11/03/2016 16:42

Le mensuel "Terra Eco", spécialisé dans les questions d'environnement, s'arrête faute de repreneurs

Le mensuel Terra Eco, spécialisé dans les questions d'environnement et de développement durable, va cesser de paraître fin mars, faute de repreneurs, a annoncé jeudi le titre sur son site, douze ans après sa création.
"Malgré six semaines d'intenses tractations avec plusieurs candidats à la reprise de l'entreprise Terra Economica SAS, celles-ci n'ont pas abouti", et le magazine a été placé en liquidation judiciaire, ont indiqué les fondateurs.
Terra Eco, dont l'actionnariat est réparti entre les fondateurs et de petits actionnaires, employait 14 personnes à temps plein dont la moitié sont des journalistes. 
Le titre, placé en redressement judiciaire depuis juillet 2015, se vendait à 30.000 exemplaires chaque mois, dont deux tiers par abonnement, selon ses fondateurs. 
Approché par des groupes de presse et des investisseurs indépendants, le magazine n'a pas trouvé d'offre permettant la poursuite de son projet avec son équipe, a indiqué vendredi Walter Bouvais, cofondateur et directeur de la publication.
Une campagne de financement participatif avait été lancée en 2015, permettant de récolter plus de 100.000 euros. Mais malgré un chiffre d'affaires en hausse, le magazine a terminé l'année 2015 sur une perte de 200.000 euros.
D'abord distribué par abonnement, Terra Eco s'était lancé en kiosques en 2009 avec l'objectif de devenir le magazine de référence sur "les trois piliers du développement durable: économie, société, environnement".
"En tant que journaliste et citoyen, j'espère qu'il y a une voie à dessiner avec ces alternatives", a expliqué Walter Bouvais. "En tant qu'éditeur, je me dis que c'est peut-être top tôt. Nos lecteurs potentiels sont encore dispersés", a-t-il regretté.
Le journaliste veut croire qu'il y a "une place en France pour la presse indépendante, même si elle n'est pas facile à établir".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Caramella
12/mars/2016 - 10h27
Et des emplois en moins pour ne pas changer
Portrait de Philomène
11/mars/2016 - 21h13
caza2 a écrit :

pas grave

un journal que personne ne lisait

encore une info de merde !!!!

Pauvre type !

Les plus vus