23/03/2016 07:28

Attentats à Bruxelles: Federica Mogherini, chef de la diplomatie européenne, craque en pleine conférence - Regardez

Émue aux larmes, Federica Mogherini a dû mettre fin à la conférence de presse qu'elle tenait à Amann en Jordanie ce mardi.

La chef de la diplomatie européenne a déploré un "jour très triste pour l'Europe" en évoquant les attaques meurtrières de Bruxelles.

C'est "un jour très triste pour l'Europe, au moment où l'Europe et sa capitale souffrent de la même douleur que cette région (du Moyen-Orient) a connue et connaît chaque jour", a déclaré Mogherini, aux côtés du ministre jordanien des Affaires étrangères Nasser Judeh.

"Nous sommes solidaires non seulement avec la souffrance des victimes, mais aussi dans la réaction à ces actes et la prévention ensemble contre la radicalisation et la violence", a-t-elle ajouté avant de fondre en larmes.

"Je vais m'arrêter ici. Vous allez comprendre. Aujourd'hui est un jour difficile...", a-t-elle conclu.

.


Attentats à Bruxelles: Federica Mogherini, chef... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de exodus
23/mars/2016 - 20h02

comme dirait l'autre bravo bref

Portrait de mastercons
23/mars/2016 - 17h42
mypseudo a écrit :

Il y a 68 ans, les Arabes refusaient un État indépendant, depuis ils sont les occupants illégaux. Le 29 décembre 1947, ils ont refusé la recommandation du Comité spécial des Nations Unies, créer un État indépendant, l'ONU n'a jamais employé le terme [ État palestinien ] , le peuple palestinien n'existait pas encore, et personne ne demandait la création d'un tel État. Les Nations arabes rejetèrent catégoriquement la résolution et décidèrent d'entrer en guerre contre le nouvel État Juif , ils échouèrent. Les Arabes ont fait un choix, celui de la confrontation et non du compromis, ils ont échoué. Ils en ont payé le prix, tout comme les agresseurs qui ont perdu les guerres dans l'histoire. Le reste n"est que supercherie et propagande.

Demain je m'installe dans votre salon vu que vous avez refuse le plan de partage des nations de mon frere.

un certain Balfour utlise deja le terme d'etat palestinien

La Déclaration Balfour de 1917 est une lettre ouverte datée du 2 novembre 1917 et signée par Arthur Balfour, le Foreign Secretary britannique. Elle est adressée à Lord Lionel Walter Rothschild (1868-1937), éminence de la communauté juive britannique et financier du mouvement sioniste, aux fins de retransmission.

« Cher Lord Rothschild,

J'ai le plaisir de vous adresser, au nom du gouvernement de Sa Majesté, la déclaration ci-dessous de sympathie à l'adresse des aspirations juives et sionistes, déclaration soumise au Parlement et approuvée par lui.

Le gouvernement de Sa Majesté envisage favorablement l'établissement en Palestine d'un foyer national pour le peuple juif, et emploiera tous ses efforts pour faciliter la réalisation de cet objectif,  existant en Palestine, ni aux droits et au statut politique dont les Juifs jouissent dans tout autre pays.

Je vous serais reconnaissant de bien vouloir porter cette déclaration à la connaissance de la Fédération sioniste.

Arthur James Balfour »

Portrait de la-legende
23/mars/2016 - 17h31
mypseudo a écrit :

Il y a 68 ans, les Arabes refusaient un État indépendant, depuis ils sont les occupants illégaux. Le 29 décembre 1947, ils ont refusé la recommandation du Comité spécial des Nations Unies, créer un État indépendant, l'ONU n'a jamais employé le terme [ État palestinien ] , le peuple palestinien n'existait pas encore, et personne ne demandait la création d'un tel État. Les Nations arabes rejetèrent catégoriquement la résolution et décidèrent d'entrer en guerre contre le nouvel État Juif , ils échouèrent. Les Arabes ont fait un choix, celui de la confrontation et non du compromis, ils ont échoué. Ils en ont payé le prix, tout comme les agresseurs qui ont perdu les guerres dans l'histoire. Le reste n"est que supercherie et propagande.

Résolutions de l’ONU non respectées par Israël Assemblée générale (ayant alors fonction d’organe décisionnaire)

Résolution 181 (29 novembre 1947). Adoption du plan de partage : la Palestine est divisée en deux Etats indépendants, l’un arabe, l’autre juif, et Jérusalem est placée sous administration des Nations unies.

Résolution 194 (11 décembre 194smiley. Les réfugiés qui le souhaitent doivent pouvoir « rentrer dans leurs foyers le plus tôt possible et vivre en paix avec leurs voisins »  ; les autres doivent être indemnisés de leurs biens « à titre de compensation ». Création de la commission de conciliation des Nations unies pour la Palestine.

Résolution 302 (8 décembre 1949). Création de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA).

Conseil de sécurité

Résolution 236 (11 juin 1967). Au lendemain de la guerre de juin 1967, le Conseil de sécurité exige un cessez-le-feu et un arrêt immédiat de toutes les activités militaires dans le conflit opposant l’Egypte, la Jordanie et la Syrie à Israël.

Résolution 237 (14 juin 1967). Le Conseil de sécurité demande à Israël d’assurer « la sûreté, le bien-être et la sécurité des habitants des zones où des opérations militaires ont eu lieu » et de faciliter le retour des réfugiés.

Résolution 242 (22 novembre 1967). Le Conseil de sécurité condamne l’« acquisition de territoire par la guerre » et demande le « retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés ». Il affirme « l’inviolabilité territoriale et l’indépendance politique » de chaque Etat de la région.

Résolution 250 (27 avril 196smiley. Israël est invité à ne pas organiser le défilé militaire prévu à Jérusalem le 2 mai 1968 considérant que cela aggraverait les « tensions dans la région ».

Résolution 251 (2 mai 196smiley. Le Conseil de sécurité déplore la tenue du défilé militaire de Jérusalem « au mépris » de la résolution 250.

Résolution 252 (21 mai 196smiley. Le Conseil de sécurité déclare « non valides » les mesures prises par Israël, y compris l’« expropriation de terres et de biens immobiliers », qui visent à « modifier le statut de Jérusalem », et demande à celui-ci de s’abstenir de prendre de telles mesures.

Résolution 267 (3 juillet 1969). Le Conseil de sécurité censure « toutes les mesures prises [par Israël] pour modifier le statut de Jérusalem ».

Résolution 340 (25 octobre 1973). A la suite de la guerre de Ramadan ou de Kippour, création de la deuxième Force d’urgence des Nations unies (FUNU-II) qui vise à « superviser le cessez-le-feu entre les forces égyptiennes et israéliennes » et à assurer le « redéploiement » de ces mêmes forces.

Résolution 446 (22 mars 1979). Le Conseil de sécurité exige l’arrêt des « pratiques israéliennes visant à établir des colonies de peuplement dans les territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés depuis 1967 », déclare que ces pratiques « n’ont aucune validité en droit » et demande à Israël de respecter la convention de Genève relative à la protection des personnes civiles en temps de guerre.

Résolution 468 (8 mai 198smiley. Le Conseil de sécurité déclare « illégales » les expulsions à l’étranger de notables palestiniens de Hébron et de Halhoul par les autorités militaires israéliennes et demande à Israël de les annuler.

Résolution 592 (8 décembre 1986). Le Conseil de sécurité rappelle que la convention de Genève relative à la protection des civils en temps de guerre « est applicable aux territoires palestiniens et autres territoires arabes occupés par Israël depuis 1967 ». Il condamne « l’armée israélienne qui, ayant ouvert le feu, a tué ou blessé des étudiants » de l’université Bir Zeit.

Résolution 605 (22 décembre 1987). Après le déclenchement de la première Intifada, le Conseil de sécurité condamne les pratiques d’Israël « qui violent les droits de l’homme du peuple palestinien dans les territoires occupés, en particulier le fait que l’armée israélienne a ouvert le feu, tuant ou blessant des civils palestiniens ».

Résolution 607 (5 janvier 198smiley. Israël doit « s’abstenir d’expulser des civils palestiniens des territoires occupés » et respecter les obligations que lui impose la convention de Genève.

Résolution 608 (14 janvier 198smiley. Le Conseil de sécurité demande à Israël « d’annuler l’ordre d’expulsion des civils palestiniens et d’assurer le retour immédiat et en toute sécurité » de tous ceux déjà expulsés.

Résolution 636 (6 juillet 1989). Le Conseil de sécurité demande à Israël, en conformité avec ses précédentes résolutions et avec la convention de Genève, de « cesser immédiatement d’expulser d’autres civils palestiniens » et d’assurer le retour en toute sécurité de ceux déjà expulsés.

Résolution 641 (30 août 1989). Le Conseil de sécurité « déplore qu’Israël, puissance occupante, continue d’expulser des civils palestiniens » et lui demande d’assurer le retour de tous les expulsés.

Résolution 672 (12 octobre 199smiley. Après les violences de l’esplanade des Mosquées - le mont du Temple, le Conseil de sécurité condamne « les actes de violence commis par les forces de sécurité israéliennes » à Al-Haram Al-Charif et dans d’autres lieux saints de Jérusalem et demande à Israël de « s’acquitter scrupuleusement des obligations juridiques et des responsabilités qui lui incombent » vis-à-vis des civils des territoires occupés.

Résolution 673 (24 octobre 199smiley. Le Conseil de sécurité condamne le refus d’Israël d’appliquer la résolution 672.

Résolution 681 (20 décembre 199smiley. Israël est sommé d’appliquer la convention de Genève.

Résolution 694 (24 mai 1991). Le Conseil de sécurité déclare que l’expulsion de quatre nouveaux civils palestiniens en mai 1991 par les forces israéliennes constitue une violation de la convention de Genève.

Résolution 799 (18 décembre 1992). Le Conseil de sécurité condamne les quatre cents expulsions de décembre 1992, soulignant qu’elle est contraire aux obligations internationales imposées à Israël par la convention de Genève. Le Conseil réaffirme l’indépendance et l’intégrité territoriale du Liban.

Résolution 904 (18 mars 1994). A la suite du massacre de la mosquée de Hébron, le Conseil de sécurité demande à Israël de prendre les mesures nécessaires « afin de prévenir des actes de violence illégaux de la part des colons israéliens » envers les civils palestiniens.

Résolution 1322 (7 octobre 200smiley. A la suite du début de la seconde Intifada, le Conseil de sécurité déplore les violences et condamne le « recours à la force excessif contre les Palestiniens ». Il demande à Israël de respecter ses obligations relatives à la convention de Genève.

Résolution 1397 (12 mars 2002). Le Conseil de sécurité demande la « cessation immédiate de tous les actes de violence, y compris tous les actes de terreur et toutes provocations, incitations et destructions », et réclame la coopération des Israéliens et des Palestiniens visant à la reprise des négociations.

Résolution 1402 (30 mars 2002). Après la réoccupation totale de la Cisjordanie, le Conseil de sécurité demande un cessez-le-feu immédiat et le « retrait des troupes israéliennes des villes palestiniennes ».

Résolution 1405 (19 avril 2002). Le Conseil de sécurité déclare qu’« il est urgent que les organismes médicaux et humanitaires aient accès à la population civile palestinienne ».

Résolution 1435 (24 septembre 2002). Le Conseil de sécurité exige « le retrait rapide des forces d’occupation israéliennes des villes palestiniennes ». Il demande à l’Autorité palestinienne de « faire traduire en justice les auteurs d’actes terroristes ».

Résolution 1515 (19 novembre 2003). Le Conseil de sécurité se déclare « attaché à la vision d’une région dans laquelle deux Etats, Israël et la Palestine, vivent côte à côte, à l’intérieur de frontières sûres et reconnues », et demande en conséquence aux parties en conflit de s’acquitter des obligations relatives à la « feuille de route » du Quartet.

Résolution 1544 (19 mai 2004). Le Conseil de sécurité demande qu’Israël respecte « les obligations que lui impose le droit humanitaire international » et « l’obligation qui lui est faite de ne pas se livrer aux destructions d’habitations ».

Résolution 1850 (16 décembre 200smiley. Le Conseil de sécurité soutient le processus d’Annapolis, et demande aux parties de « s’abstenir de toute mesure suceptible d’entamer la confiance » et de ne pas « remettre en cause l’issue des négociations ».

Résolution 1860 (8 janvier 2009). Après l’incursion de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, le Conseil de sécurité exige « l’instauration immédiate d’un cessez-le-feu durable et pleinement respecté menant au retrait total des forces israéliennes de la bande de Gaza ». Il demande de ne pas entraver l’entrée des organisations médicales dans Gaza et d’empêcher le trafic illégal d’armes.

Portrait de la-legende
23/mars/2016 - 16h42

touloune a écrit :

J'ai rêvé en lisant votre commentaire. un peu d'humanité et de sensibilité ne font pas d'elle une chochotte. Vous avez un cœur de pierre et votre vie doit être bien triste pour sorties des conneries de ce genre.

(i have a dream) tu sait comment a fini cet personne

 

Portrait de mastercons
23/mars/2016 - 16h05
mypseudo a écrit :

Si les israéliens voulaient réellement faire un génocide et étant l'armée la mieux équipée au monde tel que vous le signifiez il n'y aurait plus de palestiniens depuis bien longtemps. Soyez réaliste et objectif et arrêtez votre démagogie!! 

c'est pas faute d'avoir essayer mais il ne s'attendait pas a une tel resistance de la part d'un peuple millénaire et enraciné dans leur terre,

avant 1944 la palestine s'etendait du liban a l'egypt on peut voir aujourd'hui avec quel ignominie il on ravagé ce pays et tué ou déplacé des millions de civiles.

cailloux vs uzy  oui Tsahal est l'armé la mieux equipe aux monde de l'atomique aux f17 des sous marins et j'en passe .

Portrait de Nexus20
23/mars/2016 - 13h39
touloune a écrit :

J'ai rêvé en lisant votre commentaire. un peu d'humanité et de sensibilité ne font pas d'elle une chochotte. Vous avez un cœur de pierre et votre vie doit être bien triste pour sorties des conneries de ce genre.

ben non ce ne sont pas des conneries. la sensiblerie à ce point est un défaut. les grands hommes ou femmes qui ont mené le monde ne versaient pas de larmes en public. ils donnaient l'exemple de la fermeté et de la bravoure que cela ne vous plaise ou  non.

Portrait de Rosette
23/mars/2016 - 12h54
cocaloco77 a écrit :

Et l'oscar de la meilleure islamo-socialope est attribué à Federica Magherini, pour son film "Larmes de crocodile d'une assistante sociale ratée".

La bêtise de certains (nes) donnent une idée de l’infini. En voilà un exemple criant. Il vous reste la trépanation, et encore je ne sais pas s'il y a quelque chose a a opérer.

Portrait de Antivirus
23/mars/2016 - 12h49
cocaloco77 a écrit :

Et l'oscar de la meilleure islamo-socialope est attribué à Federica Magherini, pour son film "Larmes de crocodile d'une assistante sociale ratée".

Mon dieu quel commentaire pathétique! Quel coeur de pierre vous avez! et c'est vrai que pour sortir ce genre de commentaire minable, vous devez être un modèle en matière de "vie ratée". je ressens de la pitié pour vous.

Portrait de touloune
23/mars/2016 - 11h23
Nexus20 a écrit :

voilà l'image d'une perdante. elle ne mérite pas la place qu'elle occupe. il faut des décideurs de la trempe de churchiil pour mener une guerre. pas des chochottes qui tombent dans la sensiblerie.  

J'ai rêvé en lisant votre commentaire. un peu d'humanité et de sensibilité ne font pas d'elle une chochotte. Vous avez un cœur de pierre et votre vie doit être bien triste pour sorties des conneries de ce genre.

Portrait de mastercons
23/mars/2016 - 11h16
mypseudo a écrit :

Dis donc elle ne pleure pas autant quand des civils israéliens se font poignarder tous les jours mais plutôt comprend le terrorisme palestinien à l'encontre des israéliens!!! 

Que dire des palestinien qui subissent un genocide de la part de l'arme la mieux equipé aux monde et qui bafoue tout les loi,n'essayez pas de nous la faire a l'envers.

On connait votre gout pour la provoc et l'utilsation de la com .

les indiens d'amerique on jadis eté diaboliser par hollywood alors qu'il on subit le plus grand genocide.

Portrait de Ugo1966
23/mars/2016 - 11h08
mypseudo a écrit :

Dis donc elle ne pleure pas autant quand des civils israéliens se font poignarder tous les jours mais plutôt comprend le terrorisme palestinien à l'encontre des israéliens!!! 

Vous manquez pas de culot de parler de ces pauvres victimes israéliens ! Les israéliens se comportent comme des sauvages en Palestine. 

Portrait de Nexus20
23/mars/2016 - 09h10

voilà l'image d'une perdante. elle ne mérite pas la place qu'elle occupe. il faut des décideurs de la trempe de churchiil pour mener une guerre. pas des chochottes qui tombent dans la sensiblerie.  

Portrait de paac73210
23/mars/2016 - 08h52 - depuis l'application mobile

Est ce vraiment une attitude digne de son rang

Portrait de totoche17000
23/mars/2016 - 08h15

elle est en train de se rendre compte que c'est le resultat de sa politique ?

 

Les plus vus