17/08/2015 10:01

Selon une étude, Paris est la ville la plus chère pour les étudiants, et Brest la moins chère

Paris est sans surprise la ville universitaire la plus onéreuse pour les étudiants, tandis que Clermont-Ferrand et Brest arrivent en queue de peloton, selon un classement de l'Union nationale des étudiants de France (Unef) publié lundi.

Les étudiants parisiens doivent débourser 1.124,33 euros en moyenne chaque mois, logement, transports et dépenses courantes confondues, selon ce classement qui complète l'enquête sur le coût de la rentrée publié vendredi part le syndicat étudiant.

La capitale devance Saint-Quentin (987,41 euros), Saint-Denis (985,41 euros) et Lyon (842,67 euros), tandis qu'en queue de classement on trouve Orléans (726,92 euros), Clermont-Ferrand (709,97 euros) et Brest (679,95 euros).

L'Unef a intégré dans son classement un "socle" de dépenses courantes de 330 euros par mois identique pour toutes les villes. C'est donc surtout le logement qui fait la différence, puisque la variation des loyers dépasse le simple au double entre Brest (322 euros) et Paris (795 euros).

Pour William Martinet, le président de l'Unef, ce classement permet notamment de mettre en lumière "l'impact des aides des villes et des collectivités territoriales sur la vie étudiante".

Le budget "transports" va ainsi du simple au triple entre Toulouse (8,33 euros par mois) et Brest (27,95 euros). En Ile de France, l'abonnement revient à 27,83 euros par mois.

Tous les étudiants ne sont pas non plus logés à la même enseigne en matière d'aides des collectivités, qui atteignent 28,50 euros par mois à Paris mais sont nulles à Marseille, Strasbourg, Rennes, Dijon et Brest.

Lyon, Grenoble, Toulouse, Bordeaux et Paris offrent aux étudiants des chèques loisirs d'au moins 100 euros par an, et douze villes sur vingt prévoient des chèques santé pour les boursiers (jusqu'à 373 euros à Clermont). Mais les seules villes à offrir des chèques logement sont Paris (900 euros par an pour les boursiers) et Tours.

"20% des étudiants n'ont pas de complémentaire santé, or on sait que cela constitue un vrai frein à l'accès aux soins", a déploré M. Martinet, qui a souligné les "inquiétudes" de l'Unef pour les années à venir avec la baisse des subventions aux collectivités locales, "dont les répercussions commencent déjà à se faire sentir".

"De plus en plus de villes universitaires disent qu'il faudra augmenter les tarifs des transports en commun", a-t-il déclaré, en soulignant la "véritable inconnue" de la réforme territoriale, avec un risque "d'harmonisation vers le bas".

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Oumie
17/août/2015 - 14h52 - depuis l'application mobile

Elle n'est pas la plus chère que pour les étudiants.

Portrait de Beast
17/août/2015 - 12h15 - depuis l'application mobile
Beast a écrit :
C'est du pareil au même. L'exemple du telephone a ete donne mais ça vaut pour le reste.. Par ailleurs, tout depend de la façon dont on utilise ces instruments. Perso je suis bcp plus sur mon tel que sur mon ordi. Mon telephone me permet d'etre plus reactif d'ajouter des gens sur mon reseau linkedin ou autre reseau mais aussi de me tenir informer, de skyper avec des amis à l'etranger quand je ne suis pas necessairemebt chez moi.. Et j'en passe.

Et au passage mon tel est un iphone 5s que j'ai paye 149 euros à l'epoque ce qui n'est pas non plus une depende dingue je pense

Portrait de Beast
17/août/2015 - 12h13 - depuis l'application mobile
gaston123 a écrit :

 

Je suis d'accord avec vous sur le fait de dire que ce n'est pas parce qu'on a pas a de thunes qu’il ne faut pas se faire des petits plaisirs, mais je ne vois pas trop en quoi avoir un smartphone est indispensable pour saisir toute opportunité, un PC avec une connexion internet suffit d'après moi.

C'est du pareil au même. L'exemple du telephone a ete donne mais ça vaut pour le reste.. Par ailleurs, tout depend de la façon dont on utilise ces instruments. Perso je suis bcp plus sur mon tel que sur mon ordi. Mon telephone me permet d'etre plus reactif d'ajouter des gens sur mon reseau linkedin ou autre reseau mais aussi de me tenir informer, de skyper avec des amis à l'etranger quand je ne suis pas necessairemebt chez moi.. Et j'en passe.

Portrait de Beast
17/août/2015 - 11h06 - depuis l'application mobile
Caramella a écrit :
ça se plaint mais certains ne se gênent pas pour se procurer les derniers smartphones :)

On est en 2015 le monde est ouvert comme jamais et les possibilités sont infinies. Les dernières technologies sont indispensables pour évoluer dans le monde actuel et saisir toute opportunité. Encore heureux que l'on ne se contente pas d'un nokia 8310 pour vous faire plaisir et avoir le droit de dire que la vie à paris est cher.

Portrait de Beast
17/août/2015 - 11h01 - depuis l'application mobile
FoxOne a écrit :
Le coût de la vie est chère pour les étudiants mais aussi pour les agriculteurs et j'en passe, la liste devient bien longue dans notre pays

Sauf qu'à la difference des agriculteurs et autre les etudiants n'ont pas de revenus ou peu et donc ont recours au crédit dès les premières années de leur vie ce qui n'existait paq il ya 15 20 ans. Perso je viens de finir mes études j'ai un loyer à 850 boule par mois et je gagnais en moyenne 800 balle par mois (stage petit boulot débrouille). Je ne me plaint du tout pas mais c'est une réalité.

Les plus vus

Ailleurs sur le web