06/10/2015 10:20

L’ancien acteur porno Rocco Siffredi ouvre une ... «Université du hard»!

L’ancien porno star Rocco Siffredi a ouvert ce week-end son «Université du hard», accueillant dans des lieux tenus secrets trente étudiants à qui il va apprendre à sublimer leurs «talents» naturels, ont annoncé lundi les médias italiens.

Parmi les milliers de postulants à la «Siffredi Hard Academy» ayant répondu cet été à l’annonce de l’ex-hardeur italien, 15 jeunes hommes et 15 jeunes femmes ont remporté les «épreuves» de sélection afin de faire leur rentrée ce week-end.

Surnommé «l’étalon italien», Rocco Siffredi, aujourd’hui âgé de 51 ans et père de famille, se consacre désormais à la réalisation et à la production de films pornographiques.

Il a également joué dans des films traditionnels, tels «Romance» de la Française Catherine Breillat (1999).

Cet été, en lançant son idée, son slogan était simple: «parce que les talents naturels doivent être formés, accompagnés, j’ai décidé de prendre mes responsabilités».

Les cours dureront 15 jours, avec une série de tests, «depuis la façon de se positionner face à la caméra aux techniques de diction», précise-t-il à l’édition italienne du magazine GQ.

«Aujourd’hui, l’industrie du sexe est devenue beaucoup plus complexe qu’avant, il y a un nouveau monde du sexe qu’il faut apprendre et enseigner», affirme-t-il.

Rocco Siffredi se partagera désormais entre son «université» et sa résidence familiale de Budapest, capitale de l’industrie du X, où il tourne un émission de télé-réalité sur son quotidien, intitulée «Casa Siffredi», qui sera retransmise sur La5, une chaîne du groupe Mediaset (appartenant à Silvio Berlusconi).

«J’ai une vie très normale, sans doute trop normale pour certains: je travaille beaucoup, j’aime le sport, j’ai des activités (le modélisme et le motocross)», raconte celui qui est né Rocco Tano, dans les Abruzzes (centre).

L’homme aux millier de films, plusieurs fois vainqueur du Hot d’Or, l’assure: «je n’oublierai jamais d’où je viens, j’ai une vie réelle. Ce n’est pas parce que j’ai eu du succès que j’ai perdu le contact avec la réalité».

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de maylis--85
6/octobre/2015 - 22h25

Je pense que c'est une idée trés intéressante, l'industrie du sexe étant un secteur trés porteur mais qui est aussi trés exigeant. Etre un hardeur / une hardeuse ne s'improvise plus.

Portrait de benbacker
6/octobre/2015 - 12h18
Le Penseur a écrit :

Tous des dégénérés !:Sp

On en parle de ta photo ou pas ????? T'en as une belle de tête de "dégénérer" toi...

Portrait de Le Penseur
6/octobre/2015 - 10h44

Tous des dégénérés !smiley

Portrait de PseudoIlluZion
6/octobre/2015 - 10h23
J'imagine les épreuves de diction smiley

Les plus vus

Ailleurs sur le web