23/05/2015 12:37

Playboy rhabille ses playmates pour son application mobile

Le magazine de charme Playboy a lancé jeudi sa version pour appareils mobiles dans laquelle il va mettre davantage en valeur les styles de vie, le divertissement et la culture que les courbes généreuses de ses playmates.

L'application Playboy NOW pour les appareils Apple ou fonctionnant sous Android suit ainsi une nouvelle stratégie dévoilée par le magazine en août dernier, qui vise à promouvoir des contenus moins osés. Ce virage a largement porté ses fruits: le site internet du magazine a ainsi vu son nombre de visiteurs augmenter de 258% entre janvier 2014 et janvier 2015, selon la société spécialisée AdWeek.

"Nous avons passé beaucoup de temps et mobilisé beaucoup de ressources pour créer une expérience unique, intelligente et provocante pour nos sites webs. Les utilisateurs et les publicitaires apprécient cela, et l'application Playboy NOW reflète brillamment cette tendance", a déclaré Scott Flanders, directeur exécutif de Playboy Enterprises, se félicitant du succès de la nouvelle stratégie du magazine.

La nouvelle application inclura chaque jour un "top 5 des choses que les utilisateurs doivent savoir".

Jeudi, Playboy mettait ainsi en avant par exemple "Nous avons goûté les cinq bières les plus étranges du monde", "Une pièce du garage Playboy: la Porsche 911", ou "La +Youtubeuse+ Lauren Francesca nous dévoile toute sa personnalité".

Playboy, créé en 1953 par Hugh Hefner, s'est fait un nom avec des photos de mannequins dénudées, un créneau particulièrement encombré de nos jours sur internet.

Le magazine a donc dû se diversifier. "Playboy NOW permettra à l'homme occupé de se tenir informé, de se distraire, de s'amuser et d'être séduit", a ajouté Cory Jones, vice-président pour les contenus digitaux du groupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Endeavour
24/mai/2015 - 08h17 - depuis l'application mobile

C'est une habileté pour banaliser le "lapin" et le concept initial. Ce qui d'ailleurs ne me choque pas. A l'heure des "femmes à barbe", illustrer la féminité est presque un devoir.

Les plus vus