16/03/2016 09:51

Marine Le Pen définitivement déboutée d'une action en diffamation contre Le Canard Enchaîné

La présidente du FN Marine Le Pen a été définitivement déboutée mardi d'une action en diffamation contre Le Canard Enchaîné, qui affirmait qu'elle aurait injurié des policiers en 2003 lors d'une soirée arrosée, selon une décision de la Cour de cassation.

Dans une édition spéciale des "Dossiers du Canard Enchaîné" de juillet 2011, le journal satirique revenait sur l'incident qui aurait eu lieu dans la soirée du 20 février 2003, chez un ancien leader du GUD (Groupe union droit, une organisation étudiante d'extrême droite) dans le XVIe arrondissement de Paris.

Le Canard écrivait que c'était une Marine Le Pen "passablement éméchée" qui avait ouvert la porte aux policiers appelés pour tapage nocturne. Le journal faisait état d'injures à l'encontre des fonctionnaires, attribuées à Marine Le Pen ainsi que la phrase "il est plus facile de s'en prendre à de bons Français qu'aux bougnoules".

L'article précisait ensuite que l'intéressée affirmait que "tout cela est totalement faux".

En première instance comme en appel, elle avait été déboutée, la justice ayant retenu la bonne foi du Canard enchaîné.

La présidente du parti d'extrême-droite avait formé un pourvoi, qui a été rejeté mardi par la Cour de cassation.


Jean-Michel Apathie juge que le refus de... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Micheldu17.02
16/mars/2016 - 15h18

Deux canards nagent, de conserve,  paisiblement......

Le premier :   "Coin !"

L' autre :  " Bon sang ! J' allais le dire !"................smiley

Portrait de Caen14000
16/mars/2016 - 13h23
DR00PY a écrit :

La grosse blondasse raciste? c'est de la diffamation

non, et on est bien en dessous de la vérité smiley

Les plus vus