08/04/2016 14:21

Les ventes de la presse française en baisse, mais la forte croissance du numérique permet de limiter le recul de sa diffusion

Si la presse française, toutes catégories confondues, a vu ses ventes baisser en 2015, la forte croissance du numérique a permis de limiter le recul de sa diffusion, selon une étude publiée jeudi par l'ACPM (ex-OJD).

En 2015, 3,3 milliards d'exemplaires de presse française (toutes catégories payantes confondues) ont été vendus, une baisse de 3,8% par rapport à 2014, selon l'étude. Entre 2013 et 2014, la diffusion avait déjà baissé de 3,8%. Parallèlement, les ventes des versions numériques ont augmenté de 64,6% par rapport à 2014. 108,8 millions d'exemplaires en PDF ont ainsi été diffusés et les versions numériques représentent désormais 3,3% de l'ensemble de la diffusion payée (contre 1,9% en 2014).

"L'ensemble de la presse française laisse apparaître, à périmètre constant, une forte croissance des versions numériques qui permet de limiter l'infléchissement de la diffusion", relève l'étude.

Les sites et applis de presse ont également vu le nombre de leurs visites augmenter de 8,4% en 2015. Par catégories, c'est la presse magazine qui a connu la plus forte hausse des ventes numériques avec un doublement en 2015 (+111,6%) pour une baisse de 4,9% de l'ensemble de ses ventes.

La presse quotidienne nationale a vu ses ventes numériques augmenter de 47,5%, la presse quotidienne régionale et départementale a vu les siennes grimper de 58,4% et les éditions dominicales des quotidiens de 89,7%.

Les ventes numériques ne sont pas équivalentes à des ventes papier : les abonnements purement numériques sont commercialisés à des prix bien plus bas. Mais par rapport au papier, s'ils n'ont pas de coûts d'impression et de diffusion, ils n'ont pas non plus les mêmes recettes publicitaires, puisque les tarifs des publicités internet restent loin des encarts papiers.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BUCK JOHN
9/avril/2016 - 11h23
FR7 a écrit :
Ils n'ont qu'à baisser leur prix et on les achètera !!!

Il ne s'agit pas d'une question de prix mais de lectorat qui se rajeunit et qui se lasse de la presse traditionnelle. 

Même la version numérique payante ne comblera les pertes de ventes sur papier. Il faut repenser le modèle économique et je ne suis pas sûr du résultat. Même les agences de presse ne servent plus à rien. 

Portrait de FR7
8/avril/2016 - 14h31 - depuis l'application mobile

Ils n'ont qu'à baisser leur prix et on les achètera !!!

Les plus vus