29/02/2016 13:25

Essai clinique à Rennes: "Je ne pouvais plus parler, plus bouger", raconte une victime

"Je ne pouvais plus parler, plus bouger" une victime de l'Essai clinique à Rennes, qui a fait un mort en janvier, raconte son calvaire dans un entretien aujourd'hui dans le quotidien Le Maine Libre

Stéphane Fléchois témoigne pour la première fois, après été pris en charge dans un état grave par l'équipe soignante de l'unité de soins intensifs neurovasculaires du centre hospitalier de Rennes.

.

L'intégralité de l'article sur Morandini Santé - Cliquez ICI

.


Essai thérapeutique à Rennes : 1 patient en... par morandini

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Lilounette92
14/mars/2016 - 00h28
Petitpatapon75 a écrit :
Quand on fait des essais thérapeutiques, mise à part l'argent considérable donné, la clinique vous fait signer une décharge qui explique les effets secondaires ou les problèmes qui peuvent survenir, style la mort... Alors quand on sait prendre de l'argent en etant cobaye, on ne vient pas se plaindre après pour les petits bobos... On a juste le droit de se taire.
Bien d'accord avec toi
Portrait de Lilounette92
14/mars/2016 - 00h28
Jarod26 a écrit :
c'est vachement rassurant les essais oO
Je ne pourrai pas le faire
Portrait de Lilounette92
14/mars/2016 - 00h28
Je n'ose imaginer son quotidien
Portrait de leon48
29/février/2016 - 15h56 - depuis l'application mobile

Une preuve de plus que le test sur les animaux ne sert à rien.

Portrait de olivierus
29/février/2016 - 14h19
Petitpatapon75 a écrit :
Quand on fait des essais thérapeutiques, mise à part l'argent considérable donné, la clinique vous fait signer une décharge qui explique les effets secondaires ou les problèmes qui peuvent survenir, style la mort... Alors quand on sait prendre de l'argent en etant cobaye, on ne vient pas se plaindre après pour les petits bobos... On a juste le droit de se taire.

Outre qu il ne s agit pas de sommes considerable les gens qui se pretent a ses essaies n ont generalement pas beaucoup de revenus et se pretent a ses essais pour avoir un peu de beurre dans les epinards en résumé on utilise des sans dents pas des cadres supérieurs

Portrait de Petitpatapon75
29/février/2016 - 13h33 - depuis l'application mobile

Quand on fait des essais thérapeutiques, mise à part l'argent considérable donné, la clinique vous fait signer une décharge qui explique les effets secondaires ou les problèmes qui peuvent survenir, style la mort... Alors quand on sait prendre de l'argent en etant cobaye, on ne vient pas se plaindre après pour les petits bobos... On a juste le droit de se taire.

Les plus vus