19/01/2010 09:38

David Guetta, artiste le mieux exporté

Le DJ David Guetta est l'artiste produit en France qui s'est le mieux exporté en 2009, son album "One Love" (EMI) étant certifié disque de diamant avec plus de 750.000 ventes à l'étranger en moins de trois mois, selon les chiffres publiés aujourd'hui par le Bureau Export.

Deux albums ont été certifiés triple platine (300.000 ventes) à l'export entre octobre 2008 et septembre 2009 : "Wolfgang Amadeus Phoenix" (Ghettoblaster) de Phoenix, dont 60% des ventes ont été réalisées aux Etats-Unis, et "Yael Naim" (Tôt ou Tard/Warner Music France) de Yael Naim.

Parmi les autres succès à l'international produits en France figurent quatre disques de platine (100.000 ventes): "Des roses et des orties" (Sony Music France) de Francis Cabrel, "Duos" (EMI Music France) de Charles Aznavour, "Junior" (EMI Music France) de Royksopp et "Sympathique" (Naïve) de Pink Martini.

Pour la première fois, un artiste classique figure parmi les dix meilleures ventes à l'étranger, le Japonais Nobuyuki Tsujii, avec "Gold Medalist Thirteenth Van Cliburn International Piano Competition" (Harmonia Mundi France).

Pour 2010, le Bureau Export attend les succès à l'étranger de Charlotte Gainsbourg, Naïve New Beaters, Plasticines, Hindi Zahra ou encore Gotan Project, dont un nouvel album est prévu en avril.

En 2009, le Bureau Export a recensé dans les sept pays de son réseau 3.500 concerts d'artistes produits ou édités en France.

En 2008 (les chiffres 2009 ne sont pas encore disponibles), les ventes à l'export ont totalisé 63,8 millions d'unités.

Les ventes physiques ont baissé de 5% par rapport à 2007, avec 24,8 millions d'unités, mais les ventes numériques ont bondi de 85%, avec 39 millions d'unités.
Cependant, les ventes numériques sont principalement constituées de singles, tandis que les ventes physiques concernent majoritairement des albums et des compilations, note le Bureau Export.

Le chiffre d'affaires générés pour les producteurs phonographiques par ces ventes à l'export est en baisse de 12%, à 131 millions d'euros.

Confirmant un tendance amorcée depuis deux à trois ans, les Etats-Unis sont devenus en 2008 le premier marché pour les ventes françaises à l'export.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de marlene 7858
20/janvier/2010 - 14h51

j'espère qu'avec sa grosse fortune, il aura la générosité d'aider les associations caritatives et donner beaucoup d'argent pour HAITI ! on veut y croire:roll:

Portrait de Kash
19/janvier/2010 - 16h00

La panache à la française!!lol
:o

Portrait de D T C
19/janvier/2010 - 10h18

génial ,on exportent de la soupe dans le monde entier :mrgreen:

Portrait de Theotim
19/janvier/2010 - 10h16

Ca vole pas haut quand même.
Il est clair que l'avantage de la musique électronique est soit l'absence de parole, soit l'utilisation de l'anglais. Air, Daft Punk...
Mais ce n'est pas nouveau... il y a 34 ans sortait "Oxygène" de Jarre, vendu à 12 millions d'exemplaire, ou Space (Didier Marouani) qui vendait des millions de disques, dont le tube "Magic Fly".

Portrait de frederic2
frederic2 (non vérifié)
19/janvier/2010 - 09h45

La techno c'est vraiment la musique du futur.

Les plus vus