09/03/2016 10:20

La chaîne franco-allemande Arte parie sur l'information pour améliorer son image et son audience

Moins de documentaires historiques ou de soirées thématiques pointues, plus d'actualité dans des formats innovants: la chaîne franco-allemande Arte mise désormais sur l'info pour "s'ancrer dans le présent", une stratégie qui semble payante en termes d'audience.

"L'idée est de sortir la chaîne du passé, de la ramener dans le présent, voire dans l'avenir, tout en décryptant et en conservant un regard décalé", résume Marco Nassivera, directeur de l'information de la chaîne culturelle installée dans des locaux modernes et lumineux à Strasbourg, à 300 mètres du Parlement européen.

Depuis 2012, le journal télévisé quotidien, réalisé par une équipe binationale composée pour moitié de Français et d'Allemands, n'est plus doublé: deux versions -une française, une allemande- sont programmées à des horaires décalés (19H10 en Allemagne, 19H45 en France).

Même si les présentateurs diffèrent, "le défi reste de faire le même journal pour les deux pays, sinon c'est tout l'esprit d'Arte qui serait mis à mal. Mais on peut adapter certaines choses pour l'un ou l'autre public, pour être plus clair", souligne Marco Nassivera.

Avec ses deux JT quotidiens, son JT pour enfants - une innovation encore rare à la télévision française - et ses reportages long format sur la crise des migrants ou le financement de Daech, "Arte est de moins en moins la chaîne de l'Histoire et de plus en plus dans le présent", confirme Isabelle Veyrat-Masson, historienne et sociologue des médias.


Arte glisse ses caméras indiscrètes dans les... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de eriktu
9/mars/2016 - 12h38

L'info est peu objective sur Arte que je regarde beaucoup au demeurant.

Ils aiment beaucoup les "réfugiés", cela doit aider à avoir des subsides de l'état allemand...

Portrait de saturne5286

j'adore regarder les docs le matin avant d'aller au boulot

Les plus vus