17/05/2015 09:51

Le niveau global des collégiens en math se dégrade depuis six ans, selon une étude du ministère de l'Education

Le niveau global des collégiens en math se dégrade depuis six ans, selon une étude du ministère de l'Education révélée par "Le Parisien".

Selon les résultats de l'étude, menée en 2014 sur un échantillon représentatif de quelque 8.000 collégiens de 3ème, inscrits dans 323 collèges publics et privés sous contrat, un élève sur cinq n'était capable de traiter que des exercices très simples, de niveau CM2 ou de début du collège.

Le pourcentage des élèves de très faible ou de faible niveau passe de 15% à 19,5% en six ans.

En parallèle de cette tendance, et si les deux groupes de niveaux moyens restent à peu près identiques, celui des élèves de 3ème de bon niveau en maths perd près de 3 points (15,3% en 2014 contre 18,6% en 2008).

Le groupe des "matheux" de très bon niveau reste quant à lui stable à 9,1%. Cette "évaluation nationale des collégiens par discipline" (CEDRE) s'est penchée sur les maths cette année. C

e type d'étude est réalisé tous les six ans pour chaque matière. Son objectif est de mesurer l'évolution du niveau des élèves.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koro
22/mai/2015 - 06h00
philou.02 a écrit :

En revanche regarder des vidéos à caractère pornographique sur leur smartphone ça ça va !! 

Ce n'est pas faux
Portrait de Koro
22/mai/2015 - 06h00
On est des nuls de partout point
Portrait de brems
17/mai/2015 - 15h02
vero3c a écrit :

Tant que l'on continuera à faire du nivellement par le bas on arrivera à cela .Il faut faire des classes par niveau .Les bons élèves sont stigmatisés et ne peuvent travailler à cause d'élèves perturbateurs que l'on doit garder 'au nom de l'égalité des chances'.

exactement et supprimer l obligation de scolarite jusqu a 16 ans car certains jeunes n ont vraiment plus leur place a l ecole avant l age de 16 ans, il faut leur apprendre un metier qui les valorisera et donnera du sens a leur vie.

Portrait de Talion
17/mai/2015 - 13h35

Si c'était uniquement en Mathématiques, mais le niveau baisse en langues et en Français, la plupart ne savent pas lire, n'ont qu'un vocabulaire restreint. C'est désolant.

Ils n'ont qu'un peu de vocabulaire en Anglais, où ils connaissent les mots tweeter et facebook, sans bien entendu en connaitre la signification dans leurs langue...

Portrait de Dostolor84
17/mai/2015 - 13h02
Scully. a écrit :

Belkacem ne maîtrise même pas la langue française vu qu'elle parle des pseudozintellectuels. Pourtant elle est française contrairement à ce que pense Cambadélis (qui a dû sécher les cours de grec) quand il traite Sarkozy de xénophobe.

Ce qui ne les empêche pas de prendre des airs condescendants et suffisants. Ca ne leur fait pas peur de ne rien savoir. Tant qu'ils donneront l'illusion à leurs militants qu'ils en savent long ils seront inconscients de leurs lacunes et continueront à donner des leçons.  

Portrait de onechroniqueshow
17/mai/2015 - 12h49

Je suis un de ces élèves qui galérais (et en orthographe) en maths et j'ai décidé me reprendre à zéro.

Je n'avais pas compris qu'il y avait une méthode et une logique a connaitre avant toute chose.

 

Je n'avais pas compris que c'était une matière qui donnait des outils pour résoudre des problèmes.

 

Je n'avais pas compris qu'il yavait des astuces toutes bêtes.

 

Bref je n'avais pas compris grand chose et je n'étais pas aidé par les profs qui n'encourage jamais le nul en maths mais le décourage parfois.

 (heureusement il y a des profs très bien, mais je n'ai pas croisé leur chemin)

Pour ça j'ai trouvé tous les mensonges qu'on véhicule sur les maths que j'ai répertorié sur cette page.

 

http://plusbelleslesmaths.com/manifeste-mathematiques/

 

Portrait de Dostolor84
17/mai/2015 - 12h46

Le désintérêt pour les sciences, c'est un problème français qui est en train de devenir presque culturel.

Il suffit par exemple de voir la place qu'occupe la Science dans les médias: aucune ou presque. On y parle très souvent de petite littérature promotionnelle assez médiocre, d'art contemporain qui se résume souvent à des escroqueries monumentales devant lesquelles certains se gargarisent, les dernières pièces de théâtre, de films souvent minables. Voilà à quoi se résume la Culture en France, uniquement ça.

Et quand sur un plateau de TV est exceptionnellement invité un physicien ou un mathématicien (chez Ruquier par exemple) on se débrouille pour qu'il cause de tout sauf de l'objet de son travail en lui-même. A tous les coups c'est le même cirque: le gars commence à vouloir expliquer quelque chose et les têtes de gondole des médias (Ruquier...) sont pétés de rire car ce qui peut être intéressant ne les intéresse pas et le revendiquent; ils partent donc du principe que ça n'intéresse personne de comprendre, de raisonner un peu et donc coupent court à toutes explications.

Ce n'est pas la même mentalité dans les autres pays comparables à la France. Il suffit d'ailleurs de voir les programmes de la BBC notamment en Grande Bretagne. Rien à voir.

 

Belkacem (qui n'a même pas le niveau de début de collège en maths vu qu'elle ne sait pas ce qu'est une hypoténuse) supprime des heures de Sciences physiques et SVT pour laisser la place à ses trucs interdisciplinaires du genre "développement durable".

Le niveau des programmes (en maths et pas seulement) s'écroulent. Le Bac S aujourd'hui ne vaut rien. Mais le PS nous explique que la seule chose qui compte c'est l'égalité de tous les élèves donc on baisse le niveau sans l'avouer. Et au final les inégalités se creusent encore davantage.

Bref tout ça est pitoyable et ne fait qu'empirer. 

Portrait de kioups
17/mai/2015 - 12h08

En tant que prof de maths, je ne peux que constater les dégâts. Le collège unique n'aide pas du tout. En 6ème, beaucoup d'élèves ne connaissent pas leurs tables de multiplications alors que d'autres savent déjà résoudre des problèmes complexes. C'est très difficile de gérer tout ce petit monde.

Par ailleurs, les programmes sont allégés de réforme en réforme. On essaie de donner du sens aux maths, ce qui n'est pas une mauvaise chose. Mais pour ceux qui pourraient être très bons, on a besoin d'abstraction. Les universités recrutent de plus en plus des chercheurs en maths à l'étranger. Pas étonnant non plus...

Portrait de vero3c
17/mai/2015 - 11h29

Tant que l'on continuera à faire du nivellement par le bas on arrivera à cela .Il faut faire des classes par niveau .Les bons élèves sont stigmatisés et ne peuvent travailler à cause d'élèves perturbateurs que l'on doit garder 'au nom de l'égalité des chances'.

Portrait de brems
17/mai/2015 - 11h01

Pas surprenant... Mon fils est en première S et son prof de maths nous a dit à la rentrée que le niveau avait extremement baissé en 20 ans qu'aujourd'hui les élèves de terminale seraient incapables d'avoir le BAC S d'il y a 20 ans. Et quand on voit que notre chère ministre de l'éducation nationale veut encore modifier les programmes pour les alléger encore davantage (je passe le chapitre sur les 10 h d'islam en 5eme que je ne comprends pas non plus) je me dis qu'on va droit dans le mur et que notre pays perd grandement en qualité (je ne suis pas fan d'Aleveque mais quand hier je l'entends dire qu'à Cuba pays pauvre il y a moins d'analphabetes qu'en France c'est effrayant et c'est peut-être à méditer). Il faudrait peut-être aussi penser plutôt qu'à les supprimer à faire comem en Allemagne des classes d'élites où des élèves plus brillants pourraient mieux avancer et progresser et d'autres plus en difficultés les mettre dans des classes avec un plus faible effectif et plus d'aides plutôt que de vouloir niveler et donc de faire baisser le niveau général...

Portrait de WeepAngel
17/mai/2015 - 10h45
Midway83 a écrit :

Il faudrait faire des maths appliqués à quelque chose et non plus dans le vent.

Par exemple moi je travaille dans les effets speciaux et on se sert souvent des maths ! (Vecteurs etc). Les maths appliqués à la 3D aussi sont intéressants !

Il faudrait peut être former les profs aux logiciels de représentation mathématique ou 3D.

Ca l'est de plus en plus. Aujourd'hui l'utilisation de logiciel de géométrie dynamique en 2D ou 3D est au programme du collège et du lycée tout comme la réalisation d'algorithme sur ordinateur, et les futurs profs sont formés à ça.

Ca permet pour les élèves de se rendre compte plus facilement de résultats géométriques, plutôt que de faire une figure dans le cahier de cours et de démontrer le résultat en dessous. Si les elèves ne sont pas convaincus dès le départ, la démonstration ne sera pas convaincante non plus et ils vont tout oublier, ou rester perplexe.

Portrait de Adrien18
17/mai/2015 - 10h31 - depuis l'application mobile

Moi qui était en 3 eme l'année dernière je vois bien que le niveau baisse les profs étant de plus en plus étonné que l'on ne sait pas faire certaine choses disant qu'avant tout le monde savait le faire. Le problème pour moi est que les profs qui sont face a des élèves qui ont des difficultés neréagissent pas de la bonne manière les laissant dépérir de leur côté, le vrai problème pour moi est d'aider les élèves en difficultés, par exemple aujourd'hui en cours le prof nous donne des cours seulement à nous qui sommes plus a l'aise en math et laisse ce qui n'y arrive pas de leur côté ce qui n'est pour moi pas la bonne solution

Portrait de onechroniqueshow
17/mai/2015 - 10h24
onechroniqueshow a écrit :

Je suis un de ces élèves qui galérais (et en orthographe) en maths et j'ai décidé me reprendre à zéro.

Je n'avais pas compris qu'il y avait une méthode et une logique a connaitre avant toute chose.

 

Je n'avais pas compris que c'était une matière qui donnait des outils pour résoudre des problèmes.

 

Je n'avais pas compris qu'il yavait des astuces toutes bêtes.

 

Bref je n'avais pas compris grand chose et je n'étais pas aidé par les profs qui n'encourage jamais le nul en maths mais le décourage parfois.

 (heureusement il y a des profs très bien, mais je n'ai pas croisé leur chemin)

Pour ça j'ai trouvé tous les mensonges qu'on véhicule sur les maths que j'ai répertorié sur cette page.

 

http://plusbelleslesmaths.com/manifeste-mathematiques/

 

Portrait de onechroniqueshow
17/mai/2015 - 10h23
onechroniqueshow a écrit :

Je suis un de ces élèves qui galérais (et en orthographe) en maths et j'ai décidé me reprendre à zéro.

Je n'avais pas compris qu'il y avait une méthode et une logique a connaitre avant toute chose.

 

Je n'avais pas compris que c'était une matière qui donnait des outils pour résoudre des problèmes.

 

Je n'avais pas compris qu'il yavait des astuces toutes bêtes.

 

Bref je n'avais pas compris grand chose et je n'étais pas aidé par les profs qui n'encourage jamais le nul en maths mais le décourage parfois.

 (heureusement il y a des profs très bien, mais je n'ai pas croisé leur chemin)

Pour ça j'ai trouvé tous les mensonges qu'on véhicule sur les maths que j'ai répertorié sur cette page.

 

http://plusbelleslesmaths.com/manifeste-mathematiques/

 

Portrait de Kesnhi74
17/mai/2015 - 10h13

Le ministère devrait peut être se pencher sur la question des profs ? J'ai pas eu UNE SEUL prof de Math en de la 6e à la terminal qui avait la capacité d'enseigner ! Devoir, engueulade, pas de soutiens, rien du tout. Zéro de A - Z les profs de Math.. A croire qu'ils le font exprès... La personnalité/Gentillesse du profs influe beaucoup sur la capacité de concentration et d'apprentissage de l'élève et cette matière ne fait pas du tout partie de ce "concept" !

Portrait de el pintor
17/mai/2015 - 10h09

En meme temps.....telle que la matière est présentée  à quoi ça sert ?....et le français, pareil.....si les jeunes ne lisent plus...faut voir ce que les profs leur forcent de lire...a en dégouter plus d'un...(

Les plus vus