06/04/2016 18:12

Prostitution: La pénalisation des clients définitivement votée au Parlement

Le Parlement français a adopté définitivement aujourd'hui un texte qui sanctionne les clients de prostituées d'une amende de 1500 euros et supprime le délit de racolage, un texte salué par les associations féministes mais combattu par les prostituées.
L'Assemblée nationale, qui a constitutionnellement le dernier mot, a procédé aujourd'hui à la lecture définitive de cette proposition de loi socialiste qui divise tous les groupes alors que le Sénat, où la droite est majoritaire, refusait d'entériner ses deux principales dispositions. 

Ce vote met fin à un long parcours parlementaire commencé en décembre 2013 d'un texte qui reprend un engagement de François Hollande lors de sa campagne présidentielle de 2012. Tous les groupes avaient laissé la liberté de vote à leurs députés, qui ont adopté le texte par 64 voix contre 12.

Le PS et le Front de gauche ont majoritairement voté pour. Les groupes écologiste et des radicaux de gauche ont majoritairement voté contre, de même que celui des Républicains (LR).

.


AVANT-PREMIERE EXCLU: Les 1ères images de... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de legaulois2009
7/avril/2016 - 14h20

l’état n'en n'a rien a foutre des prostituées la seul choses qui vois se sont les amandes qui vont remplir ses caisses vides

Portrait de vincent21
7/avril/2016 - 12h55

il faut punir les macs pas les clients ni les prostituées! il faut aider aussi ces prostitués, mais non ce gouvernement de chiotte ainsi que les chiennes de gardes s'en prennent aux plus vulnérables, Pour moi, l'état est complice des proxénettes. Il suffit de voir dodo la saumure, pas inquiété du tout

Portrait de termineur
7/avril/2016 - 10h19 - depuis l'application mobile

une pensée pour tous les hommes ou femmes qui vivent dans une misère sexuelle , moches,complexés,handicapés,timides pauvres etc ...et pour qui, payer est la seule solution pour avoir un peu de plaisir.
Evidement ceux qui font la loi ne connaissent pas ce genre de problème, et veulent décider à la place de chacun ce qui est bien pour eux

Portrait de ourke
7/avril/2016 - 09h46

bj  tous encore une fois une énorme déception de ce gouvernement a qui je faisait confiance depuis des lustres  car il n'attaque pas le problème a sa base savoir les proxénètes .Pas étonnant que HOLLANDE pointe a 13% de personnes sont satisfaites de son mandat

Pour certains les prostituées payent des impôts en tant que travailleurs indépendantes

Portrait de vincent21
7/avril/2016 - 08h49
ardennes 08 a écrit :

je n'ai rien à craindre de ce côté-là, je ne vais pas "aux putes" , inutile de casser sa tirelire , les femmes cela se séduit par des mots doux 

mouai, mais elles sont devenues très difficile. De là à ce qu'elles croient qu'on les harcèle, il n'y a qu'un pas. Je ne jugerai jamais ceux qui vont voir les oiseaux de nuits comme on disait à une époque, c'est que leur vie est devenue monotone, routinière. 

Portrait de REBEL REBEL33
7/avril/2016 - 08h18
LE CHAT BLEU a écrit :

Rouvrir les maisons closes, certainement pas.

Ce serait redonner de très mauvaises habitudes à nous les hommes ; on emmène le neveu à son anniversaire et ainsi de suite...

ET ALORS C'EST MIEUX QU'UNE TOURNANTE DANS LES CAVES

Portrait de vincent21
7/avril/2016 - 07h10
Rider13 a écrit :

Des amateurs de "parties fines", qui votent une loi contre les clients des prostituées. Une fois de plus "faites ce que je dis pas ce que je fais". En plus, une loi qui sanctionne les clients, mais qui mettent les proxénètes à l'abri. En clair, les socialistes ont encore voté une loi pour leurs amis.

Si on fait un petit bilan de l'idéologie socialiste, Française, de nos jours, on constate que :

ils se disent contre la prostitution, mais ne sanctionnent pas les proxénètes. Ils sont contre la finance, mais facilitent les licenciements pour embellir la vie des actionnaires. Ils sont contre l'insécurité, mais votent des lois pour remettre les délinquants dans la rue, et ne prévoient rien  pour les  victimes. Ils sont pour une politique "honnête", et mettent Cambadelis à la tête de leur parti. Ils sont contre le "bling bling", mais aiment afficher à leurs bras (ou dans leurs lits), des journalistes de la télé, et des actrices. Ils sont contre un repas au Fouquet's, même gratuit, mais affrêtent des avions pour fêter une victoire, ou pour aller voir un match de foot. Précisons, avec cette dernière remarque, qu'ils se disent écologiques, et contre le gaspillage de carburant ... 

Et puis, une fois qu'on sait qu'ils se tapent des prostituées de luxe, des montres à 30 000 €, qu'ils font la chasse aux évadés fiscaux, tout en plaçant leur argent dans des paradis fiscaux. Qu'ils créent des associations, pour mieux détourner l'argent (n'est ce pas, M Désir ?). Qu'ils sont pour l'impôt, mais n'aiment pas le payer. Qu'ils se disent pour la France "d'en bas", ceux qu'ils nomment avec beucoup "d'amour", "les sans dents". Moi, je dis qu'on devrait leur témogner toute notre reconnaissance, en retour, et en faire des "sans têtes".

+10 000. L'actualité de 2011 avec l'affaire DSK et DODO la SAUMURE en est un bon exemple.

Portrait de vincent21
7/avril/2016 - 06h55

Il est très facile de s'en prendre aux clients, mais aux proxénetes là il n'y a plus personne!

Portrait de Ptibreizh
6/avril/2016 - 23h43
Laziq a écrit :

Reste à savoir - j'ignore si le texte de loi le précise - sur quoi vont se fonder les flics pour considérer qu'un individu est bel et bien un client de la prostituée.

 

Rapport sexuel ? Une prostituée est libre de s'envoyer en l'air avec qui elle veut, ce dernier n'étant pas obligatoirement un client.

 

Remise d'argent ? Une prostituée peut recevoir de l'argent pour tout autre chose.

 

Remise d'argent puis rapport sexuel ?

D'une, il n'y a pas nécessairement un lien;

De deux, cela suppose un flagrant délit - pour le rapport sexuel - précédé d'une constatation/surveillance - pour la remise d'argent, sans compter que les deux évènements n'ont pas nécessairement lieu au même endroit, ni même au même moment, le paiement pouvant ne pas être physique.

 

Comme si les flics n'avaient que ça à faire...

VU que les flics sont pas capable de nettoyer certaines cités, faut bien leur trouver des occupations !

Portrait de Anne-Lyse
6/avril/2016 - 23h39
globo75 a écrit :

Les flics vont chasser dans le bois de Boulogne...pas dans les 5 étoiles !!!

Exact ! Ces messieurs ne risquent rien ils les reçoivent dans leur chambre d'hôtel ! smiley

Portrait de liligone
6/avril/2016 - 21h38

hollande veut etre vraiment sur ke DSK ne reviendra pas..... en l'envoyant vraiment en prison...cette fois!

Portrait de JEAMFREE
6/avril/2016 - 20h40 - depuis l'application mobile

Ce gouvernement de nuls n'es plus à une loi stupide près, ça devient même sa raison sociale, pondre à longueur de temps des lois, des normes, des règlements et des interdictions pour tout et n'importe quoi. Et puis c'est encore un moyen de plus de taxer du pognon.

Portrait de Laziq
6/avril/2016 - 20h22

Reste à savoir - j'ignore si le texte de loi le précise - sur quoi vont se fonder les flics pour considérer qu'un individu est bel et bien un client de la prostituée.

 

Rapport sexuel ? Une prostituée est libre de s'envoyer en l'air avec qui elle veut, ce dernier n'étant pas obligatoirement un client.

 

Remise d'argent ? Une prostituée peut recevoir de l'argent pour tout autre chose.

 

Remise d'argent puis rapport sexuel ?

D'une, il n'y a pas nécessairement un lien;

De deux, cela suppose un flagrant délit - pour le rapport sexuel - précédé d'une constatation/surveillance - pour la remise d'argent, sans compter que les deux évènements n'ont pas nécessairement lieu au même endroit, ni même au même moment, le paiement pouvant ne pas être physique.

 

Comme si les flics n'avaient que ça à faire...

Portrait de Sophie Petrini
6/avril/2016 - 20h22
myster001 a écrit :

Autant interdire la prostitution. C'est débile

L'Etat veut sa part du gâteau en pénalisant les clients.

Portrait de Laziq
6/avril/2016 - 20h19

Normalement, le rôle du gouvernement dans ce domaine est de lutter contre le proxénétisme, plus encore contre les réseaux mafieux.

 

L'actuelle loi sera aisément contournée par ceux qui sont organisés.

 

Celles qui vont être le plus emmerdé sont les prostituées indépendantes.

 

C... comme un socialiste.

Portrait de alekine1
6/avril/2016 - 20h15

un bonne loi... tres bonne loi. Nos forces de l'ordre pourront sécuriser nos routes et ainsi jouer les encaisseurs. Et une petite jambe cassée, si le méchant client ne peut pas payer, ca n'a jamais fait de mal à personne.

 

2 solutions, soit les gendarmes et les policiers ne vont rien faire, soit ils vont sévir un mois ou 2 puis oublier la loi.

 

Portrait de laurent28320
6/avril/2016 - 19h56 - depuis l'application mobile

Y'en a qui vont s'ennuyer le soir

Portrait de Wouhpinaise
6/avril/2016 - 19h52

Pour résumer, la prostitution est tolérée, mais leur "clientèle" ne l'est plus. C'est d'une logique...

C'est comme si demain on légalisait la vente de cannabis mais que personne n'avait le droit d'en acheter.

Portrait de dicorebel
6/avril/2016 - 19h10

pourquoi ne pas ouvrir les maisons closes ? c'est comme une entreprise, le boss declare ses employés qui sont remunéréés et pis ce tout

pourquoi elles n'auraient pas le droit de se servir de leur chatte, il y en a bien qui se servent de leur cerveau, chacun ses facultés encore une belle connerie de morale religieuse

Les plus vus