09/03/2016 07:06

Les femmes sont largement sous-représentées dans les médias selon un rapport publié par le CSA

Les femmes sont largement sous-représentées dans les médias, notamment parmi les experts invités, selon le premier rapport annuel du Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) sur le sujet, présenté à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. "Globalement, les femmes sont moins représentées à l'antenne que les hommes", note le CSA, qui a analysé les données fournies par 40 des principales chaînes de télévision et stations de radio en 2015.

Le régulateur de l'audiovisuel constate surtout une sous-représentation des femmes en tant qu'"experts", "intervenants" et "invités politiques".

Dans la presse, 2015 a même marqué un "recul pour la visibilité des femmes", selon un rapport de la plateforme Pressedd publié lundi.

On ne compte que 15,1% de femmes dans le classement général des 1.000 personnalités dont la presse a le plus parlé en 2015, un chiffre en baisse par rapport à 2014.

La présence des femmes à l'antenne est pourtant "très importante pour l'image que les femmes et les hommes ont de la norme", a déclaré Sylvie Pierre-Brossolette, conseillère au CSA en charge du rapport.

"Il faut absolument rééquilibrer cette image-là, sinon les filles continueront à penser que même avec leurs diplômes, elles ne peuvent pas avoir le même travail que les hommes", estime-t-elle.

Le rapport pointe notamment les émissions de France 5 "C dans l'air", qui n'a fait appel en 2015 qu'à 25% d'expertes, et "C politique" avec 19% d'invitées politiques.

"Le taux d'expertes tombe même à moins de 20% pour Canal+", note le CSA.

Il y a cependant autant de femmes que d'hommes parmi les présentateurs et journalistes à la télévision, voire plus sur certaines chaînes comme France Ô ou Paris Première.

Concernant les chaînes d'info, la proportion des femmes dans les catégories "experts", "autres intervenants" ou "invités politiques" ne dépasse pas 30% en moyenne. France Télévisions, qui doit être "exemplaire" selon Sylvie Pierre-Brossolette, s'est engagé à avoir 35% d'expertes dans ses émissions fin 2016.

Le groupe public, associé à Radio France et à l'agence de formation Egalis, avait déjà lancé un annuaire gratuit censé faciliter la tâche des journalistes, le "Guide des expertes".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Les plus vus