21/01/2010 12:50

Affaire Peillon: Le SNJ-CGT s'en prend au CSA

Le syndicat SNJ-CGT a estimé jeudi que le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) s'est discrédité en soutenant France 2 après le refus de Vincent Peillon de participer à l'émission "A vous de juger" le 14 janvier sur la chaîne publique.  

Le CSA a regretté mercredi "les conditions dans lesquelles la chaîne France 2 a été contrainte de présenter aux téléspectateurs l'émission A vous de juger" sur l'identité nationale le 14 janvier, après le refus in extremis de Vincent Peillon d'être partie prenante à un débat qualifié de "dérive indigne".  

Ce soutien "discrédite le CSA et ses membres et ne disculpe en rien la direction de l'information de la télévision publique", juge le SNJ-CGT dans un communiqué.  

Le CSA "vole au secours d'une directrice de l'information du service public de télévision (Arlette Chabot, NDLR), qui est de plus en plus aux ordres du pouvoir sarkozyen et pour laquelle "l'opposition parlementaire" est circonscrite à quelques représentants d'un seul parti", ajoute le SNJ-CGT.  

"Sans prendre position sur l'attitude de Vincent Peillon", le SNJ-CGT "s'étonne que le CSA ne fustige pas l'organisation d'un débat centré d'abord autour du ministre des expulsions et de la représentante d'un parti faisant du racisme et du populisme de bas étage son fonds de commerce". 

 Le SNJ-CGT s'étonne également que le CSA "n'ait pas relevé qu'un tel débat a été organisé en pleine campagne gouvernementale sur l'identité nationale aux forts relents pétainistes".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Alexan75
22/janvier/2010 - 09h11

avez vous pensez à écrire des sketch pour Laurent Gerra ? vous devriez...

Portrait de stromboli
21/janvier/2010 - 18h21

la cgt vole au secours d'un politique de son bord. Et après on dira que les syndicats sont là pour défendre les conditions de travail point barre.

On a la preuve de la collusion syndicalistes et parti socialiste et communiste, violant ainsi la neutralité du service public. Ces syndiqués doivent être virés. Je ne vois pas pourquoi nos impôts serviraient à des groupes de pression politiques.

c'est très grave. en plus on entend pas beaucoup les intellectuels et les médias "amis" sur ce sujet. on connait leur capacité à devenir muets pour des choses aussi importantes et leur capacité à monter en épingle le moindre détail qui ne leur convient pas.

Portrait de lmri
21/janvier/2010 - 17h57

Le SNJ-CGT se discrédite en faisant de la politique en prenant partie contre des journalistes et contre le travail de ces journalistes au lieu de les défendre ce qui est son role. Le service public n'a pas a décider si tel ou tel ministéreest vertueux ou si tel ou tel parti politique est reconnu en France c'est les français qui en décident démocratiquement dans les urnes qu'ils existent et ce qu'il représentent par le pourcentage des votes . Pourquoi la CGT ne proteste-t-elle pas contre la présence de Besancenot et autre révolutionnaire qui veulent tout casser ,sur les plateaux de TV . Son sectarisme politique l' aveugle , les mentalités,et les idées stalinienne sont toujours les régles de fonctionnement du syndicat CGT .C'est leur conception de la liberté ,qui est dangreuse, que l'intelligence des français nous protége contre la prise de pouvoir de ce type de pensée car au deux extrémités de notre éventail politique on constate que pour nos libertés FN=CGT

Portrait de politique_et_médias
21/janvier/2010 - 17h27

les syndicats ne sont pas tous de gauche ...

Portrait de casidomo
21/janvier/2010 - 17h15

Les débats politiques et leurs organisations seraient-ils aux mains des syndicats ? Ca confirme bien que France Télévision est une antenne de la gauche.

Portrait de BIDI4
21/janvier/2010 - 15h36

Tout le monde confond son rôle dans cette histoire:
- Le CSA n'avait rien à dire, ce n'est pas son rôle de prendre parti dans cette histoire et j'en suis choqué
- De l'autre côté, le syndicat montre qu'il n'est pas indépendant politiquement et discrédite au passage les journalistes adhérents à ce syndicat...

Que chacun reprenne sa place !

Portrait de samoa
21/janvier/2010 - 14h46

peut'être que je suis un peu en retard, mais il me semblait que les syndicats defenfaient les travailleurs, et ne faisaient pas de politique !!!

Portrait de Alexan75
21/janvier/2010 - 14h20

merci de défendre France Télévisions... les mêmes qui parfois dénonce cette entreprise comme chargée de tous les maux

Portrait de Alexan75
21/janvier/2010 - 14h19

et que prévoit le code pénal ?

Portrait de Alexan75
21/janvier/2010 - 14h18

j'espère que ça vous fait du bien...

Portrait de Zwas
21/janvier/2010 - 14h03


Doit-on l'interdire de plateaux sur France télévision ou lui donner la fessée ?

Portrait de Wolverine X
21/janvier/2010 - 13h56

Exact !!! +5* :8)

Portrait de Wolverine X
21/janvier/2010 - 13h01

:roll:
Ils n'ont vraiment que ça à faire :roll:

Portrait de politique_et_médias
21/janvier/2010 - 12h58

Nous avons donc là un syndicat de journalistes qui ne s'offusque pas qu'un invité politique plante une journaliste lors d'une émission à laquelle il avait officiellement accepté de participer, mais qui condamne le CSA qui ose regretter la façon dont ça s'est passé (c'est à dire qu'au final, V. Peillon a privé les téléspectateurs d'un débat avec le principal parti d'opposition) ...

Les plus vus