistes, a lu un message de soutien de l'eurodéputé FN Bruno Gollnisch.

Son journal "combat pour la liberté d'expression et de pensée", d'après M. Bourbon, qui ouvre ses colonnes à plusieurs auteurs antisémites ou négationnistes, tels Hervé Ryssen, présent ce samedi, ou Vincent Reynouard.


Jean-Marie Le Pen : "L'antisémitisme et le... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Père Siffleur
10/avril/2016 - 15h44
Restons des vrais Français ! Normal non !
Portrait de Caramella
10/avril/2016 - 14h46
D'un côté il fait ce qu'il veut
Portrait de -Mulder-
10/avril/2016 - 11h00
cocaloco77 a écrit :

Vous oubliez de mentionner quelqu'un et pas des moindres: monsieur Robert Faurisson, le roi des révisionnistes.

J'aurais adoré y être.

De grands hommes pétris de culture, d'honneur, de courage qui passent leur vie à se battre pour défendre leur pays face "l'empire", à se faire cracher dessus par des minables, à subir des pressions insensées, quand ce n'est pas de la violence physique...

Salut cocaloco ; je savais dès que j'ai vu l'intitulé du topic que je te trouverais là ; toujours aussi mimie toi smiley  ; en revanche la tête toujours encrassée de conneries smiley ; Faurisson ; maintenant smiley ...

 

Ma puce, faut vraiment que je te sorte de la tête ton ex skinhead qui peuple toujours tes pensées et ton petit coeur à priori smiley et accessoirement, faut vraiment que je passe aux abords de Fontainebleau le samedi soir pour te sortir la tronche de Mein Kampf ou des carnets de Turners; ou tu vas finir bonne soeur chez les Lefebvristes toi...

 

 

Qu'est ce que tu fous?! Regarde toi, à 22 ans,  par un dimanche matin printannier ; en lieu et place d'un gentil réveil calin dans les bras d'un gentil garçon smiley ; t'es déjà au taquet à 8h24 pour défendre bec et ongles papy Panaméen...En revanche, evite d'en parler à ton père Achille 35 qui pourrait ressortir la Gegene pour l'occaz ; je le sens mélancolique en ce moment...Pis je le sais très possessif vis à vis de sa progéniture smiley ...

Portrait de joellecamelot66
cocaloco77 a écrit :

Vous oubliez de mentionner quelqu'un et pas des moindres: monsieur Robert Faurisson, le roi des révisionnistes.

J'aurais adoré y être.

De grands hommes pétris de culture, d'honneur, de courage qui passent leur vie à se battre pour défendre leur pays face "l'empire", à se faire cracher dessus par des minables, à subir des pressions insensées, quand ce n'est pas de la violence physique...

Cocaloco comme collabo ? Penchez vous il y aura bien un schleuh pour vous faire honneur par le petit trou ...

Portrait de Moses
10/avril/2016 - 09h45
lafolles a écrit :

c'est son droit

Tout juste ,il respecte les tables de la loi,pas comme d'autres adorateurs du veau d'or !

Les plus vus