06/03/2016 09:25

Manuel Valls promet, dans le JDD, des "améliorations" au projet contesté de réforme du code du travail

Dans un entretien au Journal du Dimanche, le premier ministre s'engage à des "améliorations" de la loi Travail sur "deux points" contestés, la création d'un plafond pour les indemnités prud'homales et l'extension du licenciement économique.

"Concernant la barémisation pour les prud'hommes, disposition attendue par les chefs d'entreprise, des adaptations peuvent être possibles sans la remettre en cause. Nous allons en discuter", affirme-t-il.

"Il faut enrichir et compléter cet avant-projet de loi. Mais ce qui serait terrible, c'est le statu quo.

Plus encore pour les exclus du marché du travail [...] J'aurais pu dire : il reste quatorze mois, je vais lever le pied, ne prendre aucun risque…

Ce n'est pas ma vision de la politique, ni celle du président de la République.

Je ne donnerai pas une seule seconde à l'immobilisme."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de DarkAngel
20/mars/2016 - 00h24
moijoe35 a écrit :

A quoi sert la ministre du travail si c'est lui qui parle de cette loi ? Bien la preuve qu'elle n'est qu'une "vitrine"

 

Elle sert à rien
Portrait de DarkAngel
20/mars/2016 - 00h23
Padamalgam a écrit :

il va se le prendre en boomerang son projet la France va descendre dans la rue encore pendant 2 mois...

Seulement deux mois smiley
Portrait de DarkAngel
20/mars/2016 - 00h23
Une belle tête de vainqueur
Portrait de Padamalgam
6/mars/2016 - 13h30

il va se le prendre en boomerang son projet la France va descendre dans la rue encore pendant 2 mois...

Portrait de tobian
6/mars/2016 - 11h26

  Quand on refuse l'immobilisme et qiu'on ne peut aller de l'avant, il ne reste que la marche arrière.

Portrait de taine66
6/mars/2016 - 11h07

Quand va t'il se taire ?

Quand il parle, il annonne et ne dit que des absurdités et des contre vérités, quand il n'aboie pas. Il n'est pas digne de la fonction tant il est peu convaincu et pas convainquant.

Portrait de caramel moule
6/mars/2016 - 10h54

il est bien évident que des contreparties ont été déjà négociées avec la CFDT, quelques modifications mineures permettront à ce syndicat de crier victoire et de signer l'accord au nom du réalisme économique comme elle l'avait déjà fait avec les retraites.

Portrait de montiti22
6/mars/2016 - 10h25

Allez, comme d’habitude une petite marche arrière; mais attention de ne pas renverser la poubelle du voisin, il faut tenir jusqu'en 2017 !

Les plus vus