31/03/2016 10:44

Morandini Zap: Elle pratique le "kung fu vaginal" pour muscler son périnée

Dans "Les Maternelles" sur France 5, une chroniqueuse de l'émission a présenté le "kung fu vaginal".

Sur des images, une femme s'introduit "une sorte d'oeuf dans le vagin auquel elle suspend tout et n'importe quoi", explique-t-elle.

Des planches de surf, des poids, des pastèques... Objectif : muscler son périnée.

.

Regardez

.


Une femme se muscle le vagin en introduisant... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de thierry_70
14/avril/2016 - 00h25
Micheldu17.02 a écrit :

Avec une telle musculature, à  supposer qu' à l' instant T, la dame ait une contraction musculaire, un spasme,  j' imagine que le monsieur ne sera pas prêt d' y revenir.....:Sp......;)

smiley
Portrait de thierry_70
14/avril/2016 - 00h25
Eclipse a écrit :
On frise le ridicule
Le mot est faible
Portrait de thierry_70
14/avril/2016 - 00h25
Cette émission devient de plus en plus débile
Portrait de Eclipse
1/avril/2016 - 06h12
On frise le ridicule
Portrait de Micheldu17.02
31/mars/2016 - 16h25

Avec une telle musculature, à  supposer qu' à l' instant T, la dame ait une contraction musculaire, un spasme,  j' imagine que le monsieur ne sera pas prêt d' y revenir.....smiley......smiley

Portrait de vincent21
31/mars/2016 - 14h12

C'est dans les maternelles? Je pensai que cette émissions parlaient de l'univers de nos chères têtes blondes. quoique une maitresse aussi jolie qu'elle m'aurait donné envie de bien travaillé à l'écolesmiley

Portrait de Dubitatif
31/mars/2016 - 12h56
legay a écrit :

Prochaine étape: Un homme pratiquant le Nunchaku testiculaire ! :)

Tu ne penses pas si bien dire, puisque je lis dans un article de Directmatin qu'un adepte du Xi Sui Jing, un dérivé du kung fu, a porté un sac rempli de briques, de 80 kilos, suspendu à ses testicules, sac auquel il a imprimé 320 mouvements de va-et-vient. Selon lui, le balancement d’un poids suspendu par les testicules augmenterait la fertilité et la sensation de bien-être.

J'en doute beaucoup, puisque les Sadhu hindous, ces ermites barbus et nus aux longs cheveux, sont eux aussi spécialistes de la mortification de leur pénis, y attachant souvent des masses très lourdes dans le but de le désexualiser et de ne plus avoir ainsi de désirs sexuels. Alors qui croire?

 

Les plus vus