03/03/2016 12:29

La cote de François Hollande et Manuel Valls en baisse et approche son plus bas niveau depuis leurs entrées en fonctions

La cote de François Hollande (-4) et celle de Manuel Valls (-5) chutent à nouveau en mars pour approcher leurs plus bas niveaux depuis leurs entrées en fonctions, selon un sondage YouGov diffusé jeudi.

Seuls 15% des Français portent un jugement positif sur l’action de François Hollande comme chef de l’Etat, contre 78% (+4) d’un avis contraire. Ils ne sont plus que 20% à juger favorablement l’action du Premier ministre, qui recueille 72% (+6) d’avis défavorables, selon cette enquête mensuelle pour le Huffington Post et iTélé.

François Hollande n’avait jamais été aussi impopulaire depuis décembre 2014 (il était alors crédité de 14% d’avis favorables) et Manuel Valls est au plus bas depuis son arrivée à Matignon. L’un et l’autre perdent 9 points auprès des sympathisants PS et EELV.

Ils entraînent le gouvernement dans leur chute, avec seulement 14% (-2) des personnes interrogées qui portent un jugement favorable sur son action, contre 80% (+4) d’un avis contraire.

La gestion de l’économie par l’équipe gouvernementale est en particulier jugée massivement mauvaise (79%), face à 13% des personnes interrogées qui la trouvent bonne.

L’opposition ne profite que modérément des difficultés du gouvernement. Si des élections avaient lieu demain, 38% (+3) des Français préfèreraient un gouvernement de droite, et 28% (-1) un gouvernement de gauche. 34% (-2) des personnes interrogées ne se prononcent pas.

Bien qu’en baisse de trois points en un mois, Alain Juppé (31%) reste la personnalité politique dont les Français ont la meilleure opinion, devant Emmanuel Macron (22%, -1), Jean-Luc Mélenchon (22%, +1) et Marine Le Pen, stable avec 21% d’opinions positives. Nicolas Sarkozy perd 3 points à 14%.

Enquête réalisée en ligne les 24 et 25 février auprès de 1.020 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.


Un député se moque de Manuel Valls et sa... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BUCK JOHN
3/mars/2016 - 17h56
oralsf1 a écrit :

Je me permets de vous rectifier : il faudra attendre 2022

Pas 2022, je souhaite rire entre 2017 et 2022 avec la droite au pouvoir et la gauche dans l'opposition ou plutôt des miettes de gauche se noyant dans un bol de synthèses. 

Portrait de oralsf1
3/mars/2016 - 17h47
BUCK JOHN a écrit :

Désolé, il faudra patienter jusqu'en mai 2017. D'ici là, vous pouvez roupillez mon brave ! 

Je me permets de vous rectifier : il faudra attendre 2022

Portrait de Wouhpinaise
3/mars/2016 - 17h33

Encore un petit effort et ils pourront s'abreuver directement dans la nappe phréatique.

Portrait de Micheldu17.02
3/mars/2016 - 16h50

" Et c' est ce que nous faisons ! "

Chante beau merle !.......smiley ...Après avoir accumulé les bévues, ces gens font encore la leçon.......

Si ces polémiques n' étaient qu' entre politiques "majorité" oppositions gauches et droites et ne touchaient pas le peuple, on pourrait sereinement les laisser "s' amuser" entre eux.......smiley

Portrait de wicket
3/mars/2016 - 16h17

Ah ! mais en voilà une nouvelle qu'elle est bonne !!! smiley

Portrait de BUCK JOHN
3/mars/2016 - 15h33
masoud a écrit :

Démission et vite, si non, ça sera une véritable catastrophe !!!

Désolé, il faudra patienter jusqu'en mai 2017. D'ici là, vous pouvez roupillez mon brave ! 

Portrait de BRASSENS11
3/mars/2016 - 15h28

ce sont les chiffres du chômage qu'on aimerait voir baisser !

Portrait de Oui-oui...
3/mars/2016 - 14h27

Un gouvernement démocratique n'est plus légitime quand il n'est plus soutenu que par 15% de la population.

C'est vrai pour Hollande et c'était vrai pour Chirac, Sarkozy ou Pompidou, sauf qu'aucun d'entre eux n'est tombé aussi bas (et de loin).

Portrait de BUCK JOHN
3/mars/2016 - 14h05

Leurs sourires constituent la meilleure réponse au désamour des français. Encore faut-il savoir ce que desire ce peuple entre ne rien faire en gagnant beaucoup d'argent ou changer d'avis constamment sans prendre la peinede réfléchir.

Les plus vus